25 Novembre 2011

Rigor Mortis

pomme_pourrieC’est ainsi qu’apparait désormais cette « rigueur » qui achève le Temps accordé aux Nations; rigidité mortifère qui s’apprête à faire payer aux peuples corrompus les péchés de ceux qui les ont dirigés. Ces contractions économiques et sociales vont aller en s’amplifiant jusqu’aux grands malheurs annoncés par les prophéties.
Semblable à la rigidité cadavérique, ce corps spirituel qu’est l’Eglise doit emprunter un chemin semblable; elle aussi doit connaître la décomposition avant sa résurrection.

Ruine des corps et des âmes, effondrement de tout bien et des fortunes ne font qu’un. Dieu se détourne des hommes car ces derniers se sont détournés de Lui. La Nouvelle Alliance qui devra être conclue entre la créature et son Créateur passera par l’Epreuve et la venue du Roy. Rien de ce qui sera tenté par les hommes ne connaitra de long succès.

Jésus s’adressant à Marie-Julie (extase du 27 avril 1877):

«  Ma victime, voici la dernière promesse que je fais à mon peuple et à la France. Je m’adresse à ces grands orgueilleux, ces esprits qui ne voient rien, ni de Dieu, ni du ciel; ils ne voient que par eux. Ils croient par leur esprit faux relever la France. Au contraire, plus ils s’élèvent, plus la France s’appesantit sur la Terre. Pourtant, personne d’autre que moi n’est capable de sauver la France. Il se passera des faits étranges et surprenants. Les hommes vont faire un dernier essai pour donner à la France une paix; et au lieu d’appeler la paix, ils appelleront ma dernière Justice.

Ma victime, tu n’entendras pas le dernier craquement de la voix des hommes, car tu ne seras plus. Les cris de la terre de désespoir monteront jusqu’au Ciel. Le mois précieux du Sacré-Cœur et celui du Précieux Sang (juin et juillet) seront deux mois remplis de terreur. On n’y entendra que blasphèmes. Ce sera le signal des châtiments, le signal d’une guerre civile… la fleur de lys, baignée dans le sang du Sacré-Cœur et dans celui des rois martyrs sera une victoire.« 

*

L’Egypte:

Révolution en EgypteAprès avoir prêté main forte à la déstabilisation de plusieurs pays à dominante musulmane, l’Occident s’inquiète. Succédant à l’excitation suscitée par les agitateurs de la grande gouvernance mondiale, des foules de plus en plus nombreuses sont désormais la proie d’une toute autre frénésie; celle d’un retour aux sources, à une gloire et à une puissance retrouvées. Un autre désir tout aussi intense les domine: l’attente du Mahdi. Cette croyance grandit en islam; murmurant que ce Messie musulman ne pourra apparaître que lorsque le sol musulman sera purgé de toute présence, de toute référence, démocratique et occidentale.
La « démocratie » apparaît comme un régime anti religieux; ce qu’elle est en effet malgré son masque de tolérance et de neutralité. L’Occident incarne, quant à lui, l’esprit des croisades chrétiennes mais également la corruption de ses mœurs.
Même si les détails menant à ce but nous sont inconnus, les évènements qui se déroulent aujourd’hui en Egypte vont permettre aux Frères Musulmans de s’emparer du pouvoir; directement ou indirectement. Nostradamus évoque, dans un quatrain, les « larmes sabéennes » (Article du 21 août 2011 sur l’Egypte) et les « Croisars » qui devraient être à l’origine des prémices du conflit Orient-Occident. Le blocus du Canal de Suez interdisant l’acheminement du pétrole vers l’Occident étant l’hypothèse la plus vraisemblable. L’Histoire est là pour nous rappeler la dépendance pétrolière de l’Occident qui a conduit au casus belli Irako-koweitien.

Pour comprendre toute l’ampleur du danger qui prend forme, il convient de prendre un peu de recul. L’Islam ne cesse de s’étendre sur Terre; même si l’idéologie démocratique s’oppose à cette vérité, la menace qu’il représente apparait de plus en plus clairement. Irak, Afghanistan, Iran, Yémen, Egypte, Tunisie, Islamisation du Maroc, Lybie et bientôt Algérie formeront une formidable puissance offensive lorsque leur unité sera faite. Quant à cet Occident qui commence à entrevoir sa ruine, il va devoir revivre ce grand malheur qu’il croit appartenir au passé: les guerres civiles. Ce n’est désormais plus qu’une question de peu de temps.
Lors de ma petite revue de Presse matinale, j’écoutais un journaliste du Figaro affirmer que le régime présidentiel ne pourra jamais être remis en cause. Nous verrons que tout cela doit disparaître; être emporté par la Révélation.

*

Réflexions sur le dernier enlèvement d’Occidentaux au Mali:

preneurs d'otagesMali : « on est venu pour les blancs » auraient dit les bandits islamiques cherchant la chambre des expatriés qu’ils voulaient kidnapper.
Imaginez à présent un pays occidental ou des blancs oseraient affirmer: « On est venu pour les noirs« . Quel tollé général pour dénoncer la bête immonde du nazisme et du racisme !
D’un côté, une totale indifférence, de l’autre, une incroyable hystérie politico-médiatique destinée à paralyser tout réflexe salvateur. Ces poids et ces mesures dissonants nous font mesure l’abîme de lâchetés et de trahisons où nous nous trouvons. Quels malheurs à venir !

*

Islamisation scolaire:

…C’est ainsi que les élèves de classe de 5ème du collège Saint-Pierre des Essarts de la Roche sur Yon ont été emmenés visiter une mosquée.

C’est ainsi aussi qu’après un échange avec un monsieur Ali Ben Saada, aumônier près d’une maison d’arrêt, on les a fait se mettre en position de prière, sur les tapis prévus à cet effet…

On se demandera peut-être : comment aurait réagi les élèves et les parents d’élèves musulmans si on les avait emmenés dans une église ou une synagogue et qu’on leur ait demandé de s’y mettre en position de prière chrétienne ou juive, après ou avant avoir échangé avec le Pasteur, le Rabbin ou le Curé?

Source: Riposte Laïque – Islamisation scolaire.

*

La Dette:

poids-de-la-dette« La situation est très grave et, à plusieurs égards, inédite », a jugé dimanche la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, mettant en garde contre d’éventuels troubles sociaux si la stagnation de la croissance et le haut niveau de chômage continuaient à entamer le moral des marchés.« 

Source: Libération

La discorde s’empare de l’Europe; il ne s’agit pas encore de disputes mais seulement de désaccords. Malgré ses désirs d’union, les prophéties nous disent que l’Europe ne parviendra pas à résoudre le problème de sa dette phénoménale. Même Olivier Sarkozy (frère du Poteau de Boue) envisage une forte probabilité d’effondrement de l’euro d’ici à trois mois. Cet homme d’argent n’étant pas prophète, ses paroles doivent être prises avec prudence. Il n’en demeure pas moins que le danger devient palpable.

En attendant, les bourses sont à la baisse, guettant la moindre éclaircie pour repartir à la hausse et spéculer de plus belle. Que feront toutes ces mains et ces esprits vains qui manipulent de l’argent virtuel lorsque banques et assurances seront en faillite ? Sauront-ils planter une salade pour se nourrir ou allumer un feu de bois pour se chauffer ? Parviendront-ils à échapper aux violences créées par la misère et à ceux qui les tiendront pour responsables de leurs malheurs ?

Tout commencera par Paris et l’heure approche. Il sera bientôt temps de quitter cette ville pour échapper au pire. Si vous voyez que 20% de la cité est déjà tombée aux mains des criminels, fuyez sans tarder car vous saurez alors qu’elle est définitivement perdue.

*

« Saint »…

affichesaint

Après « Golgotha picnic », « Sur le concept du visage du fils de Dieu », « Les Borgias », « l’Ouest Solitaire » et « Habemus Papam » voici « Saint »; l’histoire revisitée de Saint Nicolas, transformé en monstre sanguinaire. Voici le résumé de ce film, sorti ces jours-ci:

« Connaissez-vous la véritable histoire de Saint Nicolas ? Oubliez le gentil vieillard qui vous apporte des cadeaux avant Noël. Il était en réalité un évêque déchu et sanguinaire, à la tête d’une horde de voleurs et d’assassins. Au Moyen-âge, ils s’en prenaient aux enfants et aux familles qui avaient le malheur d’être sur leur chemin. Excédés, les villageois décidèrent un soir de se débarrasser de cette bande redoutable en mettant le feu à leur navire. Peu avant de mourir, Saint Nicolas jura que son assassinat ne resterait pas impuni. Depuis, toutes les nuits de pleine lune qui tombent un 5 décembre, jour de leur mort, Saint Nicolas et ses compagnons reviennent de l’au-delà et assouvissent leur effroyable désir de vengeance dans l’horreur et le sang. »

le-moine-20107-971371657Un autre film ayant pour titre « Le Moine », met en scène un célèbre, mais hypothétique, prédicateur espagnol du XVIIe siècle qui, cédant au péché, s’avère être un fornicateur, un menteur et un assassin. Dissimulant son message derrière une habile mise en scène et des acteurs très professionnels, cette production s’achève par un reniement en règle de Dieu, de la Vierge Marie, et la cession de son âme au démon; le « Moine » étant perdu, entre rêve et réalité, dans un désert dépourvu du moindre espoir.

Egalement entrevu, sur Arte, une ineptie anglophone rassemblant des sosies de célébrités; lesquels se groupaient autour d’un homme censé représenter le Pape pour lui hurler: « Tu pues, tu pues ! »

Autant de nouveaux signes annonciateurs d’un temps de graves périls pour les Chrétiens. Le glissement de l’indifférence à l’apostasie, de l’apostasie au mépris et du mépris à la haine s’accélère.

Ce qui était, il y a encore peu, inimaginable, prend forme. Cette haine du Christ qui ne se constatait que dans les milieux d’extrême-gauche et musulmans, ne cesse de s’étendre; rallie les populations déchristianisées à l’idée que l’Eglise, qu’elle soit intransigeante ou hypocrite, est mauvaise.
Celle-ci se divise; secouée par des scandales et les trahisons de toutes sortes. Les prophéties nous ont avertis mais le moment où le Saint-Père va devoir affronter des attaques de plus en plus violentes approche. Ces attaques mèneront à sa déposition, à l’élection d’un antipape et à la guerre civile italienne.

Le Christ n’a jamais été aussi insulté en ces pays qui furent chrétiens. Dieu, Fils de Dieu, continue non seulement à être couvert d’ordures par cette liberté d’expression qui n’est rien d’autre qu’un alibi pour faire le mal, mais ceux qui osent le défendre sont taxés « d’ultras » et « d’extrémistes ».

Si Satan ne soufflait pas sur les esprits humains comme on souffle sur la braise, les hommes ne pourraient inventer de telles horreurs. Je redoute à présent les prochaines étapes menant l’humanité à ces grands malheurs annoncés.

Je ne peux achever ce sujet sans rétablir la vérité sur Saint Nicolas: Biographie de Saint Nicolas.

*

Destruction de l’Eglise, guerres civiles, troisième guerre mondiale. Voici quelques signes annonciateurs des prochains conflits et du martyre de l’Eglise:

*

I. AUX SÉRAPHINS

Génies du feu, esprits incandescents, vivants encensoirs de la Divine Majesté, miroirs de l’ineffable complaisance; et au cercle parfait, suprêmes perfections.

Cœurs sortis du cœur adorable, vous les tendres, vous les ardents; vous les premiers bénis d’entre les êtres; vous dont on ne voit que la tête, visages du mystère, chaleureux et profonds.

Ô vous qui souriez sans cesse, sphinx heureux de la charité, suspendez vos joies extatiques; et voyez s’il fut jamais une pitié plus grande qu’aujourd’hui, la pitié de la France.

Au nom de l’éternel amour qui vous embrase, Séraphins, obtenez pour nous la victoire!

La défaite des Francs serait l’affaissement de la Terre, ô rouges Séraphins!

*

Claude d’Elendil

Contact
Compteur gratuit

fauconsduroyT1 Révélation