10 Août 2011

– 5,45%

bourse-krach-boursierMême si le plus grand nombre ne voit dans les présents évènements qu’une suite de tragiques coïncidences, je continue à croire que bien des yeux s’ouvriront lors des prochaines étapes de la Révélation.
Alors que tout est désormais lié et que nos écrans nous permettent de nous trouver simultanément en divers lieux de la Terre, la chute générale des bourses ( celle du CAC40 atteint aujourd’hui – 5,45%) et le chaos qui enflamme l’Angleterre amorcent la Première Crise. Ce sont les deux premiers signes; le troisième étant les malheurs qui doivent frapper Jérusalem. C’est maintenant de ce côté qu’il faut observer avec attention.

Mais comment être sûrs que ces prophéties concernent bien notre temps ? Nombreux sont ceux qui ont cru, au cours de l’Histoire, déceler des signes désignant leur époque. Est-ce une nouvelle peur de l’An Mille ? Comment savoir si ce n’est pas encore quelque erreur destinée à créer une bien inutile panique ? Quelques indices:
1° – La prophétie de Malachie, dont la dernière devise, « De Gloria Olivae » , désigne le 111° Pape : Benoît XVI; l’ultime citation, d’une structure très différente, concerne quant à elle « Pierre II »; le futur refondateur de la Chrétienté après le Châtiment. Ayant déjà abondamment traité ce sujet, je renvoie le lecteur à l’outil de recherche du blog (en haut à droite de cette page).
– 2° – Le plus connu des quatrains nostradamiques: « L’an mil neuf cens nonante neuf sept mois, Du ciel viendra un grand Roy d’effrayeur: Resusciter le grand Roy d’Angolmois« .
Vlaicu Ionescu, sans doute le meilleur exégète de Nostradamus, rattachait ce quatrain à la naissance du Roy Henri; ce qui me semble, en effet, être la seule lecture possible de cet élément.
La présence d’un grand et ultime roi de France est évoquée à plusieurs reprises dans les Centuries. C’est lui, ce Roy qui fait encore hausser les épaules et sourire les esprits forts, qui mettra un terme aux guerres qui vont dévaster le monde. Qu’elle le veuille ou non, la Terre va devenir mystique. Dans le quatrain IX.84, Nostradamus nous dévoile la signification du qualificatif « d’effrayeur »:
« Roy exposé parfaira l’hecatombe, (Le Roy Henri finira d’éclaircir la Terre en éliminant les ennemis du Christ)
Apres avoir trouve son origine… »
Si le Roy Henri est bien né en 1999, il faut préalablement qu’il soit « exposé » et « trouve son origine » – apparaisse à tous comme le dernier des Capétiens – pour mettre un terme au Châtiment (bien que la Révélation se poursuive avec la séduction de l’humanité par l’Antéchrist). Mais cela est plus lointain et il est un peu prématuré d’en parler.
Les textes de la Fraudais nous disent que le futur Roy Henry V de la Croix sera « jeune ». C’est un indice important concernant la chronologie.
3° – « L’ambiance », les mœurs actuelles, est également importante, car il est dit que le Châtiment surviendra en un temps d’orgueil, d’apostasie et de lutte contre l’Eglise du Christ; la destruction de l’Eglise a été prophétisée. En sommes-nous si éloignés ?
Egypte: 60 attaques anti chrétiennes depuis la « révolution »
Philippines : une exposition blasphématoire contrainte de fermer
La Sainte Famille traitée façon orang-outans : une autre œuvre sélectionnée pour le Blake Prize australien
Le Christ en drag queen : une “œuvre d’art” sélectionnée pour un grand prix en Australie
Et on se souviendra aussi de cette abomination du « Piss-Christ » qui a soulevé l’indignation des Chrétiens. Jamais, jamais depuis que Pierre a fondé l’Eglise… jamais le monde n’a assisté à tant de blasphèmes, de calomnies et de haine anti-chrétienne… Sauf, peut-être, du temps des persécutions de Dioclétien. Durant cette période de guerres au Christ, chaque chrétien – où qu’il se trouve – sera menacé, pourchassé. Comment ne pas déjà reconnaître la face grimaçante du démon dans ces blasphèmes ?
Si Dieu descendait sur  Terre aujourd’hui, beaucoup détournerait leur regard car l’orgueil de l’humanité n’a d’égal que sa révolte. Timothée, un des compagnons de l’apôtre Paul de Tarse, fut le destinataire des deux épîtres portant son nom. Il nous avertit:

2Ti 3:1 Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.
2Ti 3:2 Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux,
2Ti 3:3 insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien,
2Ti 3:4 traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu,
2Ti 3:5 ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là.

A plusieurs reprises, Marie-Julie nous parle également « d’un grand coup ». Il plane une incertitude à ce sujet: est-ce l’élément déclencheur de la Première Crise ou un autre évènement plus tardif ? Est-ce lié à un de ces épisodes surnaturels qui nous sont promis ? Je n’ai, pour l’instant, pas de réponse à apporter.
Le grand Coup de la main de Dieu ne sera pas de longue durée, mais il sera si terrible que beaucoup en mourront de peur. C’est après ce grand Coup qu’arrivera le triomphe de l’Eglise et de la France. D’abord paraîtra celui que la France prendra pour son sauveur ; mais ce ne sera pas le vrai Sauveur: celui qui est choisi et envoyé par Dieu et qui sera des lys.
(19 mai 1898)

Encore une référence au Roy Henri mais peu d’informations sur l’origine de cet évènement à la fois fort et brusque. Mais revenons au temps présent car c’est ce qui intéresse le plus les lecteurs de ce journal. Au fil des évènements, je m’efforcerai de me concentrer sur la Première Crise; celle qui vient de commencer. Le décor est planté par les télévisions et les journaux. Dysfonctionnements et anomalies semblables aux symptômes d’un corps malade. Le corps mystique qu’est l’humanité est en effet malade du péché. Cela ne peut durer.

Marie-Julie s’intéresse en premier lieu à la France et nous donne un aperçu du contexte délétère:

(Première Crise). Il y a quelque temps, le Seigneur a marqué trois mois de fatals et terribles châtiments. Il abrègera beaucoup…
Le prochain commencement de la mortelle crise révolutionnaire — elle parle comme cela, la voix — ce commencement durera quatre semaines, ni un jour de plus, ni un jour de moins ; mais l’étendue en sera immense. Le nombre de ceux appelés meurtriers du peuple, sera d’une immensité inconcevable…

(9 mai 1882)

Climat insurrectionnel, révolutionnaire. On trouve en divers textes des indices comme celui-ci:
« … Avant d’avoir ce Roi, la France aura une crise et une tempête violente… Après je vous donnerai un second Roi. J’ai déjà voulu vous le donner ; je le redonnerai une seconde fois. »
(Journal 21 juin 1874)

Le terme de « tempête » revient souvent. Le Président de ce temps – que je crois nôtre – est indissociable de cette Crise:

N’attendez rien de celui qui règne comme roi et qui, aujourd’hui, est assis dans le même fauteuil que les autres — fauteuil qui ne porte aucune marque d’un pouvoir spécial et plus grand  – (Président de la République).
Sa pensée est accordée à la pensée des autres, sa parole à leur parole, sa volonté à leur volonté. Sa puissance et ses pouvoirs ne sont pas plus que ceux de celui qui est le dernier. N’attendez rien de ce côté : il ne mérite pas plus de respect que tout le reste.
Dans la tempête, sa voix criera aussi fort que les autres, contre tout ce que Dieu a établi… Il n’y a pas de fermeté en lui : ils l’ont mené ; ils l’ont dirigé. Voilà le portrait de cet homme : c’est un poteau de boue. Plaignons-le, mais n’y pensons guère.
— Je n’y pense point, bon Saint Michel.

Sár kosz… En hongrois « boue, la saleté »… N’est-ce pas un nouvel élément ô combien troublant ?

AngleterreLe monde s’agite et s’inquiète à juste titre; chacun y va de son « y’a qu’à » – « Faut qu’on ». Les rumeurs – que Nostradamus fustige dans son sixain  S.36 ( La grand rumeur qui sera par la France, Les impuissant voudront avoir puissance, Langue emmiellee & vrays Cameleons, De boute-feux,allumeurs de chandelles, Pyes & geys,rapporteurs de nouvelles Dont la morsure semblera Scorpions ) contribuent à la formation de cette grande Tempête qui commence à gronder. La rumeur de la dégradation de l’économie française par les agences de notation, les réunions en urgence et les mouvements moutonniers de capitaux feront s’élever bien des voix. Reste à présent à évaluer le temps qui nous reste.
J’ai déjà évoqué la possibilité que les élections présidentielles françaises de 2012 n’aient pas lieu car, si Nicolas Sarkozy est bien le « Président poteau de boue », encore faut-il qu’il occupe encore ce fauteuil pour, comme le dit Marie-Julie, pouvoir « crier dans la Tempête ». A moins, bien sûr qu’il ne soit réélu; mais cela me semble de moins en moins vraisemblable.

Chaque jour, chaque évènement, nous apporte des précisions sur cette première Crise. Soyez vigilants car tout porte à croire que la France va bientôt connaître de grands troubles. Réfléchissez sans agitation; évaluez la situation et soyez prévoyants. N’attendez pas que les problèmes soient sur votre seuil pour agir.

Puisse Dieu miséricordieux veiller sur Ses enfants et la Très Sainte Vierge Marie écraser la tête du serpent qui travaille à leur perte.

Claude d’Elendil

Contact

Compteur gratuit