02 Novembre 2011

Paix et Sécurité… Vraiment ?

SARKOZY_scalewidth_630Malgré l’apparent désordre qui régit l’univers, tout s’y déroule avec méthode et raison; séparation des éléments, admirable ordonnancement des planètes et organisation raisonnée de la vie sont les  preuves premières de l’existence de Dieu.
La crise, cette « Tempête » qui s’est levée et dont les media prononcent à présent le nom, appartient à une  logique semblable: celle des crimes des hommes appelant le Châtiment divin.

Pour son plus grand malheur, la seule crainte que la créature a, aujourd’hui, de son Créateur n’est pas de l’offenser, mais se résume la seule pensée qu’Il puisse exister. Tant de comptes seraient alors à rendre ! Lorsqu’on y songe, il y a en effet de quoi être terrifié ! Cela explique sans doute pourquoi la plupart des hommes préfèrent s’enfermer dans un déni militant et s’étourdir de vanités; comme l’ivrogne avec sa bouteille l’alcool.
Apostasie, révolutions, anomalies humaines et terrestres, faillite mondiale et jusqu’à la prophétie de Malachie: tout nous dit que nous sommes entrés dans le Châtiment annoncé. Même si ces éléments éclairent notre temps comme un phare breton, l’humanité y progresse en aveugle car Dieu a toujours sanctionné l’orgueil de semblable manière.

Si je semble mêler spirituel et temporel, c’est parce qu’ils sont les branches d’un même arbre; ils sont indissociables et toute tentative visant à les séparer mène au chaos que nous connaissons aujourd’hui. C’est cet ensemble qui va nous conduire, après le Châtiment, vers une paix où plus personne ne doutera de l’existence de Dieu; Père, Fils et Saint-Esprit.

*

« Timeo Danaos et Dona Ferentes »
Je crains les Grecs, même quand ils font des présents (Virgile, Énéide, liv. II, v. 49)

eurogrecAprès avoir introduit le ver du gaspillage et de la corruption au sein de l’Europe, la Grèce s’engouffre dans un référendum et dans des rumeurs de démission qui n’ont d’autre but que d’éviter le pire; un chaos social menant à une guerre civile. Ce pays l’évitera provisoirement… mais nous n’aurons pas cette chance.
Le gouvernement Papandreou a en effet pris la mesure du danger et fait ses comptes. Non seulement l’abattement de 50% de la dette hellène, décidé à Bruxelles, était insuffisant pour rétablir la confiance et l’économie mais les ukases de l’Europe les accompagnant interdisaient tout espoir de « guérison ». Situation sans issue, violences et radicalisations ont eu raison de ce plan bruxellois qui nous avait été présenté comme un formidable succès franco-allemand… et qui n’a tenu que trois jours.

Tout est à présent remis en cause. Les bourses, après avoir bondit de joie (près de 6% au soir du 26 Octobre) à la perspective de ces flots d’euros se déversant dans leurs escarcelles, replongent; en proie à une vive inquiétude. Malgré la chute de 5.38% qu’elles ont connu hier, elles ne mesurent pas encore l’étendue des maux qui vont s’abattre sur elles.
Si le plan du sommet de Bruxelles fragilisait dangereusement les banques françaises, la trahison grecque va leur être fatale. La Grèce va échapper à la noyade; la France non. Il ne fait guère de doute que le référendum annoncé pour le début 2012 provoquera de nouvelles élections à Athènes; à moins que celles-ci ne soient directement provoquées par la démission de Papandreou. Le gouvernement qui sera alors porté au pouvoir n’aura d’autre but que de faire annuler, dans sa totalité, la dette grecque. Et d’ici là ? Quel autre pays de la zone euro sera à son tour menacé ? Les bourses accepteront-elles cette mortelle incertitude ? Comme je l’écrivais le 30 septembre dernier, la Noël 2011 risque de ne pas être très joyeuse, quant à Pâques 2012…

Déjà, les réunions de crise se tiennent pour tenter d’éviter les paniques et le G20 qui doit se tenir à Cannes va retentir de ces éternels « Ya-Ka » et « ‘Fô-qu’on » tandis que les altermondialistes hurleront dans les rues avoisinantes.
Furieux de ce coup de pied de l’âne grec, Paris et Berlin comptent bien s’accrocher comme des désespérés à la bouée gonflée lors du sommet bruxellois. En Chine comme aux Etats-Unis, les esprits commencent aussi à s’échauffer et le ton monte car le précipice est dangereusement proche.
Dans le flux étourdissant des milliards d’euros qui nous sont quotidiennement offerts, de nouveaux plans de sauvetage vont tenter de sauver l’Union européenne et sa monnaie. Réussiront-ils ? Non, les prophéties nous annoncent leur échec et de graves dissensions européennes. Marie-Julie nous décrit le processus de faillite de la France et les circonstances accompagnant la guerre civile:

« La France se sauvera seule. Les autres nations lui refuseront leur secours. Le commencement de cet acharnement sera la profanation de mon temple. Toutes les grandes fortunes s’écrouleront. Il ne restera rien : tout sera détruit par les hommes et le Châtiment. »
Journal de la Fraudais (1874-1877)

L’offensive contre l’Eglise approche aussi à grands pas. Le « Poteau de Boue », ce Président infernal si imbu de lui-même, ne peut que mépriser ce petit bout de femme, qui vécut longtemps alitée, au fin fond de sa Bretagne. Pour ma part, je continue de croire qu’elle sera un jour reconnue comme étant l’une des plus grandes saintes de France.

Toujours obnubilé par le pouvoir et l’argent, Nicolas Sarkozy s’est longuement expliqué à la télévision; le 27 Octobre dernier. Toujours sûr de lui, il a affirmé que les Français pouvaient avoir toute confiance dans la solidité de leurs banques. Même s’il va continuer à crier dans la Tempête, c’est tout le contraire qui nous est promis.

De cruelles échéances vont achever de diviser les dirigeants européens et vont plonger les peuples dans un grand péril. Toujours Marie-Julie…

« Combien l’heure de la décision sera proche, après un débat moins fort que ceux d’autrefois : la décision n’aura pas besoin d’être forte. Ils se seront trompés dans leur espérance ; ils seront surpris à l’heure inattendue.
Tout va tomber envahi et sous l’autorité d’hommes cruels et féroces. Les lieux où l’on prie en silence n’ont pas de repos pour longtemps, et ne seront plus un asile contre le courroux de la puissance des humains. »

Notre temps calamiteux est avant tout celui des dégradations sociales, du chômage, des « inégalités » mais aussi celui de populations perdues, trompées, qui aspirent à la grande liberté en toutes choses. Ne voient-ils pas que cette liberté n’a que l’apparence du bien ?
L’exemple le plus récent de cet aveuglement est cette « homoparentalité », présentée comme modèle familial, qui envahit à sont tour les écoles après la « théorie du « genre ». Cet amas d’abominations ne cesse de croître et tente de réécrire la morale; tout comme Satan s’efforçant de redéfinir ce qui doit être. L’humanité ne se rend même plus compte du gouffre spirituel où elle est tombée !
Désormais, où que je me tourne, je n’aperçois plus de bien véritable; ou alors si peu… Celui qui puise sa source en Dieu semble avoir disparu de la surface de la Terre. Même les évêques s’expriment comme des hommes politiques et n’ont pas un mot pour défendre le Créateur. Non, le Monde ne peut continuer ainsi.

La faillite du système bancaire français à laquelle nous allons assister ne sera que la conclusion de cette corruption générale de l’humanité.

emeutes01Lorsque toutes les grandes fortunes – banques et compagnies d’assurance – se seront écroulées, que chacun saura que les caisses sont vides et que l’Etat se trouve dans l’impossibilité d’assurer salaires et pensions, les premières émeutes éclateront; cédant bien vite place à la révolution:

« Beaucoup de coureurs appellent les ouvriers à la révolte, à cause du manque de travail qui est leur pain de chaque jour… Les petites villes, comme les grandes, seront bientôt perdues par des groupes d’ouvriers qui n’ont ni asile ni refuge. Ils s’étendront partout, surtout que l’heure où ils pourront se rassasier ne tardera pas à sonner. »
La Fraudais: 15 mars 1882

Les « Coureurs »: anticapitalistes, altermondialistes, islamistes, chômeurs, déracinés, déclassés de tous horizons et autres mécontents vont former le gros des troupes; avec leurs innombrables cortèges de suiveurs. Tous réduiront en poussière les vestiges de ce grand pays qui s’appelait France. Maigre consolation: lorsqu’ils auront tout livré au meurtre et au pillage, ils s’entredéchireront pour s’emparer du pouvoir.

Lorsque le grand soulèvement s’étalera sur nos écrans, ce sera pour nous montrer des images de violences et de saccages à Paris. Si la France sera la première touchée… elle sera également la première relevée. Cela se fera par la volonté divine et les hommes ne seront pas consultés.  C’est aussi pourquoi il ne faut pas perdre espoir; pour le Roy qui vient et les grâces qui nous seront alors accordées. Nous allons devoir auparavant affronter bien des épreuves:

La mortelle crise révolutionnaire va s’étaler sur quatre semaines. Temps de purges, de lynchages et de pillages où, ceux qui seront appelés « Ennemis, Assassins ou Meurtriers du Peuple = ceux qui incarnent la loi, l’ordre, la foi et l’argent – seront impitoyablement pourchassés. Les prisons qui auront été ouvertes pour libérer voleurs et criminels se refermeront bien vite sur tout ceux qui n’adhèreront pas pleinement à la révolution.

Tous ceux qui gouvernent aujourd’hui fuiront le danger avant que celui-ci ne vienne lécher les murs de leurs demeures; laissant les habitants désemparés et sans défense. Malheur à ceux qui n’auront pas pris la mesure du péril révolutionnaire et seront demeurés en région parisienne:

Guerres civiles et invasions vont avoir des conséquences redoutables:
« Mes enfants, tous ceux qui ont refusé de croire et qui pensent qu’il serait impossible que cela puisse jamais arriver sur la terre, le Châtiment les attend. Sous peu, leurs fils seront ravis et emmenés sur les terres étrangères. Pour la plupart, ils seront si malheureux et si misérables que la souffrance les forcera d’expirer sans revoir leur beau pays, sans pouvoir se réjouir avec le petit nombre à qui la victoire est réservée. »
(8 octobre 1882)

Les déportations, de sinistre mémoire, ne seront décidées que lorsque le deuxième fléau, qui a pour nom islam, embrasera à son tour le monde. L’aveuglement de l’Occident a déjà permis l’islamisation de nombreux pays. Si l’Egypte doit jouer un rôle important dans le début du conflit, cet homme qui sera reconnu comme le Messie attendu par l’islam sortira vraisemblablement du Nord de l’Iran ou de l’Irak.
La faillite de l’Occident et l’apparition du Mahdi seront constitutifs d’un nouveau mal: la troisième guerre mondiale. Cela surviendra plus tard; après la première et la deuxième Crise.

… Peu de temps s’écoulera avant que ne vienne la deuxième Crise; laquelle s’étendra jusqu’aux frontières de la Bretagne. Crise encore plus profonde qui mettra le comble à toute chose et, du peuple, n’échappera que celui qui trouvera un refuge obscur.

Marie-Julie-JahennyQuant au « Président infernal » qui est le trône de l’enfer; qui y grille et ne sent pas le feu, entouré de ses assistants qui ne demandent qu’à entendre sa parole, Marie-Julie nous avertit qu’il criera dans la Tempête,… Sa voix criera aussi fort que les autres, contre tout ce que Dieu a établi… Il n’y a pas de fermeté en lui : ils l’ont mené ; ils l’ont dirigé. Voilà le portrait de cet homme : c’est un poteau de boue. Plaignons-le, mais n’y pensons guère. »

« N’attendez rien de celui qui règne comme roi et qui, aujourd’hui, est assis dans le même fauteuil que les autres — fauteuil qui ne porte aucune marque d’un pouvoir spécial et plus grand »

Celui qui a déjà fait tant de bruit, – qui a déjà tant fait parler de lui – et qui parle comme un oracle de l’enfer, est encore prêt à se faire entendre

NICOLAS SARKOZY DE NAGY BOCSA ou « Le Poteau de Boue ».

– szar = merde, boue
– kosz = la saleté
– nagy = haute
– bot = bâton
– sza = règle

Sera-t-il réélu ? L’élection présidentielle pourra-t-elle seulement avoir lieu le printemps prochain ? Quoi qu’il en soit, les mois qui viennent apparaissent déjà comme un cap difficile à franchir.

En ce 2 novembre 2011, à ce point précis de l’Histoire, tout est désormais possible; tant du point de vue humain que surnaturel. Début 2012, le Poteau de Boue se présentera vraisemblablement comme le « Sauveur-du-Monde »; comme seul rempart possible contre l’anarchie qui menacera le pays. S’il est réélu, son maintien au sommet de l’Etat ne nous laissera qu’un maigre répit.
Le seul « indicateur temporel » en notre possession se résume à la prophétie de Malachie désignant Benoit XVI comme dernier pape; contemporain du Châtiment. La quatre-vingt-cinquième année du Saint-Père nous dit que la période de paix que nous connaissons s’achève.

Paris détruitSi vous avez encore un peu de foi en Dieu, écoutez et préparez-vous. Comme je l’ai déjà écrit voici quelques mois, songer à s’installer à Paris (ou dans ses environs immédiats) est une très mauvaise idée. S’éloigner de la capitale permettra à beaucoup de se donner un peu de temps pour prendre des décisions plus durables. Si vous vous trouvez à Paris, commencez à sérieusement réfléchir au départ. Ne vous laissez surprendre par ces évènements qui vont être aussi brusques que mortels.

*

Au fil de diverses conversations, je réalise que l’être humain n’entend que ce qu’il veut bien entendre. Chacun se forge ses convictions humaines en puisant aux sources les plus hétéroclites; se fabrique sa propre religion comme on choisit les options d’une automobile.
En classe et dans le quotidien, experts et professeurs régurgitent ce qu’ils ont appris en adoptant les modes du moment; sans courage et sans esprit critique pour être sûrs de ne pas froisser le « courant » marécageux qui mène le monde. Le vrai courage serait aujourd’hui d’annoncer la venue du Christ; de Le louer et chanter Sa gloire; mais non: le monde est devenu vide de sens et d’esprit.
Confondant foi et doctrine philosophique, l’immense majorité des hommes et des femmes préfèrent revêtir la pelisse du rationalisme et se félicitent de l’égalité de toutes choses; au nom du respect individuel. Le mal est aboli et le péché avec lui. Ceux des loges ne leur ont-ils pas asséné que les croyants et les défenseurs de la patrie étaient des fous et des extrémistes ? Ils l’ont cru et se sont habitués à cette idée. Dieu n’a plus aucune signification pour eux et leur expliquer le sens des évènements est devenu une gageure.

Partagés entre peur et fascination exotique, les démocraties chantent par contre les vertus de l’islam; les mosquées se multiplient et la conquête de l’Occident se poursuit. L’islam n’est pourtant pas soluble dans la démocratie et l’islamisme qu’il renferme est par nature corrosif. Il ronge les structures qui lui permettent d’exister jusqu’à effondrement. L’islamisme n’est modéré que lorsqu’il n’a pas les pleins pouvoirs.

*

Réflexion et numérologie.

7Petit récapitulatif sur un chiffre important qui nous concerne tout particulièrement. Bien qu’en ayant déjà parlé, je crois utile se rappeler la symbolique du chiffre « 7 »:

– 7ème millénaire de la Création… qui est le nôtre. Il correspond au Septième Jour; celui de l’achèvement, de l’apogée, de la plénitude des Temps bibliques et de l’humanité. Il marque l’heure du repos divin.
– 7 milliards… qui viennent d’être atteints. Chiffre d’homme, symboliquement inférieur au divin « 8 ». Le chiffre « 7 » marque la limite de l’expansion du genre humain sur Terre avant le grand dépeuplement.
– 7 pontificats séparant Benoit XV et Benoît XVI; son prédécesseur vécut non seulement la Grande Guerre de 14-18 mais également la révolution russe de 1917. Malachie lui attribua la cent-quatrième devise: « Religio depopulata » = « La religion dépeuplée ».
– 7 vertus, 7 sacrements.
– 7 péchés capitaux menant à la Révélation de Jean. Le chiffre « 7 » y est omniprésent: 7 Eglises, chandeliers d’or, étoiles, lampes, esprits de Dieu, sceaux, cornes, yeux, anges, trompettes, tonnerres, sept mille hommes,  un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes,  fléaux, coupes de la colère de Dieu, sept têtes (Rome) sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise, rois.

Selon le Talmud, les Hébreux considéraient le nombre sept comme étant le symbole de la «complémentarité, de la globalité humaine»; mâle et femelle à la fois. Ils procédaient par addition de « quatre » et « trois ». Dans les «heures» de sa première « journée », Adam – Adama – reçoit une âme; il n’était avant ça qu’un « golem »; être d’argile; sans forme. L’âme que Dieu souffle dans ses narines lui donne véritablement « vie » à la quatrième heure. C’est à la septième heure qu’il reçoit sa compagne et qu’il devient « complet »; à la fois Adam et Eve.

– 7 jours dans une semaine: 7 semaines bibliques correspondant à 7 millénaires:

Ce temps septénaire se retrouve dans les douze temps de l’Histoire décrits dans le livre d’Enoch (-64 avant J.-C.). Mathusalem parle :
1 – « Moi le Septième, je suis né dans la première semaine, alors que le droit et la justice duraient encore. Après moi, dans la seconde, surviendra un Grand mal, la mauvaise foi pullulera et en elle aura lieu la première consommation et alors un homme sera sauvé ». Ce temps est celui de Noé et du Déluge.
2 – « Après ce temps, la génération croîtra. Dieu fera une loi pour les pécheurs ». C’est le temps de Moïse et les dix Commandements.
3 – « Et ensuite, dans la troisième semaine, vers la fin, il y aura un élu, après lui croîtra une plante de justice ». Il s’agit là de l’avènement du Christ et de la naissance de la chrétienté.
4 – « Et ensuite, dans la quatrième semaine : les visions des saints, les justes apparaîtront ». La parole divine se propage par la Grâce divine.
5 – « Dans la cinquième semaine, une maison de gloire et de domination sera édifiée ». C’est le temps des martyrs et de la puissance de la Chrétienté.
6 – « Dans la sixième semaine, ceux qui y vivront seront tous aveuglés ; leur cœur à tous tombera dans l’impureté et loin de la sagesse. Et alors un homme montera au Ciel, et à la fin de cette semaine, la maison de domination sera consumée par le feu ; alors sera dispersée toute la race à racine puissante.»

7ème millénaire (ou « semaine ») que Mathusalem annonce comme étant celle de la venue de l’Antéchrist et de la destruction d’Israël par le feu (la maison de domination sera consumée par le feu…sera dispersée toute la race à racine puissante).

– 7, enfin, pour les couleurs de « l’iris »; de l’arc-en-ciel; symbole d’alliance et de paix. Le monde ayant été créé en six jours, Dieu chôma le septième et en fit un jour saint… Septième millénaire, ultime étape de l’existence terrestre de la Création.

Mors est quies viatoris, finis est omnis laboris… la mort est le repos du voyageur et la fin de tous les travaux. Temps du Jugement, d’éternelle séparation du bien et du mal. Jour de repos éternel et d’adoration du Créateur..

Observez et priez.

*

Lorsque le Serpent cherche à se faire Créateur:

La force de l’Eglise s’est émoussée, érodée avec le temps et les trahisons. Aujourd’hui, la moindre de ses interventions est conspuée; recouverte du venin suintant des fruits de l’apostasie. Pour l’orgueil humain, elle est devenue l’ennemie; le dernier rempart à abattre pour que l’Homme puisse enfin devenir Dieu. C’est ce qu’enseignera l’Antéchrist lorsque viendra son règne maudit. Ses précurseurs sont à présent légion; même s’ils l’ignorent.

Tout récemment, sur France 5, une émission était dédiée aux spectacles blasphématoires se déroulant à Paris. Les Chrétiens qui protestaient contre l’atteinte faite à leur foi y étaient appelés « fondamentalistes », « Intégristes » et « fascistes » alors que les « gentils blasphémateurs » s’efforçaient de bâtir une « œuvre artistique ».
Monsieur de la Morandais (je ne lui accorde pas le titre d’Abbé car, malgré sa soutane, ses actes nous disent qu’il n’en est pas digne) s’est empressé de prendre parti contre les manifestants, les accusant d’être violents et nostalgiques de l’OAS; quel sens cela pouvait-il avoir si l’on sait que le représentant de l’Institut Civitas n’avait que 28 ans !

http://www.gloria.tv/media/209863/embed/true

Pas un instant, cet homme qui se prétend prêtre n’a défendu le Christ ! Pour un peu, il aurait blâmé Dieu d’avoir chassé les marchands du Temple ! Sa lâcheté se doubla  même d’un coupable et puéril orgueil lorsqu’il affirma à son jeune interlocuteur « qu’il connaissait le latin mieux que lui ».

Si le Notre-Père nous enseigne à pardonner les offenses qui nous sont faites, il en va autrement des offenses faites à Dieu; aussi appelés blasphèmes. Si nous ne défendons pas le Christ sur Terre, qui le fera ? Faut-il supporter de voir le Rédempteur ainsi souillé ? Ces hommes corrompus qui se dissimulent derrière l’art pour faire le mal sont les instruments de Satan. Quant à ceux qui protestent et manifestent pour que cessent ces abominations, leur œuvre est juste et sainte. Peu importe les sifflets des démons; contrairement à ce que le monde enseigne, la vérité a très rarement appartenu au plus grand nombre.

Plus curieusement, des musulmans se sont également élevés contre ces pseudo-spectacles; il ne faut pas oublier que Issa, Jésus en tant que prophète et non comme Christ, est révéré par l’islam.

*

Destruction de l’Eglise, guerres civiles, troisième guerre mondiale. Voici quelques signes annonciateurs des prochains conflits et du martyre de l’Eglise:

*

Quelques éléments de survie:

Le temps nous séparant de la grande Crise approche. C’est pourquoi il nous faut nous préparer à un mode de vie très différent; basé sur la prudence et l’autonomie.
Lorsque le danger sera sur votre seuil, que ferez-vous ? Partira ? Partira-pas ? Famille, santé, manque de courage ou de moyens… Tant de choses peuvent nous retenir là où nous trouvons qu’il est impossible d’apporter une réponse unique à tant de cas particuliers. Quel que soit votre décision, il vous faudra viser, dans la perspective d’une profonde désorganisation violente et d’étals vides,  l’autarcie. Le côté positif de la chose est que cela sera sans doute l’occasion de s’entraider; de se reparler; de retrouver notre humanité.
Il faut toutefois se souvenir que les guerres pour l’eau, la nourriture et l’indispensable, vont s’accompagner d’un conflit civil extrêmement violent qui rendra bien des situations insolubles. La menace se faisant trop pressante, le départ deviendra indispensable et permettra de sauver beaucoup de vies. Voici quelques éléments de survie qui, bien qu’un peu en vrac, vous seront, je l’espère, utiles:

– Avant que le danger ne survienne, repérez un itinéraire de dégagement (de départ); un itinéraire de secours est également souhaitable,
– Ayez à portée de main votre sac à dos; « prêt à partir »,
– Optez toujours pour des vêtements amples et de couleur neutre,
– Souvenez-vous que refuser une confrontation est généralement la meilleure solution; l’être humain court toujours moins vite qu’une balle ou qu’une flèche et une bagarre impliquant une arme blanche dure généralement moins de cinq secondes. Tout le monde n’a pas la formation ou les réflexes nécessaires pour affronter des situations violentes. Chercher une échappatoire, verbale ou physique, est toujours la meilleure solution pour le civil,
– Même si vous détenez des briquets, des allumettes ou un bloc de magnésium, vous ignorez si vous pourrez en trouver d’autres. Si un allume-feu solaire est une bonne option pendant le jour et par beau temps (un fond de cannette de cola, convenablement poli, peut aussi fonctionner), prévoyez une « boite à feu » (en métal percé de trou d’aération) afin de conserver, par toutes les temps, des braises sur fond de feuillage humide. A défaut de briquet solaire, une loupe, le réflecteur de torche, une batterie ou de la paille de fer enflammée par une pile pourront être efficaces.


Allume-feu solaire

– S’il existe de très nombreuses façons de faire du feu, les moyens de purifier de l’eau sont assez réduits: purification chimique, par la chaleur (ou par condensation) et par filtration (à base de charbon) sont les principales.
– Dans votre quête de nourriture, proscrivez les champignons à lamelles blanches, à volves et à anneaux. Cela vaut également s’ils sont pourris ou colonisés. Si le champignon que vous venez de couper jaunit, il est certainement toxique.
– Embarquez un manuel de survie contenant, au moins, une base de connaissance vous permettant de vous alimenter. Si vous n’êtes pas absolument certain de l’identification d’un champignon ou d’une plante, passez à autre chose. Mieux vaut avoir faim que d’agoniser sur le bord du chemin.
– Evitez les baies blanches et jaunes; généralement vénéneuses; cela est également valable pour les baies à suc blanc. Les baies rouges doivent être identifiées avant absorption alors que celles bleues et noires sont habituellement comestibles.
– Les plantes poussant dans l’eau et sur sol humides sont souvent comestibles. Dans tous les cas, apprenez à reconnaître les plantes les plus communes. Vous pouvez déjà vous familiariser avec les plantes comestibles sur ce site; dont le lien m’a été transmis par une lectrice.
– Ne dépensez jamais plus de calories que le gibier que vous pourchassez ne peut vous procurer (ex: poursuivre un lapin pendant trois jours n’a aucun sens).
– Soyez opportuniste tout en gardant un amour sincère pour votre Prochain. Soyez attentif à votre environnement car votre survie va dépendre des ressources que vous y trouverez.

*

Jésus, qui avez dit à Pierre : « Pais mes agneaux, paix mes brebis »,
Daignez éclairez les chefs, vos bergers, de Votre divine Lumière.
Accordez-nous la force d’accomplir chaque jour notre tâche quotidienne.
Donnez-nous d’aimer les âmes qui nous sont confiées,
Comme Vous aimez Vos disciples,
Pour les conduire sur la route du Ciel.
Nous vous remettons chacune de ces âmes, gardez-les dans Votre Sacré-Cœur.
Nous sommes faibles,
Préservez-nous des chutes dans les embûches du chemin ;
Et faites que par Votre grâce nous puissions nous-même atteindre toujours plus haut,
Près de Vous, ô Jésus,
Qui avez promis à Vos apôtres de les recevoir en Votre paradis.
Amen.

Claude d’Elendil

Contact
Compteur gratuit