16 Avril 2019

 

CATHOLICAE ECCLESIAE PASSIONEM

«*»

Les images de l’effondrement de la flèche de Notre-Dame de Paris, ravagée par un terrible incendie

Incendie-de-Notre-Dame-001b

15 avril 2019: L’incendie qui ravage Notre-Dame de Paris laisse le monde dans l’incrédulité. Accident ? Malveillance ? Attentat ? La justice des hommes cherche déjà des coupables.
Une nouvelle fois, l’instantanéité de l’information – prérequis de la Révélation – nous permettra de suivre tous les prochains événements liés à la Révélation, en direct.
Notre-Dame en flammes, cœur de la France, Fille aînée de l’Église, nous laisse interdits. Face à cette sidération, on se retient de se pincer afin de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un mauvais rêve.  Et pourtant, tout cela est bien réel et prélude, symboliquement, aux prophéties liées à l’Église « éclipsée ».

Notre-Dame de Paris : les images de l’incendie

Point « crucial », les statues des Apôtres – incluant les quatre Évangélistes -, qui avaient été démontées et descendues pour rénovation, sont sauves; comme si le Ciel nous promettait que la parole de Dieu, quoique paraissant s’être « envolée », restera portée par les Apôtres du dernier Temps, et ce, malgré tous les maux et les innombrables persécutions prophétisées. Autre symbolique forte, celle de ce vaisseau de pierre, protecteur de Paris, qu’était Notre-Dame. Par cet incendie, ce « Vaisseau » marial qui défendait la « Cité » suggère la disparition de la protection de la Sainte Vierge sur la Capitale. Marie-Julie Jahenny et bien d’autres âmes choisies rapportèrent que la Sainte Vierge Marie « retenait le bras de son Fils », que la Justice divine appesantissait, afin de laisser un temps de repentir à l’humanité devenue ingrate et rebelle. Dans l’un des messages qu’elle reçut du Ciel pour notre temps, Madeleine Porsat le dit en ces termes:

« Les plaies précédentes ont été adoucies, grâce à Marie qui a retenu le bras de son fils. »

Ce temple du Seigneur dédié à la Très Sainte Vierge étant en partie détruit, Paris doit-il désormais craindre l’imminente justice de Dieu ? Nous le croyons et ne pouvons qu’inviter le lecteur à se tenir informé des événements se déroulant dans la capitale.

*

Je n’aime pas analyser l’actualité à chaud car l’émotion brouille l’entendement; et c’est bien de cela dont nous avons aujourd’hui besoin. Une cathédrale incendiée pourrait être un événement compris comme un drame parmi tant d’autres – pouvant être résolu à coups de centaines de millions d’euros -, si nous n’étions ici dans une concomitance de chutes et une symbolique de Passion prophétisée de L’Église. Nous ne sommes pas encore dans le surnaturel, mais nous nous en approchons. Le fait que cela se produise entre les Rameaux et Pâques est très parlant. C’est le commencement de la Passion de L’Église et les prochains incendies annoncés d’édifices religieux n’en seront que les effets.

Avec 3 ou 4% de catholiques pratiquants, une terrible perte du sens du sacré, des erreurs doctrinales qui s’infiltrent chaque jour davantage en son sein, des scandales à répétition et les trois églises vandalisées ou profanées par jour en France, l’Église en tant qu’institution léguée par Notre Seigneur Jésus-Christ ressemble de plus en plus à une coquille vide, où ne demeure qu’un dernier carré de Chrétiens déboussolés par leurs bergers. Nous sommes bien loin de cette Foi que le monde est censé retrouver à l’issue du Troisième conflit Mondial; celle des origines.

Quant à François Bergoglio, sa fausse humilité le pousse à s’agenouiller devant Salva Kiir et Riek Machar pour leur embrasser les pieds, au lieu de s’imposer en arbitre et de raisonner les protagonistes du Sud Soudan comme le ferait un véritable père. Il n’en est pas à son coup d’essai et on se souviendra du 24 mars 2016 – Pâques d’il y a deux ans -, date où il avait baisé les pieds de clandestins et d’infidèles, mêlés aux Chrétiens, comme pour mieux faire passer la pilule. Bergoglio n’appelle pas à la conversion des pécheurs et des païens, mais à une aimable coexistence digne de l’abbaye de Thélème, dont la devise « Fais ce que veut », lui sied remarquablement.

Bergoglio-baise-les-pieds-des-clandestins

Alors, oui, l’Église catholique est en chute libre et, comme elle tombe de très haut, l’impact avec le sol va être cataclysmique. Si on ajoute à cela l’indifférence religieuse des populations déchristianisées qui prévaut à présent et sa rapide mutation en haine antichrétienne, on peut être légitimement inquiet.

BIENHEUREUSE MÉRE HÉLÉNA AIELLO (1895/1961)
«Les gens ne se soumettent plus à l’Église et méprisent les prêtres parce que certains parmi eux sont motif de scandale. Écoute bien ce que je te dis et annonce-le à tous. Mon Cœur est attristé par tant d’afflictions qui menacent le monde. La Justice de notre Père céleste est gravement offensée. Les hommes s’obstinent à vivre dans leurs péchés…» (16 avril 1954).
«Rome sera purifié dans le sang de ses nombreux péchés, en particulier ceux de l’impureté ! Le troupeau est sur le point d’être dispersé et le Pape devra beaucoup souffrir !» (1959).

Gilets Jaunes, émeutes et casseurs participent du même processus de destruction de notre civilisation. La promesse des Black blocs, à savoir de faire de Paris, le 1er mai 2019,  la capitale de l’émeute correspond à cette tendance générale d’effondrement.

Pour résumer la concomitance de ces événements, voici une synthèse de ce qu’il convient de retenir pour comprendre où nous en sommes en termes de chronologie eschatologique:

– Etape décisive de la prophétie de saint Malachie avec la devise attachée à Benoit XVI (De Gloria Olivae); la « Gloire de l’Olivier », annonçant le martyre de la paix et des pacifiques.

– Mélanie Calvat, à la Salette, disait :
« L’Église sera éclipsée, le monde sera dans la consternation». Elle fit preuve de davantage de précision en annonçant les pontificats de deux papes successifs, qu’elle qualifia de « vermoulus, plats, douteux. » Le texte original est:
« …Mais avant ce temps (des tribulations) il y aura deux fois une paix de peu de durée, deux Papes vermoulus, plats, douteux. »
Lettre datée de Galatina, Italie, 30 septembre 1894.

La mention de ces deux papes laisse entrevoir un deuxième pontificat non reconnu par le Ciel, alors même que Benoit XVI sera toujours en vie.

– Transition en cours depuis notre ère des Poissons vers celle du Verseau (nous passons progressivement de l’ère du Fils, Jésus-Christ, vers celle de l’Esprit Saint; impliquant la connaissance liée à la Révélation),

Dans cette extase datée du 15 juin 1882, Marie-Julie mentionne ses « temples incendiés » lors de la grande guerre civile française:

« Mes enfants, aujourd’hui si peu d’âmes me demandent mon amour, si peu de coeurs me servent fidèlement. Jusque dans les cloîtres, je trouve indifférence, oubli et faiblesse. Je me plains amèrement. Si les bons chrétiens sont si lâches, que seront donc les coupables qui veulent tout détruire et renverser jusqu’à mon Règne Eternel….
Moi-même, je choisirai ; je ferai nommer le véritable consolateur de mon peuple et de l’Eglise : celui qui reconstruira mes temples incendiés sous la violence d’une grande guerre civile, bien qu’elle ne sera pas longue. Je ne peux, dit-il, dit-il, nommer autrement que guerre civile cette guerre à laquelle la France sera livrée…
Il se lèvera soudain sur la France de grands fléaux et des calamités que rien ne pourra ni arrêter ni amoindrir. Passeront, sur la France, une mortalité innombrable que jamais le monde n’aura vue et des maladies qui seront inconnues. C’est surtout au Centre (Paris) que cette mortalité lancera son fléau. Elle viendra frapper jusque sur la paroisse qui est la vôtre, mes enfants ; mais ne craignez rien, mon Cœur sera une demeure pour vous protéger…
Je préviens mon peuple qu’à la suite de ces nombreux fléaux en France, dont les premiers ne sont pas loin, et qui seront suivis de beaucoup d’autres, je vous préviens qu’un jour se trouvera – et il est marqué – où il y aura peu de soleil, peu d’étoiles ni de lumière pour faire un pas hors des demeures refuges de mon peuple.
Le jour commencera à croître ; ce ne sera pas au fort de l’été, ni dans les jours les plus longs, courts encore. Ce ne sera pas à la fin d’une année, mais dans les premiers mois que je donnerai clairement mes avertissements… »

Quant au Brexit, s’il n’est pas explicitement nommé par les prophéties, il correspond aux prophéties désignant le commencement du bouleversement universel annoncé:

En 1760, le Père Nectou, annonçait le début des guerres civiles:

« On sera près de cette catastrophe lorsque l’Angleterre commencera à s’ébranler. On le saura à ce signe, comme on sait l’approche de l’été quand le figuier commence à bourgeonner. L’Angleterre à son tour éprouvera une révolution plus terrible que la révolution française, et elle durera assez longtemps pour que la France ait le temps de se rasseoir. Ce sera la France qui aidera l’Angleterre au rétablissement de la paix. »

Nous pourrions ajouter nombre d’autres signes et de concordances, probables ou certains – ne serait-ce que nos calculs pointant 2021 -, mais cela ne changerait rien aux bouleversements qui grandissent de mille manières, doucement ou violemment, comme ces « petits séismes » ressentis en Charente, en Gironde et dans le Lot.

Que nous le voulions ou non, nous sommes pris dans un engrenage auquel nous ne pouvons désormais échapper; tout au plus pouvons nous prier Dieu d’écourter cette période et de nous en protéger. Les prophéties nous accordent cette immense grâce de clairvoyance par l’avertissement, alors que tant de pauvres aveugles continuent de se heurter comme des vagues furieuses et de chercher sur Terre des solutions exclusivement humaines.

Conservons nos yeux grands ouverts car nous nous trouvons dans le tout début des maux annoncés. Travaillons à notre salut par la prière et l’action, tout en laissant le monde accomplir sa destinée.

*

En Grande-Bretagne, l’incroyable détournement d’argent public qui aurait financé Al Qaida

Tandis que Tommy Robinson était arbitrairement emprisonné par les autorités anglaises pour avoir osé dénoncer les méfaits des gangs pakistanais, lesdits gangs se diversifiaient. Entre viols en réunion de jeunes anglaises et fraudes massives destinées au financement du terrorisme, ces abominables criminels ont bénéficié de la complicité active des autorités politiques, judiciaires et policières. « Vous comprenez, les désigner pour ce qu’ils sont serait raciste« .

Bande-annonce du documentaire à venir de Tommy Robinson : Le viol de la Grande-Bretagne

Le mot est lâché et l’Angleterre, tout comme la France et l’ensemble de l’Europe de l’Ouest, sont en train de mourir sous les coups de leur propres et folles doctrines. C’est un suicide qui, concocté par des élites aveugles et corrompues, ont contaminé le petit peuple; celui qui est censé choisir ses maîtres lors de ces grandes cérémonies païennes que l’on nomme « élections », mais qui est incapable de distinguer sa gauche de sa droite. On ne redira jamais assez la formidable escroquerie qu’est la démocratie. Fort heureusement, les prophéties nous annoncent sa disparition; amère consolation lorsqu’on sait ce qui nous attend.

Rongé par ces maladies auto-immunes que sont les haines de soi-même, de ses origines et de son identité, le Royaume-Uni s’enfonce chaque jour davantage dans des sables mouvants dont il ne peut plus s’échapper. 2020 approche à grands pas et, si nos analyses se révèlent exactes, ce doit être l’année de tous les dangers pour l’Angleterre, vraisemblablement celle du déclenchement de graves émeutes ethniques aboutissant à la fin de l’actuel règne d’Elisabeth II.

*

Signes et présages du Temps:

3. LA DIVINE VOLONTÉ: SPÉCIAL LUISA PICCARRETA

Quelques textes prophétiques de Louisa Piccarreta:

«Je veux maintenant te dire quelque chose de consolant. L’ITALIE et la FRANCE perdent maintenant et l’ALLEMAGNE gagne. Toutes les nations ont leurs zones obscures et toutes méritent d’être humiliées et écrasées. Il y aura une agitation générale et de la confusion partout. Je vais renouveler le monde par l’épée, le feu et l’eau, avec des morts subites et des maladies contagieuses. Je ferai des choses nouvelles. Les nations deviendront une sorte de tour de BABEL. Elles en arriveront à ne même plus se comprendre entre elles ; les gens se révolteront entre eux, ils ne voudront plus de rois. Tous seront humiliés. La vraie paix ne viendra que de moi. Et si tu les entends parler de paix, ce ne sera pas la vraie paix, mais seulement une paix apparente».

«Quand j’aurai tout purifié, je poserai mon doigt d’une manière surprenante et je donnerai la vraie paix. Toux ceux qui furent humiliés me reviendront. L’ALLEMAGNE sera catholique ; j’ai de grands desseins sur elle. L’ANGLETERRE, la RUSSIE et tous les pays où le sang a coulé retrouveront la foi et seront incorporés à mon Église. Ce sera un grand triomphe et une grande union chez les peuples. Par conséquent, prie. La patience est nécessaire parce que cela ne viendra pas bientôt, mais prendra du temps.»
16 OCTOBRE 1918

29 JANVIER 1919
LES TROIS GRANDES ÉPOQUES ET LES TROIS GRANDS RENOUVELLEMENTS DU MONDE.

«Ma fille bien-aimée, je veux te faire connaître l’ordre de ma Providence. À tous les deux mille ans, j’ai renouvelé le monde. À la fin du premier deux mille ans, je l’ai renouvelé par le déluge. À la fin du second deux mille ans, je l’ai renouvelé par ma venue sur la terre où j’ai manifesté mon Humanité. À travers elle, comme à travers un treillis, ma Divinité s’est laissé deviner. Les bons et les très saints des deux mille ans qui ont suivi cette venue ont vécu des fruits de mon Humanité et ont joui un peu de ma Divinité».

«Actuellement, nous sommes près de la fin de la troisième période de deux mille ans et il y aura un troisième renouveau. C’est là la raison de la confusion générale actuelle qui n’est rien d’autre que la préparation au troisième renouveau. Au second, j’ai manifesté ce que mon Humanité a fait et souffert, mais j’ai très peu fait connaître ce que ma Divinité y a fait».

«À ce troisième renouveau, après que la terre aura été purifiée et une grande partie de la génération présente détruite, je serai encore plus magnanime pour les créatures. Je réaliserai le renouveau en manifestant ce que ma Divinité a fait dans mon Humanité, comment ma Divine Volonté a travaillé de concert avec ma Volonté humaine, comment tout est lié en moi, comment j’ai refait toutes choses, comment chaque pensée des créatures fut refaite par moi et scellée par ma Divine Volonté».

10 MAI 1919

*

PRIÈRE POUR LA BÉATIFICATION DE MARIE-JULIE JAHENNY  :

Ô, petite sœur Marie-Julie, vous dont l’admirable bonté ne cessait ici-bas de compatir à nos misères et de consoler nos détresses, vous dont la charité inlassable accueillait toutes nos demandes et nous faisait tout espérer de la Bonté de Dieu.

Maintenant que vous êtes auprès de votre Bonne Mère du Ciel, écoutez encore nos prières et demandez-lui de puiser pour nous dans le Cœur tout grand ouvert de son Fils, les trésors adorables que vous lui avez fait entrevoir !

Ô Divin Cœur de Jésus, Cœur d’Amour et de Miséricorde Infinie, Ô Cœur Immaculé, doux Cœur maternel de Marie, vous qui n’êtes qu’un même Cœur, et dont la richesse est inépuisable, accordez-nous, nous vous en supplions, toutes les grâces dont nous avons besoin par l’intercession de l’âme aimante de Marie-Julie qui savait si bien vous prier que vous ne pouviez rien lui refuser.

Et faites, ô Dieu Tout-Puissant, que nous puissions bientôt l’invoquer pour la conversion des pécheurs, le triomphe de la Sainte Église et la Paix du Monde, sous le titre de Bienheureuse qu’elle parait avoir si bien mérité par son amour des âmes et son amour de la Croix !  Amen !

* Recommandations de la Très Sainte Vierge à Marie-Julie le 19 octobre 1935 :

En ce beau mois où le Ciel va rester ouvert pour entendre les Ave Maria qui monteront de la terre, récitez-Moi trois Ave Maria, matin, midi et soir et je vous assisterai pendant votre vie et à la mort. Vous direz ainsi :

· Je vous salue, ô Fille du Père, Lys de Pureté sas tache, Priez pour nous.

Ave Maria….

· Je vous salue, Épouse du Saint-Esprit, violette d’humilité, Priez pour nous.

Ave Maria….

· Je vous salue, Mère du Fils Incarné, rose de charité, Priez pour nous.

Ave Maria….

*

A chaque blasphème entendu, dites un Gloria Patri:

Gloria Patri: Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et pour les siècles des siècles.

A conjuguer à tous les temps et à tous les modes, car, au commencement était le verbe.

 

Claude d’Elendil

Contact