03 Avril 2012

Je vais bien… Merci

DSC00014bUne fois n’est pas coutume… je vais vous parler de ma personne; j’y suis, à  vrai dire, un peu contrainte.
Ceux qui consultent régulièrement ce blog savent que je vis en Dordogne; dans un hameau un peu isolé; entre vignes et coteaux.

Vendredi dernier, un évènement est survenu alors que j’allais faire quelques courses; j’ai eu un accident de voiture. Pompiers, gendarmerie, Samu, pinces de désincarcération, minerve et matelas coquille puis direction l’hôpital. Grâce à Dieu, à part un solide mal de crâne et des contusions costales, je n’ai DSC00016rien. Dieu éprouve ceux qu’Il aime car les épreuves sont bonnes pour l’âme. Il semble, pour l’instant, vouloir me conserver en un seul morceau.

Comme vous pouvez le voir sur ces photos, prises quelques heures après l’évènement, le choc a été violent; l’expert mandaté par l’assurance doit passer dans le courant de la semaine prochaine mais mon véhicule est déjà qualifié « d’épave ».

La grosse Mercédès noire m’ayant refusé la priorité aurait pu faire bien plus de dégâts si la Sainte Providence et cette excellente Skoda Octavia n’avaient dressé un efficace bouclier.

Je me retrouve avec une voiture de prêt pendant douze jours mais la perspective de rester sans véhicule au delà de cette date pose problème.
Etant pauvre (je continue à croire que l’argent n’est pas une fin en soi et la Sainte Pauvreté reste le DSC00019chemin à suivre), je suis dans l’impossibilité d’acquérir une nouvelle voiture. Compte tenu du lieu un peu isolé ou je vis, cela va sérieusement compliquer mon quotidien.

Je m’adresse donc aux lecteurs de ce blog en leur demandant leur aide. S’ils peuvent charitablement m’adresser un don ou me proposer un véhicule de remplacement (à tout, tout petit prix), ils seront plus que jamais dans mes prières. On dit parfois que qui donne aux pauvres prête à Dieu… Alors, investissez à long terme ! Sourire

Concrètement, l’expert devrait définir une valeur de rachat mais celle-ci, compte tenu de l’âge du DSC00020véhicule (11 ans) s’annonce modeste.

Malgré la grande expérience de mon ange gardien (je lui ai donné beaucoup de travail depuis ma naissance), je souhaiterais trouver un véhicule assez solide; un peu comme celui qui a été accidenté ou un break; cette Skoda était vraiment une bonne voiture.

Si vous souhaitez me contacter à ce sujet, merci d’envoyer un courriel à: c.delendil@orange.fr

*

Jeanne le Royer

Soeur de la Nativité» (1798/1798) :

«Malheur ! Malheur ! Malheur au dernier siècle !

« Voici ce que Dieu voulut bien me faire voir dans sa Lumière. Je commençai à regarder dans la lumière de Dieu, le siècle qui doit commencer en 1800 ; je vis par cette lumière que le jugement n’y était pas, et que ce ne serait pas le dernier siècle. Je considérai, à la faveur de cette même lumière, le siècle de 1900, jusque vers la fin, pour voir positivement si ce serait le dernier. Notre Seigneur me fit connaître, et en même temps me mit en doute, si ce serait à la fin du siècle de 1900, ou dans celui de 2000. Mais ce que j’ai vu, c’est que si le jugement arrivait dans le siècle de 1900, il ne viendrait que vers la fin, et que si le monde franchit ce siècle, les deux premières décades du siècle de 2000 ne passeront pas sans que le jugement intervienne, ainsi que je l’ai vu dans la lumière de Dieu… »

(Vie et Révélations de sœur de la Nativité, tome IV, pp. 125-126).

*

Panurge

panurgeOn pense et on fait parfois des choses sans vraiment savoir pourquoi; par habitude ou par imitation. On se dit que, si tout le monde agit ainsi autour de soi, c’est qu’il y a sûrement une bonne raison. C’est un réflexe pavlovien de paresse intellectuelle très répandu qui se trouve souvent associé à une notion de plaisir.

Penser bien et juste est un exercice difficile nécessitant paix, prières et recueillement.

Rassuré par la foule et certain que la multitude ne peut se fourvoyer, l’être humain suit volontiers le « mouvement » et les « tendances » pour faire partie du groupe; même s’il ignore où cela va le mener. Vers le pire ? Peu importe s’il est au sein d’une foule, si son instinct grégaire lui donne une illusion d’unité et de sécurité.

Lorsque Dieu ne lui accorde pas la grâce de la foi, l’homme s’égare dans les ténèbres humaines; s’agrège aux mouvements de son temps. Il se perd dans des mécanismes moutonniers où les idéaux les plus généreux s’évanouissent; se pervertissent. Souvent passionnée, la jeunesse veut changer le monde mais, à force de contacts avec une réalité de plus en plus dure, elle finit par abdiquer; elle rejoint les rangs des « vainqueurs », des puissants de la Terre qu’elle combattait avec ardeur. Elle baisse la tête et rentre dans le rang.

Les échecs et la lassitude incitent aux ralliements aux puissances de la Terre alors que la foi, elle, le regard tourné vers les Cieux, n’abdique jamais devant le mal et l’adversité. C’est probablement ce qu’on ne lui pardonne pas…

Se hissant sans cesse au dessus de la mêlée, media et Presse sont, plus que jamais, des usines à manipuler et à penser. Ils affirment leur impartialité et revendiquent le droit d’informer tout en faisant couche commune avec les puissances politiques. En perte de repères et d’intégrité, le monde acquiesce sans s’interroger sur la légitimité et l’honnêteté de ceux qui les informent.

Aucune loi ou règle ne nous impose pourtant d’accroître nos connaissances; et par voie de conséquence nos responsabilités et notre peine. Qu’est-il de plus frustrant que cet entassement d’évènements et de faits divers, souvent dramatiques, sur lesquels nous n’avons aucune prise ? Tout comme le virtuel nous éloigne du réel, les malheurs des horizons lointains nous font oublier ceux qui se déroulent en bas de nos rues. Notre temps est celui d’une charité bien mal ordonnée.

Tweeter, Facebook détrônent peu à peu cette Presse qui a développé et encouragé nos penchants voyeuristes. En proie aux délires narcissiques, chacun veut désormais être vu, lu et entendu; donner son avis sur tout et rassembler des »amis » virtuels semblablement déconnectés de toute réalité. Ces égarés méconnaissent que s’éloigner du réel est abandonner le sens profond des choses et conduit au chaos et à l’inversion des valeurs. Combien de temps Dieu permettra-t-Il que le Crime poursuive ainsi la Justice; que le Mensonge fustige la Vérité ?

Car c’est ainsi. Plus rien n’est vraiment mal ou grave. Chacun se crée ses règles et tient pour acquis ses propres utopies, pour autant qu’elles « respectent » celles des autres.
La fantastique expansion des jeux vidéos de guerres et de violence, mettant en scène des personnages dénués de toute humanité, participe à ce processus de reprogrammation de l’esprit humain. Ne doutez pas; l’aboutissement de ces mécanismes est proche. Ce qui se trouve aujourd’hui sur nos écrans sera demain dans nos rues.

*

La Franc-Maçonnerie gouverne la France:

Xavier Bertrand, Patrick Devedjian, Brice Hortefeux, Manuel Valls, Jean-Luc Mélenchon, Henri Emmanuelli, Laurent Fabius, Jean-Paul Huchon, Claude Bartolone, Patrick Ollier, Christian Estrosi, Claude Guéant, Alain Bauer, Henri Proglio et, bien sûr, Nicolas Sarkozy; car il lui aurait été impossible de gouverner autrement. Tant d’autres se cachent au sein de cette secte pour mieux agir, pour peser de leur ombre sur la destinée de la France  ! Quant à François Hollande, cette vidéo parle d’elle-même.

  • Grand Oral de François Hollande chez les Francs-Maçons – Grand Orient de France

    Certains rejoignent les loges par conviction, d’autres par opportunisme. D’autres, enfin, sont sympathisants. De ces choix, je ne parviens pas à départager le moins pire.

    « Jamais je n’aurais pensé que les francs-maçons étaient aussi puissants ! » s’exclama Jean-Pierre Raffarin alors qu’il était Premier Ministre.

    La maçonnerie est le ticket d’entrée pour gravir les échelons; pour occuper les postes clés de la Poste, EDF, Air France, mutuelles, Bouygues, banques, assurances ou encore de France Télécom. 120.000 francs-maçons dirigeraient ainsi la France.

    Sophie Coignard, dans son livre « Un Etat dans l’Etat », décrypte le mécanisme d’expansion et de mainmise maçonnique sur l’Etat français.

    Tissus d’influences politiques, médiatiques et affairistes. Tissus de mensonges et de trahisons qui accable notre pauvre pays.

    *

    Le « Printemps » Français

    printemps-parisienPour les personnes à peu près équilibrées, les assassinats de Toulouse et Montauban relèvent de la monstruosité la plus abjecte. On a du mal à imaginer que quiconque puisse cautionner de telles horreurs.

    Et pourtant… Au fil des jours, nous assistons à une terrifiante évolution dans la perception de ces meurtres à connotation génocidaire. Alors que les media sont bien embêtés et s’affairent toujours à trouver des excuses à Mohamed Merah, celui-ci passe insidieusement du statut de dément psychotique à celui de héro du Djihad; assassiné par le RAID et l’oppression judéo-chrétienne.
    Cette vidéo, qui n’aurait pu être diffusée sur les chaines françaises – tant l’illusion de la fausse paix civile doit être à tout prix maintenue -, nous confirme ce que nous soupçonnions: nombreux sont ceux qui, au sein de l’islam, approuvent ses œuvres.

    La couleur du véritable fascisme est le vert…

    Projetez-vous à présent dans un futur très proche. 2013, 2014… ? Dieu seul le sait mais, à en croire les prophéties, cela devrait survenir pendant le règne calamiteux du Poteau de Boue (entre 2012 et 2017) et avant la fin du pontificat de Benoit XVI. La fourchette du temps qui nous est imparti se resserre.
    A cette époque, ces mêmes personnes qui manifestent et glorifient Mohamed Merah (islamistes et révolutionnaires) se sont emparés des moyens de communication et se querellent pour la conquête d’un pouvoir aux abois. Réduites à néant, les forces de l’ordre sont incapables d’assurer la sécurité publique.
    Comment agirez-vous ? Allez-vous faire le gros dos en attendant que la vague passe ? Essaierez-vous de sauver votre vie en reniant ce que vous êtes et ce en quoi vous croyez ? Vous convertirez-vous aux nouvelles croyances sous le poids de la menace ou pour rejoindre le camp des plus forts; quitte à abîmer pour l’éternité votre âme immortelle ?

    Les tergiversations et l’attitude condescendante de la chaine TV Aljazeera, concernant la possible diffusion des vidéos prises par l’assassin, nous renseigne sur leur mépris de l’Occident et la haine qu’ils vouent à Israël. Si Hitler a le vent en poupe dans nombre de pays musulmans, cela ne doit rien au hasard.
    Avec ces odieux assassinats, deux portes de raison et d’humanité ont été enfoncées:
    – Une notion de « débats » s’est imposée sur le bien fondé, ou non, de la mise à mort des « ennemis de l’islam »,
    – Ordre et Justice ont remplacé Mohamed Merah sur le banc des accusés.

    Ce glissement est un pas supplémentaire vers une effroyable barbarie. Tout cela est d’une extrême gravité.

    *
    melenchon

    Le regard des déments est souvent effrayant de par la rage qu’il laisse transparaitre.
    Méchant, colérique, orgueilleux, le regard empreint de désirs de vengeance, Mélenchon sait qu’il a lancé un mouvement de révolte qui n’a d’autre finalité que de dégénérer en révolution. Son heure vient et il la savoure déjà.

    A la faveur de la prochaine reprise de cette Crise que les hommes de pouvoir tentent d’étouffer, il trouvera sa voie; celle du sang qui doit être versé. Beaucoup de ses semblables et de suiveurs, attirés par le pouvoir et la fureur, le rejoindront. Lors du grand chaos qui vient, lorsqu’il sera en mesure de désigner sans retenue les « ennemis du Peuple », ce sera un appel aux exécutions de masses.

    Marie-Julie nous livre sa vision du temps précédant de peu cette époque:

    « Dans cette salle de l’enfer (Assemblée Nationale), on travaille à tous les métiers (symbolique maçonnique : maillet, ciseau, perpendiculaire, niveau, règle, levier, truelle, pierre brute, pierre cubique et pierre cubique à pointe). Il y en a de toutes races, de toutes manières (mœurs) – je ne veux pas dire manières de quoi, car je ne veux empester personne. En ce moment, on prépare les filets… on travaille sans repos ni paix. Sans paix… je veux dire qu’ils ne s’entendent même pas… c’est un véritable hurlement…
    Dans ce fourneau de tous les venins, de toutes les vermines, je sépare un moment ce qu’il y a de respectable : ceux qui ont la foi. Ceux-là seront combattus, contredits, à l’étroit. On prend des mesures pour les renvoyer, si c’est possible. Ces moyens réussiront… »

    Le Président infernal ou « le Poteau de Boue »:

    « Et tous les assistants ne demandent qu’à entendre la parole du Président Infernal. Il est sur le trône de l’enfer ; il y grille et ne sent pas le feu… »

    Tous sont les artisans de cette nouvelle et grande révolution française, introduction au Châtiment universel:

    « Partout, la France presqu’entière sera soulevée contre l’Eglise. On répandra sans repos, sur la foi et l’Eglise, des articles abominables que le monde, sans l’enfer, m’aurait jamais su inventer.
    Les indignes ennemis du Dieu-Sauveur, qui s’assemblent dans les loges et les remplissent, sentent le moment approcher. Ils vont se lever, pleins d’espoir, pour jeter boue; et scandale sur les apôtres de Dieu et sur son Eglise. C’est par eux que la jeunesse finira d’oublier son Créateur et Rédempteur. Ce temps fait frémir, au sujet de ceux des chrétiens dont la foi se trouvera inébranlable. »

Bandes armées et comités de quartiers. Tout ceux qui n’approuveront pas pleinement la révolution seront menacés:

« Le prochain commencement de la mortelle crise révolutionnaire – elle parle comme cela, la voix – ce commencement durera quatre semaines, ni un jour de plus, ni un jour de moins ; mais l’étendue en sera immense. Le nombre de ceux appelés meurtriers du peuple, sera d’une immensité inconcevable… ».

« En beaucoup d’endroits de France, les ennemis, quoique unis dans le même parti et après ces accords terribles qui nous conduiront à l’abîme, les ennemis se battront entre eux. »

« A cette époque, le peuple français n’ignorera plus son malheur. Il n’aura même plus son regret d’avoir livré son pays à l’emprise barbare… Dans leur plus grande partie, les Français ne seront plus. Le royaume, dans toute son étendue, aura subi la lutte sanglante que rien ne pourra calmer. »

melenchon-2Oui, la note, la facture, arrive; celle que va devoir payer une chrétienté devenue apostate, lâche, cupide, veule et débauchée. Le temps de paix s’achève sous nos yeux et je ne peux qu’encourager le lecteur à s’organiser, spirituellement et matériellement, pour le jour prochain où tout sera hors de contrôle. L’officialisation d’une alliance entre l’islam le plus radical et la rage des révolutionnaires est désormais une question de peu de temps.

Les grands et calamiteux bouleversements prophétisés sont là.

*

L’ Hallali

Paris gargouilleSi l’on a beaucoup glosé sur la viande hallal, je n’ai pas souvenance d’une quelconque estimation du montant de la dime associée versée aux imams. Faisons un rapide calcul à l’aide des données disponibles:

– Selon un communiqué de la chambre d’agriculture d’Ile-de-France, 30% de la viande abattue en France le serait en suivant le rituel religieux musulman.
– La dime halal revenant au Imams est de 10cts d’euro par kilo.
– La quantité de viande bovine consommée chaque année en France est estimée à 220.000 tonnes.
– La quantité de viande ovine consommée chaque année en France est estimée à 141.000 tonnes (stats 2000).

Pour ces deux seules consommations (hors importation néo-zélandaise 100% halal pour complaire aux Emirats), nous arrivons donc à un total de 341.000 tonnes, soit 341.000.000 kg. Avec un taux de « hallalisation » de 30% (taux vraisemblablement très inférieur à la réalité), on peut estimer à 112.530.000 kg la quantité de viande abattue selon ce rite; la question de la dime sur les parties « hallalisées » mais non estampillées comme telles reste pendante.

Le calcul de la dime est simple:  à raison de 10cts par kilo, nous arrivons à une estimation de 112.530.000 kg x 10 cts = 1.125.300.000 cts / 100 = 11.253.000 euros… un peu plus de onze millions d’euros qui,  annuellement, sont mis à la disposition des imams; libre à eux d’en disposer selon leur bon vouloir.

Constructions de nouvelles mosquées, prosélytisme, envois de cette manne vers des propagateurs du Djihad ? Nul ne le sait… nul ne semble vraiment s’en soucier. Si vous doutez encore qu’une islamophilie militante règne en France, imaginez à présent les réactions de ces fameux bourgeois-bohème chantres de la bien-pensance, s’il n’était pas question d’imams musulmans mais de prêtres catholiques. Les rues s’empiraient aussitôt de hurleurs dénonçant, pêle-mêle, fascisme et inquisition !

Lorsqu’un peuple renie sa foi, abat les murs de ses cités et met à mort ses enfants à naître au nom de la liberté, comment croire que ses jours ne soient pas petitement comptés ?

*

Quelques réflexions:

– Les élections ? Dieu guide mes pas; pourquoi irais-je chercher un maître humain dépourvu de foi et qui n’a que faire de moi ?

– La fidélité au Pape des prêtres et des évêques demeure instable; la révolte est un feu couvant. Le symbole conciliaire du prêtre se tournant vers les hommes lorsqu’il célèbre sa messe est celui de l’homme déifié qui sera au cœur de la religion d’Etat annoncée par les prophéties. Les mesures imposées aux Chrétiens l’obligeront à nier le Mystère de l’Incarnation ainsi que celui la Virginité de la Très Sainte Mère de Dieu. Lorsque les guerres prendront fin, cette hérésie permettra aux Juifs et à nombre de Chrétiens de reconnaître l’Antéchrist comme Messie lorsqu’il émergera de son anonymat.

– L’âme est semblable à un nageur sur l’océan; tour à tour calme ou tempétueux. Cherchant la terre ferme et éternelle, terme de son voyage, elle succombe bien souvent à la séduction du péché et à la matière qui sont autant de poids l’entraînant vers de sombres abysses.

– Si la France n’avait pas renié son baptême, l’islam n’aurait jamais envahi ses contrées; si l’islam n’était pas animé par le feu de l’enfer, le monde ne plierait pas devant lui.