28 Juillet 2011

Petite tranche de vie

fouleOn glose beaucoup sur la burka et le niqab sans s’interroger sur leur nécessité culturelle. Si l’on en croit cet article, et « selon des études statistiques rendues publiques par la police norvégienne, 100% des viols commis à Oslo depuis 2005 l’ont bien été par des immigrés « non-occidentaux ».

Le papier s’achève par les explications de certains Imams, selon lesquels ces viols seraient dus « au comportement insouciant ou provoquant des jeunes filles norvégiennes ».
Encore des victimes « qui l’ont bien cherché. »

Cela revient toutefois à poser la question suivante: « l’Arabe » et le « Noir » (puisqu’ils sont ici indirectement désignés) sont-ils violeurs par essence ou ces statistiques décrivent-elles une culture tribale – largement islamique – qui les pousse à considérer la femme comme un objet charnel ? Le voile islamique est-il le seul moyen trouvé par les anciens afin de modérer les ardeurs de ces ethnies qu’ils savaient libidineuses ? Installés dans nos sociétés dénudées, ne sont-ils pas comme le loup dans la bergerie ?
Ce sont de vraies questions à laquelle les lois antiracistes, dues à la corruption des esprits, interdisent de répondre.  Toutes choses étant devenues égales de par la dictature de l’égalitarisme, l’Occident est – pour l’instant – condamné à subir la confusion; le chaos ennemi de toute raison.

*

Ambiance:

client

Je sors peu de chez moi; avec les années, j’ai un peu perdu le goût des villégiatures; ma petite maison ainsi que mon jardin me suffisent amplement. La vie étant ce qu’elle est, il m’arrive quand même d’être dans l’obligation d’aller « faire des courses »; comme tout le monde. Il y a peu, me trouvant dans un de ces temples du matérialisme que l’on nomme « centre commercial », j’ai surpris une conversation entre une caissière et un client; tous deux dans la vingtaine. Les propos étaient, en substance, ceux-ci:

CLient: – C’est de plus en plus cher.
Caissière: – Et ça ne fait que commencer…
– CL : – Et on va où avec tout ça ?
– CA : – Je ne sais pas mais il va bien falloir que ça change. C’est nous, les jeunes, qui allons devoir nous bouger !
– CL : – De toute manière, en 2012, c’est la fin du monde…

… Je n’invente rien. Désirs de révolution et attirance morbide pour ce « 2012 New-Age » – qui continue à faire les beaux jours des écrans – sont plus que jamais source de confusion. Je redoute que la prochaine détérioration des évènements ne vienne conforter ces doctrines d’erreur au détriment du sens réel de la Révélation.

Ce jour me réservait une autre surprise. Sortant du magasin et regagnant mon véhicule, un homme – un Africain armé d’un stylo et d’une liasse de papiers – m’interpelle en me demandant de signer une pétition contre l’excision; il existe des variantes avec les mines antipersonnelles. L’escroquerie est désormais bien connue puisqu’elle invite à faire signer une fausse pétition et incite à verser une somme pour soutenir des associations inexistantes. Le 4×4 leur servant de QG me porte à croire que leurs affaires sont florissantes. Ces réseaux 100% africains se sont considérablement développés depuis quelques années.
Je signifie à l’individu d’aller voir ailleurs car sa petite escroquerie est depuis longtemps éventée. Ses complices se regroupent; deviennent agressifs et m’insultent. J’aperçois un des vigiles du Leclerc vers lequel je me dirige. Il me dit qu’il ne peut rien faire… et semble bien le regretter.
– Mais que fait la Police ?
– Bof, on les appelle mais quand ils arrivent, les autres sont partis. Et quand la Police s’en va, il reviennent.

« Petite tranche de vie »; de cette vie que Français et Occidentaux, de plus en plus déboussolés, doivent quotidiennement affronter. Pendant ce temps, le Gouvernement UMP bombe le torse et brandit des statistiques de lutte contre la criminalité et autres reconduites aux frontières fantômes en ignorant délibérément que les sanctions pénales restent souvent inappliquées et que les clandestins, vivant de crimes et de larcins, reviennent généralement quelques semaines plus tard.

Comme disait si bien Marie-Julie Jahenny, le 30 novembre 1880: « O France, on apportera, jusque dans tes lieux, la poussière de l’étranger. Tu ne pourras renvoyer ces étrangers… Tu fus si noble, ta noblesse sera perdue ».

Cela n’est-il pas déjà accompli ?

Le crépuscule de la France laisse désormais place à la nuit. Même si beaucoup s’en doute, personne n’a véritablement envie de connaître la prochaine étape; celles de guerres civiles menant au troisième conflit mondial. Les options restantes ne permettent plus à nos sociétés d’opérer un salvateur retour en arrière. Avec une infinie tristesse, je ne peux dire que ceci: Qu’il en soit ainsi. Sans doute est-ce le prix à payer pour les erreurs et les péchés du monde; pour qu’une nouvelle humanité puisse émerger de ses décombres.

Puisse Dieu avoir pitié de nous et nous donner la force d’affronter le temps qui vient.

Claude d’Elendil

—————————————–

Addendum: 29 juillet 2011 (9:29)

Un sujet d’actualité à méditer:

A Dunkerque, le procureur de la République de la ville a ordonné jeudi que l’incarcération de toutes les personnes condamnées à des peines de prison soient reportés, à l’exception des délits les plus graves. Un moyen pour lui de lutter contre la surpopulation carcérale. (Source TF1)

On retrouve un des éléments annonçant la première Crise. En date du 9 mai 1882, Marie-Julie annonce que: Pendant cette lutte première, en toute l’étendue de la France, il y aura liberté pour tout. Il n’y aura plus de captifs retenus pour crimes : la liberté sera en toute son étendue. Un repos fort court suivra cette grande entrée dans le mal qui sera complet, surtout au Centre (Paris) et dans les environs.

Contact

Compteur gratuit