21 Juillet 2012

La Guerre Tiède:

Bashar_al-Assad_(cropped)Ni chaude, ni froide, la guerre menée par l’Occident est « tiède »; insidieuse et sournoise. Avançant masqué derrière la « Communauté Internationale », les Etats-Unis et leurs alliés européens n’en finissent pas de déstabiliser la poudrière moyen-orientale.

Interview fictive d’un résistant syrien en exil à Paris (xx-xx-2013)… ou alentours:

– Monsieur Mohammed Sūriya, vous étiez un des leaders de la révolution syrienne; aujourd’hui réfugié à Paris. Avec le recul, pouvez-vous nous expliquer ce qui s’est passé en Syrie ?
– Nous, membres du Conseil National Syrien, avons été débordés par la violence des islamistes… Nous voulions chasser le tyran Bachar el-Assad et espérions une vie meilleure portée par la liberté démocratique. Nous n’avons rien pu faire… Ils ont été les plus forts.
– Comment expliquez-vous la conquête du pouvoir par le parti islamique ? Vous ne vous y attendiez vraiment pas ?
– Et vous, Occidentaux ? Tout occupés que vous étiez à déstabiliser la dictature d’el-Assad, n’avez-vous jamais eu de doutes ? Les « Allah O Akbar » qui résonnaient dans vos radios et télévisions, les bandeaux et les drapeaux noirs du Djihad brandis par les barbus que vous appeliez les « insurgés », ne vous ont-ils pas mis la puce à l’oreille ? Parmi nous se trouvaient des mercenaires du djihad venus de tout le Moyen-Orient, financés par le Qatar et armés par les Etats-Unis. Nous avions besoin d’eux pour faire tomber le régime et espérions que l’Amérique nous aiderait à les contenir…
– … Mais ça n’a pas été le cas…
Syrie-Jihad-contre-Jihad-300x183– Non ! L’Occident s’est conduit comme un chien ! Il nous a abandonnés et n’a même pas réagi aux massacres et aux exils des minorités chrétiennes. Dans sa lutte hégémonique contre la Russie et la Chine, l’Amérique a commis la même erreur qu’entre 1978 et 1992; lorsqu’elle soutenait les talibans contre l’Union Soviétique. Partout où les américains sont passés, ils ont semé le chaos et ont préparé la barbarie du Djihad.… Maudits soient-ils !
– Vous insinuez donc que l’Occident a intentionnellement soutenu les islamistes en Syrie et en Afghanistan ?
– Mais également en Tunisie, en Lybie, en Egypte et en Irak. Tout le monde savait mais personne n’a rien fait.
– On nous a menti ?
– Du début jusqu’à la fin : Vos peuples se sont laissés mener comme des enfants de quatre ans par leurs gouvernements ! Ce que les démocrates moyen-orientaux redoutaient est par contre arrivé. Les régimes qui sont tombés, même s’ils étaient dirigés par des tyrans corrompus, étaient occidentalisés et l’islam n’apparaissait qu’en filigrane. A présent, c’est tout le Moyen-Orient et une partie de l’Afrique qui ont basculé dans l’islam le plus radical.
– Regrettez-vous la révolution syrienne et la fin de Bachar el-Assad ?
– Je déplore l’aveuglement de l’Occident et crains que le prix à payer ne soit terrifiant.
– Selon vous, quel est le but de cette politique ? Quels intérêts avaient les Etats-Unis et, plus largement, l’Occident, à favoriser un islam radical ?
– Après les attentats du 11 septembre 2001, cela peut en effet sembler incompréhensible mais il faut raisonner en termes de mondialisation et de zones d’influences. Dans un premier temps, l’Amérique se devait d’essayer d’abattre les monopoles russes et chinois pour les remplacer par une économie libérale mondialisée; censée assurer la libre circulation des biens.
– Une histoire de gros sous ?
– Bien pire que ça… le mobile du crime est double; politique et alimentaire. Les anomalies climatiques ont endommagé les récoltes et ont créé une course aux céréales. Les Etats-Unis ne sont plus auto-suffisants et les terres africaines sont devenues un enjeu majeur. Déstabiliser le Moyen-Orient et l’Afrique revient aussi à fragiliser les accords politiques et alimentaires avec la Chine.
– Ce serait donc le début d’une grande réorganisation géopolitique ?
– Sans aucun doute… une réorganisation où l’alimentation des peuples et l’approvisionnement en pétrole sont des priorités vitales. L’Amérique est désormais en concurrence frontale avec la Chine et les tensions entre ces deux géants sont inquiétantes. Il est à craindre que les fous moyenâgeux qui dirigent à présent le Moyen-Orient ne soient l’élément déclencheur, l’étincelle menant à un nouveau conflit mondial.
– Chine, Russie, Islam… Selon vous, tout se tient. Mais quelle est la marge de manœuvre de l’Occident ?
– Un de vos auteurs, un certain Honoré de Balzac, a écrit un roman intitulé « La Peau de Chagrin » où il met en scène un jeune homme qui découvre une peau d’âne tannée; laquelle a la faculté d’exaucer tous ses vœux…
– Mais la peau rétrécit à chacun d’eux…
– …La malédiction veut en effet que cette peau diminue jusqu’à l’instant fatal où elle disparait tout à fait… en tuant son propriétaire. En favorisant l’islamisme, l’Occident a fait un pacte avec le diable. Plus il a travaillé à sa victoire en croyant pouvoir le contrôler et plus sa marge de manœuvre s’est réduite. Ces derniers mois, les Nations Unies ont à nouveau essayé de se servir de la menace d’armes de destruction massive contre l’Iran mais les évènements et les pouvoirs en place ne leur ont pas été favorables. Comme à l’accoutumée, la France et les Etats-Unies ont envoyé des agents pour semer une agitation intérieure,  propice à faire tomber le régime des mollahs…
– Croyez-vous qu’ils y parviennent ? La révolution iranienne de 1979 est-elle restée en travers de la gorge des Etats-Unis ?
– La révolution iranienne a été un camouflet dont leur image a eu du mal à se relever. L’Amérique a non seulement une revanche à prendre mais il leur faut aussi protéger Israël qui n’a jamais été autant menacée; préserver leurs accords avec les monarchies du Golfe, humilier les Russes et les Chinois en étendant leur zone d’influence et en conquérant de nouveaux marchés dans les ex-républiques soviétiques pétrolières, priver les talibans de leurs bases arrières… Autant d’intérêts qui leur commandent de persévérer dans leur offensive iranienne… Mais le Président américain devrait se méfier… Malgré son soutien à la Syrie, l’Iran reste un pays profondément religieux qui a les moyens de résister et de répliquer…
– Avoir sapé le pouvoir, somme toute assez laïque, des Saddam Hussein, Ben Ali, Moubarak et Bachar el Assad était-il une erreur ?
– J’y ai beaucoup réfléchi et je le crois aujourd’hui. Les états islamistes qui ont été soutenus par les membres du bloc Otan vomissent à présent tout ce qui est occidental car l’Occident incarne faiblesse et corruption; il est devenu l’ennemi d’Allah et doit être abattu par le Djihad. Le chantage à l’approvisionnement en pétrole qui semble devenir la règle en est la preuve la plus éclatante; les cours du pétrole n’ont jamais été si élevés.
– Craignez-vous une intervention américaine pour rétablir l’approvisionnement en pétrole ?
– Les crises économiques ont fragilisés les Etats-Unis et le monde sait qu’ils n’ont plus les moyens de mener des guerres à l’autre bout du monde. Ils sont paralysés… et ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes. S’ils trouvent suffisamment de ressources pour intervenir en Egypte et tentent de contrôler Suez, ce sera un bain de sang…
explosion-nucleaire-sur-tel-aviv– Dernière question, sans doute avez-vous entendu ces rumeurs selon lesquelles un homme originaire de Ourmia, au Nord de l’Iran, aurait été reconnu comme étant le Mahdi ? Même si les mollahs ne se sont pas encore prononcés à ce sujet, croyez-vous que ce type de manifestation puisse influer sur la situation actuelle ?
– Je le crains. L’islam se cherche un guide; un homme pour unir ses composantes, limer ses différences, fédérer les tribus et lancer le Djihad contre tous les infidèles. Si cet homme est reconnu comme tel, plus rien ne sera jamais pareil… et le monde tremblera.

*

La reine du sabbat et autres diableries:

madonna stade de France 01Ce 14 juillet, la chanteuse « Madonna » s’est exhibée au Stade de France. Dans un décor parodiant la Croix et la Foi, adoptant des poses lascives, suggestives, devant une foule hypnotisée, elle était entourée de danseurs à demi dénudés aux allures de sorciers et de démons. Tous portaient chapelets et croix en sautoirs.

Ce type de créature, toujours prompte à dénoncer les fautes supposées des autres, illustre bien l’expansion du satanisme à travers le monde.

Instants de toute pourriture et d’ordure, mélangeant sexe, armes, drogues et religion, elle incarne, tout comme « Lady Gaga », une volonté aussi folle que farouche de rébellion morbide contre l’oeuvre de Dieu; de recherche de damnation collective.

madonna stade de France 06
madonna stade de France 02

madonna stade de France 03

madonna stade de France 04

Par l’action de plus en plus large de ses adeptes – qui enfreignent la loi divine de toutes les manières – Satan et ses démons ont de moins en moins besoin de se dissimuler aux regards de la multitude. Si le satanisme était jadis sévèrement réprimé, il appartient désormais à ce relativisme qui veut que bien et mal ne soient qu’une affaire de choix personnel. Ayant travaillé à écarter le Christ de toute décision politique et humaine, la laïcité trouve là son aboutissement: l’implosion et la révélation de sa nature infernale.

madonna stade de France 08L’apostasie de la Chrétienté est proportionnelle au pouvoir terrestre accordé par Dieu au démon. Puisque de plus en plus d’hommes préfèrent ce mauvais maître, qu’ils en goûtent les fruits maudits. Outre l’aveuglement et les maux qui l’accompagnent, Dieu les punira à son heure.
Malheur aux justes de notre Temps; de ceux qui voient se dissoudre les Nations. La paix voulue par Dieu ne fleurira que par le sang des martyrs.
Puisque que tout cela devait arriver et arrive aujourd’hui, nous devons nous préparer aux grands malheurs dont les Chrétiens restés fidèles à leur foi vont être les premières victimes. L’acharnement du Monde contre l’Eglise, et plus particulièrement contre le Pape, nous renseignera sur l’imminence des prochains évènements.

Le 23 mars 1882, à la Fraudais, la Flamme dit à Marie-Julie:
«En plusieurs terres, Satan sera publiquement invoqué, le vrai Dieu insulté. On évoquera, en plein public, Satan, le Maître des Puissances, le grand chef qui détournera les lois de leur bonne route, en une marche effroyable. L’heure vient où tous les clergés seront atteints et serrés de manière terrible.
Les ennemis ne vont rien écouter, mais continuer, de jour en jour, à produire leurs ignobles lois et ces travaux qui conduisent au jour qui vient… lentement, à cause des prières qui ont été faites et qui sont encore faites par les bons chrétiens.
Les hommes de bien, défenseurs de Dieu, vont, cette fois, être écrasés dans leurs combats, comme le grain de poussière sous le pied du passant. Désormais, il ne faut plus s’attendre à gagner quoi que ce soit pour la défense du bien…
… Les puissants de la terre auront entre eux des disputes infernales : leur voix réclamera d’un côté, réclamera de l’autre. Ils ne s’entendront plus et Satan sera au milieu, avec ses signes visibles».

Il n’y a désormais plus rien que nous ne puissions faire pour éliminer l’arbre du mal car ses racines ont profondément pénétré dans les esprits et les cœurs; particulièrement des jeunes générations. Rien si ce n’est prier pour que ces terribles épreuves qui sont désormais très proches soient écourtées et pour que le règne du Christ advienne.

*

Quelques réflexions:

iconfleurdelys_thumb9– Tireur fou dans un cinéma du Colorado: Denver : tuerie à l’avant-première de «Batman», 12 morts, 60 blessés. L’individu était grimé en « Joker », l’ennemi de Batman. Preuve supplémentaire vous diront les psychologues bobos, qu’il n’existe absolument aucun lien entre jeux vidéo, films, séries violentes et passage à l’acte.
Plus sérieusement, le cycle de la violence s’auto-alimente de la manière la plus perverse. Les fictions que nous renvoient les écrans se veulent le reflet de la société alors qu’ils ne font qu’alimenter les instincts les plus bas et les pires passions. Dans une perpétuelle surenchère visant à conquérir une audience de plus en plus large, ces productions banalisent la violence et le meurtre, créent des fantasmes et désinhibe les comportements; tout particulièrement des plus jeunes. Cette machine médiatique, démente et diabolique, ne cesse de propager la décomposition et la révolte. Là aussi, le point de non-retour est franchi et il ne faut rien attendre de bon des écrans qui nous cernent. Dans l’âge de Consolation qui vient (Consolativus), les prophéties nous laissent entrevoir d’importants changements.

Extraits de « Le Saint Pape et le Grand Monarque », du Marquis de la Franquerie:

grand-monarque« Caractère et vertus du Roi:

« Complétons ces traits de caractère et des vertus du Grand Monarque par les indications suivantes que donnent plus de douze prophéties:
D’une insigne piété envers Dieu (Saint Ange); un Roi modèle, chrétien, religieux, plein de bonté, de justice, dit la Mère du Bourg; débonnaire (Catherine Filljung); grande est sa sévérité car il abolira toute musique dansante et tous riches atours (champs des Bouleaux); comme l’époux est uni à l’épouse, ainsi la justice lui sera associée (David Pareus); Il sera très humble et il marchera dès l’enfance dans la simplicité de son cœur (Vénérable Holzhauder); il vit dans la crainte de Dieu (Joseph N… d’Alsace); d’une grande piété et d’une grande sagesse (Abbé Mattay); c’est l’homme de Dieu, le sage, l’invincible, il comptera les entreprises par ses victoires (Mayence); d’une puissance et d’une bonté souveraine (Nostradamus); il sera doux et sévère (Notre Seigneur à une religieuse, en 1816); d’une pureté irréprochable, il n’aura en vue que la Gloire de Dieu. « 

Tout ce qui est mauvais et incite à la violence et au péché sera banni pas ses œuvres. Rien avant lui ne changera vraiment; mais au contraire empirera sous l’emprise de l’athéisme. Souhaitez, espérez sa venue afin que la colère divine s’apaise enfin et que les guerres s’achèvent.

iconfleurdelys_thumb9 En ce 20 juillet 2012, les media retentissent d’enthousiasme et d’allégresse. Ils ne crient hélas pas « Montjoie, Saint-Denis, Noël, Noël ! » mais invite les Français à « Fêter le début du jeûne du Ramadan ». S’ils déployaient seulement la moitié de cette énergie pour annoncer la Résurrection du Christ lors des fêtes de Pâques, la France pourrait encore se croire chrétienne.
Leur emboîtant le pas, les marchands du Temple de la grande distribution renchérissent d’annonces et de prospectus encourageant à la consommation de mets orientaux estampillés halal. Ainsi est la France de 2012; méconnaissable, défigurée par les trahisons et l’éloignement d’avec Dieu. J’imagine l’effroi des Rois qui ont bâti notre pays s’ils venaient à contempler notre quotidien. Cela me rappelle cette extase de Marie-Julie… datée du 25 mars 1895:

islamisation-france2« Mes chers enfants, mon cœur maternel est brisé de plus en plus ; mon royaume de France devient le centre de tous les abîmes du mal et, pour le sauver, que de victimes, que de sang répandu !… Mon royaume, sous peu, sera divisé. Les enfants de la France vont devenir les enfants d’un autre royaume, malgré leur prétention de rester français. »

Cette dissolution des Nations et ces tentatives de substitution de la chrétienté au profit de l’islam précèdent de peu l’époque des guerres civiles et du troisième conflit mondial.

 » A cette époque, le peuple français n’ignorera plus son malheur. Il n’aura même plus son regret d’avoir livré son pays à l’emprise barbare… Dans leur plus grande partie, les Français ne seront plus. Le royaume, dans toute son étendue, aura subi la lutte sanglante que rien ne pourra calmer.
Le grand réveil de l’époque assoupie ne va pas tarder à lancer son premier éclat, le commencement d’une marche victorieuse qui mettra à mort le peuple de celle qui n’a plus d’espoir de se relever, sinon le jour où celui qui est appelé son Sauveur, mettra le pied sur le trône assigné par le ciel.
Dans le soleil la voix dit :
A cette époque, le monde et l’enfer auront épuisé toute leur rage. Il n’y a pas loin à attendre l’heure qui marquera le renversement et le fatal châtiment de la France, ou plutôt, pour bien m’expliquer, dit la voix, l’heure de cette grande révolution_universelle. Le commencement en sortira d’abord de la France : c’est elle qui, la première, marchera à l’abîme et aussi à la résurrection
».
La Fraudais – 9 mai 1882

iconfleurdelys_thumb9 Alors qu’un silence assourdissant s’est abattu sur la Grèce, la colère espagnole fait la Une des journaux.

Le plan d’aide à l’Espagne ne suffira pas

La France se croit à l’abri mais elle ne l’est pas. Alors que la Crise poursuit sa sinistre besogne, des milliards d’euros sont ponctionnés sur le contribuable afin de renflouer les banques. Mondialisation, délocalisation, trahison des élites, chômage, pauvreté et misère précèdent les attentats et les révolutions:

marie-julie« Tous les ouvriers, dont l’emploi fournissait chaque jour une occupation qui les empêchait de se livrer au mal… Les desseins de ceux qui dirigent la France ont résolu d’enlever à l’ouvrier tout travail, tout emploi.
Mes enfants, il ne va plus y avoir de repos. Nuit et jour, les coureurs se livrent au mal : l’incendie, l’affreux assassinat. Ils vont user de la poudre violente qui réduit en lambeaux les murs les plus solides bâtis sur la terre. »
La Fraudais – 23 novembre 1882.

iconfleurdelys_thumb9 La météo semble toujours hésiter. Le mauvais temps rôde mais les températures sont presque de saison; rien de commun avec un état hivernal. Nous ne sommes toutefois que le 21 juillet 2012 et l’été n’est pas achevé. Certains pourraient croire que j’attends cet évènement alors que je le redoute. Le Monde n’est pas préparé à ce qui vient. J’aimerais qu’il ait un peu plus de temps pour commencer à ouvrir les yeux; qu’il sache d’où vont venir les coups.

iconfleurdelys_thumb9L’Esprit de la croisade juillet 20, 2012
La croisade fut un mouvement multiforme mais qui est une réponse à « l’appel des chefs de l’Église ». Les hommes de l’époque eurent bien « conscience que la véritable croisade était celle qui se proposait la défense des chrétiens d’Orient et la libération du Saint-Sépulcre, et que les autres entreprises qualifiées de croisades ne l’étaient que par assimilation ». Autant l’analyse de Jean Richard que les textes publiés montrent que si la croisade n’a pas évité la violence, elle répondait bien à une démarche religieuse qui doit se resituer dans le contexte général de l’époque.

iconfleurdelys_thumb9L’islam est-il devenu religion d’État en France ?

Cette question posée par Le Salon Beige appelle cette réponse de Marie-Julie:

« Ma douleur la plus profonde — et je ne puis me consoler — c’est de voir cette sorte de joie au fond d’une multitude de coeurs chrétiens — qui l’ont été chrétiens, mais qui ont perdu la grâce — c’est de voir cette joie quand la puissance des hommes mortels, hommes souillés, corrompus, menacés de mort terrible, quand cette puissance va ordonner, dans tout ce royaume, une religion affreuse, opposée à celle qui existe aujourd’hui et qui fait le bonheur de mon peuple.
Je suis inconsolable. J’y vois courir, pour se soustraire à la mort et s’arracher aux supplices imposés, j’y vois courir des multitudes de chrétiens. Je les vois embrasser cette religion d’un cœur joyeux, sans réflexion sur moi, sur l’Eglise, sur leur baptême, et sur tout ce qui fait du bien à l’âme chrétienne…

Du haut de ma gloire, je vois entrer avec empressement dans cette religion coupable, sacrilège, infâme, en un mot semblable à celle de Mahomet… j’y vois entrer des évêques.
Je les y vois marcher, la tête levée, le cœur sans aucune réflexion pour moi et pour les autres âmes qui pleurent dans la désolation. En voyant ces évêques, beaucoup, beaucoup… – Ah ! mon cœur est blessé à mort ! – et à leur suite tout le troupeau, le troupeau tout entier, et sans hésitation se précipiter dans la damnation et l’enfer, mon Cœur est blessé à mort comme au temps de ma Passion.
Ma douleur est plus grande car, alors, je mourais pour le salut de tous et, aujourd’hui, je vois plus, plus de la moitié se perdre. Il en reste si peu que, si je vous en disais le chiffre, vos cœurs resteraient inconsolables.
— Ils le sont tout de même, divin Cœur.
— D’autres marcheront à la suite de ces évêques de France. O France ! toi qui es devenue l’héritière de cette dévotion à mon divin Cœur, toi qui as été prédestinée à cette faveur, aujourd’hui tu me trahis ; tu me chasses de ton cœur. Tu bannis mon Ciel à jamais ; tu acclames l’emprise d’un règne qu’il sera difficile de flétrir, car ses racines, avant de ressortir, auront poussé profondément.

Oh ! mes prêtres ! Beaucoup ne seront pas les derniers à suivre les traces de leurs évêques de France. Les prêtres jeunes entreront dans cet affreux établissement, en majeure partie et sans douleur. Vous êtes à la veille, ô mon peuple ! Cette religion s’étendra partout.
Je vais devenir un objet d’horreur pour la plus grande partie de mon peuple. Aucun jeune enfant n’aura plus le bonheur de savourer les délices de la foi de l’Eglise. Toute la jeunesse sera gâtée et, bientôt, tombera dans une putréfaction dont l’odeur sera insupportable.
Je perdrai, pour la terre, beaucoup de mes prêtres : les plus fidèles mourront dans la foi, plutôt que d’entrer dans cette infâme religion.
Voilà ma dernière plainte, mes enfants. C’est moi qui connais tous les cœurs ; c’est moi qui les sonde jusqu’à leur dernière profondeur.
Si je vous disais que pour fonder cette infâme et maudite religion, j’ai des évêques, j’ai des prêtres qui ne partiront pas au second appel, mais dès le premier !
Savez-vous bien, mes enfants, que les évêques et mes prêtres ne seront pas pour celui que je destine à ressusciter votre patrie : il y en aura très peu, très peu pour lui. Ceux qui, pour l’avenir, donnaient de l’espoir, je les aurai introduits ici, près de moi, pour leur éviter de terribles tourments…
Oh ! si on leur disait cette parole :
«Voulez-vous rester unis et suivre nos appels ? Nous ne diminuerons rien de ce qui vous revient ; nous vous laisserons la vie ; nous aurons égard à vous. Mais, si vous préférez l’autre parti, soyez sûrs que le dénuement, soyez sûrs que la mort pleuvra sur vos têtes de prêtres».
Oh ! si on leur disait cette parole, la première voie serait comble, l’autre comme celle du Calvaire : il n’y aurait que quelques chrétiens fidèles et patients à marcher sur mes traces !
Voilà pourtant, mon peuple, ce qu’il en est ! N’ai-je pas lieu de me plaindre ? N’ai-je pas lieu de vous faire partager ma douleur ? Je souffre. L’heure approche. Les châtiments sont sous le rempart des cieux. Les clochettes du ciel retentissent une dernière fois, pour dire à mon peuple :
Foi et courage à travers les tribulations et le règne de l’enfer !

Assez, mes enfants, compatissez à mes douleurs. »

iconfleurdelys_thumb9 Un procès “stalinien” contre Benoît XVI sur la télévision publique LCP juillet 19, 2012

Le troisième et dernier Secret fut reçu le 13 juillet 1917 dans la Cova de Iria-Fatima.

« J’écris en obéissance à Vous, mon Dieu, qui me le commandez par l’intermédiaire de son Excellence Révérendissime Monseigneur l’Évêque de Leiria et de Votre Très Sainte Mère, qui est aussi la mienne.

Après les deux parties que j’ai déjà exposées, nous avons vu sur le côté gauche de Notre-Dame, un peu plus en hauteur, un Ange avec une épée de feu dans la main gauche; elle scintillait et émettait des flammes qui, semblait-il, devaient incendier le monde; mais elles s’éteignaient au contact de la splendeur qui émanait de la main droite de Notre-Dame en direction de lui; l’Ange, indiquant la terre avec sa main droite, dit d’une voix forte: « Pénitence! Pénitence! Pénitence! Et nous vîmes dans une lumière immense qui est Dieu: “Quelque chose de semblable à la manière dont se voient les personnes dans un miroir quand elles passent devant « un Évêque vêtu de Blanc, “nous avons eu le pressentiment que c’était le Saint-Père ». Divers autres Évêques, Prêtres, religieux et religieuses montaient sur une montagne escarpée, au sommet de laquelle il y avait une grande Croix en troncs bruts, comme s’ils étaient en chêne-liège avec leur écorce. Avant d’y arriver, le Saint-Père traversa une grande ville à moitié en ruines et, à moitié tremblant, d’un pas vacillant, affligé de souffrance et de peine, il priait pour les âmes des cadavres qu’il trouvait sur son chemin. Parvenu au sommet de la montagne, prosterné à genoux au pied de la grande Croix, il fut tué par un groupe de soldats qui tirèrent plusieurs coups avec une arme à feu et des flèches; et de la même manière moururent les uns après les autres les Évêques les Prêtres, les religieux et religieuses et divers laïcs, hommes et femmes de classes et de catégories sociales différentes. Sous les deux bras de la Croix, il y avait deux Anges, chacun avec un arrosoir de cristal à la main, dans lequel ils recueillaient le sang des Martyrs et avec lequel ils irriguaient les âmes qui s’approchaient de Dieu. »

iconfleurdelys_thumb9Les blagues de Bachar el-Assad: « Un homme qui réussit gagne plus d’argent que sa femme ne peut dépenser. Une femme qui réussit est celle qui peut trouver un tel homme. » Certaines autres blagues mettent en scène d’autres chefs d’État. Dans l’une d’elles, relayée par Bachar el-Assad en décembre 2010, George W. Bush et Barack Obama préparent la troisième guerre mondiale. « Cette fois, nous allons tuer 140 millions de personnes, ainsi qu’Angelina Jolie », dit Bush. Un homme demande alors : « Mais pourquoi Angelina Jolie ? » Bush se tourne alors vers Obama : « Je te l’avais bien dit, tout le monde s’en fout de ces 140 millions de gens ! »

…En février 2010, Bachar el-Assad se moque de la journaliste vedette américaine Barbara Walters qui se serait demandé pourquoi les femmes afghanes continuaient à marcher plusieurs pas derrière leur mari malgré la chute des talibans. « La femme (afghane) regarde Mme Walters droit dans les yeux et, sans hésitation, lui répond : les mines antipersonnel. Moralité de l’histoire : derrière chaque homme, il y a une femme intelligente. »

*

Destruction de l’Eglise, guerres civiles, troisième guerre mondiale… Voici quelques signes annonciateurs des prochains conflits et du martyre de l’Eglise:

La liste s’allonge…

    … « la violence qui ne se possède pas… »

*

Prière du père de Grandmaison:

Sainte Marie, Mère de Dieu, garde-moi un cœur d’enfant, pur et transparent comme une source;
Obtiens-moi un cœur simple, qui ne savoure pas les tristesses;
Un cœur magnifique à se donner, tendre à la compassion, un cœur fidèle et généreux qui n’oublie aucun bienfait et ne tienne rancune d’aucun mal.
Fais-moi un cœur doux et humble, aimant sans demander de retour, joyeux de s’effacer dans un autre cœur devant ton divin Fils;
Un cœur grand et indomptable, qu’aucune ingratitude ne ferme, qu’aucune indifférence ne lasse;
Un cœur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ, blessé de son amour et dont la plaie ne guérisse qu’au ciel.

Source

simon_dewey_i_am_3x4

*

Claude d’Elendil

Contact
Compteur gratuit

fauconsduroyT1 Révélation JDTV_Small