Elections USA 2016 – Trump Vainqueur !

victoire_trump_002

Mercredi 09 Novembre 2016 – 07h39: Réactions à chaud à l’élection de Donald Trump, 45ème Président des Etats-Unis d’Amérique. Ne nous mentons pas, c’est un formidable coup de canon, le témoignage d’une énorme colère populaire qui laisse tout le monde interdit, médusé… car tout le monde s’est lourdement trompé. Malgré ses outrances de forain et ses allures de “machine à perdre”, les Américains l’ont choisi pour les représenter. Les USA ont échappé à Hillary Clinton, mais vont maintenant devoir apprendre à vivre avec Donald Trump.

Cette articulation qu’est l’élection du nouveau Président américain, était censée être en phase avec les prophéties annonçant un conflit avec la Russie. Hillary Clinton  voulait la guerre, Trump la paix; il était donc logique que la candidate du parti démocrate soit élue. Dont acte, cette hypothèse doit désormais être écartée et les enchaînements aboutissant au conflit doivent par conséquent emprunter un chemin différent. Comment doit-on aboutir au déclenchement du troisième conflit mondial; calculé pour la fin 2018 ou le début 2019 ?

Que va-t-il se passer maintenant ? Donald Trump doit-il être assassiné par un “déséquilibré” manipulé, voire stipendié par l’Establishment ? La violence de cette campagne présidentielle a été le reflet d’un pays profondément divisé et toutes les options sont ouvertes. Va-t-il y avoir des manifestations anti-Trump, des émeutes, voire des exigences de nouvelles élections destinées à éviter une guerre civile ?

Californie : fusillade mortelle près de deux bureaux de vote Le Parisien

Voici les nouvelles interrogations que soulèvent cette élection:

– Les bourses mondiales ont commencé à dévisser avant même que les résultats définitifs ne soient annoncés. Trump est imprévisible, incontrôlable, et c’est pour cela qu’il fait peur. Le tout-puissant système politico-financier mondialiste ne peut tolérer que l’homme le plus puissant de la planète ne suive pas leur feuille de route. L’Establishment va-t-il choisir la voie du chaos et déclencher des troubles et les faillites prophétisés afin de susciter une révolution que l’on appellera “le Printemps Américain” ?
– George Soros, artisan des Printemps Arabes, farouche propagateur du chaos et ardent partisan d’Hillary Clinton va-t-il rester les bras croisés ?
– Donald Trump semble vouloir recentrer les intérêts américains sur le sol national; si c’est le cas, va-t-il désengager l’Amérique des conflits déclenchés par ses prédécesseurs au Moyen-Orient et permettre à l’Etat Islamique de reprendre ses offensives ?
– Les Etats-Unis étant déjà dans une logique de fractures, l’élection de Donald Trump ne peut que creuser le fossé, déjà important, entre Américains. En cas d’émeutes et de contestations appelant à sa démission et à un nouveau vote, ses partisans vont-ils descendre dans la rue les armes à la main ? Donald Trump va-t-il prendre des mesures autoritaires, envoyer la garde nationale pour réprimer les insurrections; voire faire tirer sur la foule ? Est-ce que cela peut initier un conflit civil aux Etats-Unis et aboutir à un effondrement propice à l’Etat Islamique ?
– Les élites occidentales espéraient toutes l’élection d’Hillary Clinton. La crainte de devoir négocier avec un Président qualifié “d’incontrôlable” va-t-il remettre en cause les accords de défense, notamment concernant l’OTAN ?
– Comment conjuguer l’élection de Donald Trump avec l’offensive russe en Europe de l’Ouest ?
– Sachant que 2017 est censée être l’année du début du chaos, doit-on s’attendre à des signes visibles imminents; comme cela a été prophétisé ?

Les prophéties ne sont pas en cause, seule cette articulation, qui était censée mener aux faillites, guerres civiles et à l’offensive russe, a été prise en défaut. Une chose est certaine: c’est un séisme, tout comme l’a été le Brexit. Tout nous dit que nous pénétrons dans une période de grands bouleversements. Nous connaissons la destination, mais nous ne pouvons que deviner les chemins empruntés.

Surveillons l’actualité et observons de possibles signes, car nous sommes  dans les temps prophétisés.

Claude d’Elendil.