18 Mars 2012

Elections ? Vous avez dit élections ?

Un siphon, phon, phon…

president2Il se dégage de ces élections présidentielles une étrange impression de schizophrénie. Les candidats dénoncent les effets toxiques des décisions qu’ils ont prises, comme pour faire oublier leur incurie et se dédouaner de toute accusation d’impéritie. Ils s’indignent des promesses qu’ils n’ont pas tenues et des mesures qu’ils n’ont pas adoptées tout en promettant, sans la moindre vergogne, d’en faire une priorité s’ils viennent à être élus. Tous s’agitent et font du vent pour exister; pour s’emparer de ce séduisant pouvoir qu’ils convoitent avec tant d’avidité.

Celui qui n’a pas pris place dans les fauteuils recouverts de soie de la République et n’a pas commandé au Peuple sous les ors des lambris ignorent la volupté que l’on peut ressentir; la soif que cette royauté laïque peut générer.  Prêts à tout pour y parvenir, les vieux routiers de la politique savent que les promesses sont faites pour être élu et non pour être tenues. Le fait est qu’aucun texte de loi n’impose à un élu de tenir ses promesses. C’est bien là l’effet le plus pervers du système car, une fois en place et paré de sa légitimité populaire, le maître peut remiser le Peuple dans les tiroirs du mépris et des atermoiements. D’ici la prochaine élection, le Peuple aura oublié; les peuples, braves bêtes sentimentales, préfèrent se distraire que de se livrer à des exercices de mémoire.
Pour l’heure, on inonde le Peuple de l’obligation qui lui est faite de se choisir un nouveau maître. Assurant l’intérim, le gouvernement des sondages hésite et se contredit lui aussi; un jour l’un, le lendemain l’autre. Quelle confusion !

Nicolas Sarkozy, que je crois toujours être le Poteau de Boue annoncé par Marie-Julie, était donné perdant depuis de nombreux mois et voici que le saltimbanque réinvestit la piste du grand cirque démocratique. « Saltimbanque », saltimbanco en italien, salta in banco; celui qui saute sur le banc pour se donner en spectacle. Comediante ! Tragediante ! de la commedia dell’arte ou les acteurs avancent masqués; n’est-ce pas là la parfaite image de notre système politique ? Tout cela serait au demeurant assez distrayant si les enjeux n’étaient aussi graves.

Loin d’appartenir au passé, la Crise a créé un puissant mouvement de fond, d’indignations et d’extrémismes, dont nous devrions prendre la mesure lors du premier tour; le 22 avril prochain. A l’opposé, le Front National rassemble beaucoup de braves gens qui contemplent la France se défaire et glisser vers son tombeau sous les cris hystériques de ses ennemis. Le monde n’a jamais autant détesté la vérité car cette dernière ne peut coexister avec l' »Utopia » démocratique à laquelle travaille l’athéisme mondialisé.

La réélection du Poteau de Boue, si elle se confirme, sera un tournant majeur du chemin menant à la grande révolution universelle clôturant la fin du Temps des Nations. Et si ce n’est pas le cas ? Et si François Hollande est élu, comme l’immense majorité le croit ? Cela signifiera simplement que mon analyse était mauvaise et j’arrêterai de tenir ce blog; il y a assez de bêtises sur Internet sans en rajouter. Nous allons être rapidement fixés.
Puisque mon hypothèse n’a pas encore été infirmée, un scénario a ma préférence: celui du siphonage, de l’éparpillement des voix socialistes entre les partis d’extrême gauche; particulièrement en faveur du très inquiétant Mélenchon. Cela pourrait reléguer François Hollande, le grand favori, au troisième rang et donnerait lieu, lors du deuxième tour, à une opposition Marine le Pen – Nicolas Sarkozy. Ce scénario impliquerait des écarts minimes de voix entre les trois premiers. La réélection, à une écrasante majorité, du Poteau de Boue ne serait plus qu’une formalité. En 2002, dans une situation similaire, Jacques Chirac avait été réélu avec 82,21 % des voix. L’histoire bégaye parfois…

Cet évènement, avec une prochain reprise de la Tempête, échaufferait pour le moins les esprits… Attendons et observons.

*

Marine Le Pen

Marine le PenJ’avoue avoir une certaine sympathie pour Marine Le Pen. Dans le méphitique marigot politique où nous nous trouvons, elle fait preuve de courage et je crois qu’elle s’efforce d’y naviguer le plus proprement possible. Elle méconnait toutefois quelques éléments essentiels des mouvements historiques en cours.

Le Front National se heurte à un mur qui a pour nom « la Fin du Temps des Nations ».

Luc 21:24  Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplies.
Luc 21:25  Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots,
Luc 21:26  les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre; car les puissances des cieux seront ébranlées.
Luc 21:27  Alors on verra le Fils de l’homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire.

Le Temps des Nations; celui accordé à la cohérence ethnique et géographique des peuples et des frontières, est annoncé comme devant être suivi d’un chaos; d’un reflux, d’une inversion menant à l’abolition des frontières et au mélange des peuples. Il ne faut pas être grand clerc pour établir un lien entre cette prophétie biblique et notre malheureuse époque. La Fin du Temps des Nations précède quant à lui la Révélation – que nous éprouvons désormais au travers du début du Châtiment – et la Parousie.

La Fin du Temps des Nations – la fin des empires générée par la généralisation des transports rapides, l’accélération des migrations et la globalisation des communications, a véritablement débuté avec l’accord Balfour qui jeta, en 1917, les principes de la restauration d’Israël dans ses frontières historiques. Le chaos humain et financier dans lequel nous nous trouvons est l’aboutissement de ce processus d’abolition des pays, des souverainetés et des frontières.

Avec la disparition des Nations finissent de s’évanouir patrie et patriotisme. Que Marine le Pen souhaite restaurer ces valeurs est une bonne chose mais le sentiment d’appartenance à une foi ou à une nation, si elle s’apprend, ne se décrète pas. L’esprit actuel du plus grand nombre est trop gâté, pourri, pour accepter cela; il n’en ressent ni le besoin ni la volonté; bien au contraire. Voilà pourquoi le Front National ne peut qu’essuyer des revers électoraux car le temps des véritables valeurs n’est plus… et n’est pas encore revenu. Il ne réapparaitra qu’avec le très bénéfique règne du Roy Henri; avant de s’éclipser pour quelques temps encore avec la très terrifiante et calamiteuse dictature religieuse de l’Antéchrist.

Autre tendance dont le Front National ne mesure pas encore l’importance: le retour au grand galop de la spiritualité. Si l’islam, notre fléau, se répand jusque dans le plus petit de nos villages, la foi en Christ, pour l’instant rare et chancelante, est appelée à connaître, que les hommes le veuillent ou non, un extraordinaire renouveau au point, lors de la fin du troisième conflit mondial, d’anéantir la foi islamique et de régner sans partage… Que ces paroles doivent être insupportables à beaucoup d’hommes et de femmes de notre époque… J’en ai bien conscience mais ce message d’espoir est trop magnifique pour pouvoir être gardé sous silence.

Les prophéties nous annoncent également des prises de conscience permettant aux hommes de ce temps – plus proche qu’on le le croit – de comprendre que l’actuelle laïcité est un non-sens; que l’observation de la volonté divine passe nécessairement par une unité de pensée entre spirituel et temporel. La relégation de la foi dans les églises et dans la sphère privée permet à l’islam d’enfoncer toutes les portes, d’abattre toutes les barrières. L’apostasie chrétienne, qui ne cesse de s’étendre, est un aveuglement qui empêche les politiques de comprendre, et d’endiguer, les grands bouleversements qui s’opèrent aujourd’hui; ceux qui nous entraînent vers le paganisme et les pires barbaries.
L’apostasie de la France est porteuse d’une telle malédiction d’orgueil et d’aveuglement qu’aucun parti politique n’est à même d’admettre que l’avortement est un crime abominable. Comment Dieu pourrait-Il bénir les entreprises de ceux qui lui font la guerre ?

C’est pour cela que le Front National, malgré ses louables intentions visant à préserver la France, livre un combat voué à l’échec. Le seul bien que nous puissions faire à présent est de venir en aide à notre Prochain lorsque nous en avons l’occasion et de nous retrancher dans la prière perpétuelle. Il faut que ce temps passe pour qu’un nouveau puisse émerger.

*

De la Grèce:

emeutes greceLa Grèce n’a pas vocation à se lancer dans une révolution. Malgré les émeutes, son peuple tolère des mesures que les Français n’accepteront pas lorsque la faillite surviendra. Le 5 novembre 2011, Jean-Claude Mailly (FO) s’adressait en ces termes à François Fillon. «S’ils nous font un plan à la grecque, notre réaction sera rapide».

Avec Mélenchon en tête de fanfare, je crois volontiers que l’extrême gauche n’attend qu’une occasion pour s’emparer d’un pouvoir qu’elle sait inaccessible par les urnes.

La fonction première de la Grèce est de siphonner les banques et les assurances européennes afin de créer un terrain favorable à la révolution qui doit commencer par la France.
A acceptant l’adhésion de ce pays, dont l’incompétence économique n’est plus à démontrer, l’Europe se retrouve dans un cul de sac; dans l’obligation d’alimenter cette sangsue insatiable. Cette Europe d’oligarques déconnectés des réalités est confrontée à ses dogmes normatifs et égalitaires erronés. Le talon d’Achille grec initie un processus de faillite de l’Europe et marque le début des troubles civils.

Tous les pays ne sont pas égaux car ils sont composés de peuples de cultures et de mentalités différentes. Vouloir les entasser dans le même sac, secouer le tout et en ressortir un européen moyen, estampillé et formaté; revient à nier des milliers d’années d’Histoire et d’antagonismes. On ne réécrit pas l’ADN de l’humanité avec quelques traités.
Le mélange des peuples et la confusion des idées précédaient la faillite mondiale et annonçaient l’entrée du Monde dans de grands malheurs. L’aveuglement grandissant des élites les empêchent de voir l’imminence des dangers car il en rejettent les causes.

*

Eruptions Solaires:

Les astronomes s’accordent à dire que le soleil connait une nouvelle phase d’activité. La dernière éruption solaire, annoncée comme un évènement, s’est soldée par un échec relatif: ses effets ont été bien plus modérés qu’annoncé. Cela met en lumière la difficulté des scientifiques à mesurer la dangerosité de ces évènements. L’hypothèse d’une éruption solaire majeure reste d’actualité car plusieurs prophéties s’y réfèrent:

Nostradamus évoque un évènement de cette sorte; qu’il est possible de mettre en perspective avec les prophéties de la Fraudais:

X.70
L’oeil par objet fera telle excroissance,
Tant & ardante que tombera la neige.
Champ arrousé viendra en decroissance,
Que le primat succombera à Rege.

eruption_solaire« L’œil » – désignant traditionnellement le soleil –  par objet (objectum = « ce qui est placé devant », dirigé vers nous) fera telle excroissance, si importante et brûlante que tombera la neige.
Cet effet chaud-froid peut paraître incompréhensible si l’on confond éruption et activité solaire. Un épisode glacial pourrait succéder à cette éruption.
« Champ » arrosé – indique une période ou cela est utile:  le printemps – viendra en décroissance – périclitera, entraînant de moindres récoltes; voire des famines.
La fin est plus énigmatique puisqu’il se réfère à un « primat » (du latin primas = le supérieur, celui se trouvant au premier rang), lequel « succombera » ( toujours du latin succumbere ou succumbo (plier, se soumettre), à Rege; au Roy.
S’agit-il du Roy Henri ? Cela est peu vraisemblable car Nostradamus ne le désigne pas expressément comme il le fait habituellement en le nommant: Mercure d’Hercules fleur de lys, Logmion, la cappe ou encore « grand Roy d’effrayeur » (pour ses ennemis, cela s’entend). Poursuivant l’étude des quatrains, reste à espérer que la lumière ce fera sur cette énigme.

Côté Fraudais, la mention d’une aurore boréale (autre que celle du 25 janvier 1938; puisqu’étant suivie d’un évènement surnaturel)  est aussi annoncée. Il est bon de rappeler que les aurores boréales ont pour origine des « excroissances solaires ».

« Quand vous verrez l’Aurore Boréale apparaître, sachez que ce sera le signe d’une guerre prochaine. Quand la lumière sera de nouveau visible, alors ma Mère se tiendra debout, devant le soleil couchant, pour prévenir les bons que le temps est là. Les méchants verront un animal effrayant, et crieront, épouvantés et désespérés ; mais il sera trop tard. Je sauverai beaucoup, beaucoup d’âmes. »

On retrouve de curieuses similitudes dans les extases de Marie-Julie:

Extase du 6 janvier 1891 (extraits):

…” Les éléments de la Création, l’eau et le feu, serviront d’instruments à la justice de Dieu pour punir et châtier les hommes infidèles.

“L’année de l’entrée dans les évènements est une année de pluies aussi régulières que violentes; il sera quasi inutile de semer et de planter, à part des terres saines, haute et irriguées. Les plantes arriveront à leurs fleurs sans produire de fruits. Il n’y aura que le quart des récoltes. On aura un hiver dans l’été. Cette année mouillée qui nous introduira dans les évènements sera suivie d’un hiver rigoureux qui sera lui-même suivi d’une année de sècheresse telle que tout sera desséché, excepté la mer qui restera très basse. Un soleil de feu nous introduira dans une série de fléaux, entre autres de terribles maladies et des mortalités subites“.

Références croisées et toujours troublantes. Observons et prions afin de recevoir la grâce d’en reconnaître les signes.

*

Destruction de l’Eglise, guerres civiles, troisième guerre mondiale… Voici quelques signes annonciateurs des prochains conflits et du martyre de l’Eglise:

*

VIII. AUX ARCHANGES

Vous les sept que vit Johannès, toujours présents et toujours prêts à l’ordre du Très-Haut, éclairs de sa suprême volonté, ordinaires officiers de sa pitié, de sa colère.

Michel, le peseur d’âme, qui avez terrassé Satan à l’aurore des âges; Raphaël, qui avez guéri les yeux du vieux Tobie et qui agitiez l’eau de la piscine, à Bethsaïda; Gabriel qui avez annoncé à Marie son fils et son sauveur, ternaire merveilleux du héros, du thérapeute et de l’initié.

Et vous quatre, tellement identiques au Verbe que vous êtes sans nom, confondus aux œuvres mêmes que vous faites.

Arrêtez-vous en vos exploits et voyez s’il fut jamais une pitié plus grande qu’aujourd’hui, la pitié de la France.

Au nom de vos prouesses renaissantes, obtenez, pour nous, la victoire!

La défaite des Francs vous serait imputée à vous, les sept assistants du Seigneur, Archanges !

*

Claude d’Elendil

Contact
Compteur gratuit

fauconsduroyT1 Révélation