24 Mai 2011

Le Temps des Massacres

rubens-le-massacre-des-innocents-1609-11En chaque terre occupée par l’Islam, il ne se passe pas une journée sans que les Chrétiens soient l’objet de persécutions. Ainsi, en Irak, le drame des Chrétiennes violées laisse l’Occident indifférent. Cette philosophie sectaire infecte qui a pour nom Islam, autorise en effet le viol des femmes infidèles issues du butin de guerre. Comme l’indique la charia sunnite… et selon Mahomet: « il n’y a pas de mal à faire cela » (Muwatta‘ 1262/95).
En dépit du culte insensé rendu à ce sanglant barbare, le viol n’en demeure pas moins un crime d’une extrême gravité dans toutes les cultures. Son caractère invasif et humiliant a pour but d’affirmer une supériorité; d’établir une domination de l’autre; de marquer non seulement le corps mais aussi l’esprit. Au delà de la pulsion, il a de tout temps été l’arme de prédilection des barbares et autres soudards. En établissant un parallèle avec l’affaire Strauss-Kahn, on peut supposer que plus d’un musulman mâche et remâche sa haine contre le Juif en songeant que l’un d’eux a abusé d’une femme musulmane.

*

Le martyre des Chrétiens d’Orient
Le futur esclavage des Chrétiens d’Occident

L’exode des Chrétiens pour échapper aux meurtres, aux spoliations, aux enlèvements et à la torture, est une des conséquences de la déstabilisation du moyen-orient. Une des victimes de cette barbarie qui se veut religion se nommait Ashur Yacob Issa. Ce catholique chaldéen de 29 ans, était marié et père de famille. Enlevé dimanche 15 mai, il fut retrouvé, mort, le jour suivant. Défiguré, son corps témoignait de nombreuses traces de tortures et d’un acharnement sauvage.

De tels récits d’exactions antichrétiennes nous parviennent régulièrement de tous les pays sous pouvoir musulman. L’Egypte, par exemple, reste une importante source d’inquiétude car les Coptes sont l’objet d’incessantes agressions de la part des Frères Musulmans. Là encore, l’enlèvement et le viol sont considérés comme des armes de guerre contre la chrétienté occidentale car, toucher ainsi à la descendance d’une famille, d’un groupe ou d’un peuple, à sa postérité, marque une volonté d’anéantissement et d’éradication. C’est aussi un symbole animal de supériorité.

Alors que les Etats-Unis conservent la mémoire de leurs années d’esclavage au travers des descendants et de commémorations, personne ne s’étonne que les descendants des victimes européennes des “barbaresques” – corsaires et pirates sévissant dans le bassin méditerranéen depuis la conquête musulmane jusqu’au XIXème siècle – ne se manifestent pas davantage. A cela deux explications.
– La première est que l’Islam n’est pas une croyance de tendresse et de repentance,
– La deuxième est que les femmes réduites en esclavage étaient destinées aux harems alors que les hommes n’avaient pas vocation à procréer et que les enfants mâles étaient souvent émasculés.
Les descendants des razziés sur les côtes européennes s’étant dissous – par la conversion à l’Islam, la mort sans descendance – le “devoir de mémoire”, cher à l’Occident, est inexistant. Par ailleurs, l’absence de toute condamnation explicite par le Coran explique également la persistance de l’esclavage domestique dans nombre de pays musulmans.

Malek Chebel–Esclavage en Terre d’Islam

Si le durcissement des mœurs islamiques entend bien éradiquer toute trace d’occidentalisation, le temps qui vient est annoncé comme étant un retour, non seulement aux persécutions et aux massacres de masses des communautés chrétiennes, mais également aux déportations des Chrétiens et à leur esclavage en ces mêmes lieux: historiquement situé sur le pourtour Sud et Est du bassin méditerranéen.

Marie-Julie Jahenny nous donne de précieuses informations sur ce temps. Plantons le décor:
Les trois crises ont semé le chaos à travers le monde, l’Europe est en proie aux révolutions et une alliance entre révolutionnaires et Islam livre la France au pillage avant de se constituer en un gouvernement de terreur (le chaos précède toujours la tyrannie). Dans le même temps, un front extérieur s’est ouvert. Celui de l’Islam conquérant qui, sous l’impulsion du Mahdi, s’est fédéré puis constitué en Empire. Assaillant une Europe déjà investie de bien des manières, devenue incapable du moindre réflexe de défense, les troupes du Mahdi envahissent la France. Désirant s’assurer une victoire définitive, le commandement islamique décide de déporter toutes les forces vives, susceptibles de se constituer en Résistance (essentiellement policiers et militaires), en Afrique du Nord; jusqu’en Turquie.

44° – Ils vont faire expulser de France les soldats français. Une grande partie va retomber dans ces lieux où ils ont tant souffert, où ils ont été réduits à la misère. C’est après les avoir tous “évadés” de France que la lutte jettera son éclair. La France n’aura point d’appui. Personne pour la défendre : toutes les troupes, qui ont la garde du royaume, seront exilées. La révolte sera au Centre de la France. Tout sera consommé.
45° – La France, si belle autrefois, aura perdu son honneur et sa dignité. Elle sera envahie par des peuples étrangers sans cœur et sans pitié. Ils déchireront ses enfants, abattront ses enceintes.
46° – Les disciples qui ne sont pas de mon évangile seront en grand travail d’esprit pour refaire, à leur idée et sous l’emprise de l’ennemi, une messe qui renfermera des paroles odieuses à mes yeux
.
47° – Oh ! ma bonne sœur, dit Marie-Julie, nous allons avoir une religion d’état. Ils auront des émissaires qui passeront dans les maisons. Ils feront signer l’abjuration… ou ce sera la mort. La moitié de la population de la France sera détruite. Il y a des villages où il ne restera pas une âme. Quatre villes de France disparaîtront.
(rapporté au docteur Imbert le 28 sept. 1904)

Que va-t-il advenir des Coptes lorsque les urnes remettront le pouvoir entre les mains sanglantes de ces fous meurtriers qui s’imaginent servir Allah ? Les communautés chrétiennes d’Orient sont en première ligne et le Guide suprême des Frères Musulmans lève les derniers doutes en affirmant que la séparation du politique et du religieux sera l’une des premières mesures à entrer en vigueur. Les “mécréants” sont prévenus… Leurs jours sont petitement comptés.

*

Le Basculement

Les-barbus-des-forêtsC’est en fait tout le Maghreb qui s’apprête à basculer dans le camp de la barbe et de la lapidation. Si Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) se fait de plus en plus menaçant, c’est qu’il est en mesure de se le permettre. Non seulement les nombreuses rançons perçues leur ont permis de s’armer et d’acheter des complicités dans une région où la corruption est endémique, mais les gouvernements se retrouvent en porte-à-faux vis-à-vis d’une frange de plus en plus large de leurs populations; lassées du mirage lointain qu’est l’Occident et radicalisées par les prêcheurs du Mahdi.
L’Algérie et le Maroc devraient ainsi faire l’objet de nouvelles tentatives de déstabilisation visant, dans un premier temps, à créer une fédération de républiques islamiques. Dans son enquête sur les héritiers de Ben Laden au Maghreb et en Europe (à paraître aux éditions Jean Picollec), Atmane Tazaghartn révèle quelques plans secrets d’ AQMI qui ne laissent guère de  doutes sur leurs réelles intentions.

Toutes aussi graves sont les concessions faites par les chefs d’Etats fragilisés; comme en Algérie. Nous savons, par exemple, que Bouteflika va libérer 7000 islamistes sur pression des salafistes afin de tenter de retarder l’inévitable; maintenir un pouvoir politique en voie de submersion. Les islamistes savent que les crises économiques et sociales qui viennent vont achever de fissurer le lien social entre gouvernants et gouvernés. Les islamistes modèrent tant bien que mal leur impatience mais ne doutent pas de leur victoire.  Les prophéties chrétiennes leur promettent, hélas, de grandes victoires.

*

La Première Crise

emeutes2Les abaissements successifs des évaluations de fiabilité par les agences de notation ( Fitch a enfoncé vendredi encore un peu plus la note attachée à la dette souveraine grecque ) mènent l’Occident au chaos par le biais d’une formidable faillite. Là aussi, les prophéties nous rapportent que les révolutions permettront à des forces intérieures, puis extérieures – islamo-révolutionnaires – de s’emparer de pouvoirs depuis longtemps haïs. Marie-Julie nous décrit le début, non de la crise en général, mais de la véritable Première Crise:

“Le prochain commencement de la mortelle crise révolutionnaire — elle parle comme cela, la voix — ce commencement durera quatre semaines, ni un jour de plus, ni un jour de moins ; mais l’étendue en sera immense. Le nombre de ceux appelés meurtriers du peuple, sera d’une immensité inconcevable…
Lors de cette heure terrible, les étrangers dont le désir est rempli d’une violence qui ne se possède pas, les étrangers seront maîtres en France Dès la nouvelle du fatal évènement, leurs oreilles ne seront pas sourdes.
Pendant cette lutte première, en toute l’étendue de la France, il y aura liberté pour tout. Il n’y aura plus de captifs retenus pour crimes : la liberté sera en toute son étendue.
Un repos fort court suivra cette grande entrée dans le mal qui sera complet, surtout au Centre (Paris) et dans les environs”
.
La Fraudais (9 mai 1882)

Alors que , Barak Obama, et plus largement les gouvernements démocratiques occidentaux, n’en finissent pas de tendre la main au monde arabe – de peser à présent pour la création d’un Etat palestinien -, nous constatons l’islamisation promise par les prophéties. Si la bienveillante attitude d’Obama envers ses anciens coreligionnaires s’explique, la lâcheté des gouvernements européens s’explique elle aussi, mais de manière différente.
Les chefs d’Etats européens savent pertinemment que le mélange des peuples et des cultures est à présent si étendu que toute marche arrière ne pourrait s’effectuer que dans le sang et la réprobation générale. Naviguant à vue, la seule solution leur semblant viable est l’intégration à marche forcée; la dissolution des toutes les différences et autres particularités dans le magma démocratique. Peu importe les violences des nouveaux venus et les indignations des derniers autochtones ! Le terrifiant pouvoir acquis par les media paralyse par ailleurs toute initiative visant à redonner aux Nations leur intégrité. Tout est su, tout est vu, tout est entendu d’une extrémité à l’autre de la Terre. C’était aussi une des conditions de la Révélation, afin que nul n’ignore rien des évènements. Cela est accompli; reste maintenant à attendre la suite des évènements.

*

Un medium, des media

social-media2«Ma Mère, dans peu de temps, il n’y aura plus de paix ni de repos ; dans peu de temps, il n’y aura plus que la liberté pour le mal, pour l’incendie, le sang et la mort».

Le 22 mai, une manifestation de clandestins tunisiens, instrumentalisée par la gauche, a été dispersée par les forces de l’ordre. Leur slogan était: «Liberté» et «Des papiers pour tous».
Les complicités entre partis anarchistes, antiracistes, libertaires, imbéciles utiles et autres ennemis de la France ne sont plus à démontrer. On retrouve par contre ces mots de Marie-Julie concernant cette « grande liberté de faire le mal »:

«Il n’y a plus que très peu de temps, dit la Flamme du Saint-Esprit, avant que la mauvaise liberté ne règne pleinement sur cette terre, dont tout le peuple frémira de frissons de mort».
(20 avril 1882)

Alors que certains actes politiques difficiles se faisaient dans le plus grand secret, plus rien ne peut, à présent, demeurer longtemps caché. Plus encore, les réseaux sociaux dans la mouvance d’Internet – ces composants de la triplicité du «wàw» hébraïque – valeur du W mais aussi du chiffre « 6 »x3=(666) – désignant le « Réseau des Réseaux » ( tout comme la Bible est le Livre des Livres) – sont en mesure d’orchestrer des mouvements de foules, des protestations massives allant jusqu’aux révolutions. Ce qui peut paraître être un bien est en fait une boulimie d’informations et de rumeurs porteuses de déstabilisation et faisant des foules de véritables bombes à retardement. Le “droit à l’information” n’en continue pas moins à s’imposer; vague et confus mais toujours frénétique car appartenant à l’instant.

Bien qu’ayant déjà publié ce quatrain de Nostradamus sur les media de notre temps, je crois utile de le recopier ici:

S.36
La grand rumeur qui sera par la France,
Les impuissant voudront avoir puissance,
Langue emmiellee & vrays Cameleons,
De boute-feux,allumeurs de chandelles,
Pyes & geys,rapporteurs de nouvelles
Dont la morsure semblera Scorpions.

Scholie:

Il sera fait une grande diffusion d’informations à travers la France,
Encourageant les peuples à se diriger par eux-mêmes,
Aussi habiles que changeants en paroles,
Allumeront des incendies, petits et grands,
Tels pies et geais seront ceux qui propagent ces nouvelles,
Dont les effets seront dévastateurs.

Plus proche de nous et dans un registre différent, De Gaulle, cité par Peyrefitte, évoque le sujet d’une autre manière :

    « Peyrefitte, je vous supplie de ne pas traiter les journalistes avec trop de considération. Quand une difficulté surgit, il faut absolument que cette faune prenne le parti de l’étranger, contre le parti de la nation dont ils se prétendent pourtant les porte-parole. Impossible d’imaginer une pareille bassesse – et en même temps une pareille inconscience de la bassesse. Vos journalistes ont en commun avec la bourgeoisie française d’avoir perdu tout sentiment de fierté nationale. Pour pouvoir continuer à dîner en ville, la bourgeoisie accepterait n’importe quel abaissement de la nation. Déjà en 40, elle était derrière Pétain, car il lui permettait de continuer à dîner en ville malgré le désastre national. Quel émerveillement ! Pétain était un grand homme. Pas besoin d’austérité ni d’effort ! Pétain avait trouvé l’arrangement. Tout allait se combiner à merveille avec les Allemands. Les bonnes affaires allaient reprendre. Bien sûr, cela représente 5% de la nation, mais 5% qui, jusqu’à moi, ont dominé. La Révolution française n’a pas appelé au pouvoir le peuple français, mais cette classe artificielle qu’est la bourgeoisie. Cette classe qui s’est de plus en plus abâtardie, jusqu’à devenir traîtresse à son propre pays. Bien entendu, le populo ne partage pas du tout ce sentiment. Le populo a des réflexes sains. Le populo sent où est l’intérêt du pays. Il ne s’y trompe pas souvent. En réalité, il y a deux bourgeoisies. La bourgeoisie d’argent, celle qui lit Le Figaro, et la bourgeoisie intellectuelle, qui lit Le Monde. Les deux font la paire. Elles s’entendent pour se partager le pouvoir. Cela m’est complètement égal que vos journalistes soient contre moi. Cela m’ennuierait même qu’ils ne le soient pas. J’en serais navré, vous m’entendez ! Le jour où Le Figaro et l’Immonde me soutiendraient, je considèrerais que c’est une catastrophe nationale ! »

Ceux qui ont lu le Camp des Saints de Jean Raspail se souviendront certainement de la fin de l’histoire; de cette lâcheté ambiante, ce sentimentalisme atteignant des paroxysmes sous la pression des media et d’une opinion publique, manipulable et manipulée; toujours prompte à s’indigner d’elle-même avant de capituler. Quel sort réserver aux irréductibles de la Patrie; aux fauteurs de troubles qui veulent continuer à forger la destinée de la France plutôt que de se soumettre au « sens de l’Histoire » ?

*

Benoît XVI supprime l’abbaye cistercienne de Santa-Croce-in-Gerusalemme de Rome

Abus liturgiques, caractère mondain et intrigant, viols incessants de la règle de clôture et de la discipline

Le démon est un grand débatteur; un argumenteur hors pair. Parvenir à faire passer le mal pour le bien est un gros travail et il s’y attèle de toutes ses forces. Entre arguties et sophismes, il s’attache particulièrement aux détails; le diable se cache toujours dans les détails et se vautre dans la complexité. Comment pourrait-il mieux embrouiller les esprits et semer la confusion que chez les théologiens et les ministres du Christ ?

Le démon a mille manière de livrer ses attaques mais sa proie favorite reste le prêtre; car, tout comme le Pape est le chef de l’Eglise catholique, le prêtre a charge d’âme. Le détourner de son ministère lui permet d’atteindre beaucoup d’autres âmes.

*

Épiphanie à Agboville

« Épiphanie » est un mot d’origine grecque, Ἐπιφάνεια (Epiphaneia) qui signifie « manifestation » ou « apparition » (source: Wikipédia)

On a peu parlé de ces apparitions, miraculeuses, récemment survenues en Côte-d’Ivoire. Que s’est-il réellement passé ? Vérité ? Mystification ? Alors que le pays était en proie à la guerre civile, faut-il y voir quelque manœuvre ou un réel signe du Ciel ?
Plusieurs phénomènes étranges s’y seraient déroulés. Le premier concernerait une statue de la Vierge Marie qui aurait subi une inexplicable modification; ses mains jointes en prières se seraient déplacées pour venir se croiser sur sa poitrine; le tout devant le regard effaré d’une jeune musulmane. La statue aurait conservé cette position, comme en témoignent ces vidéos.
Le deuxième consisterait en une apparition dans le soleil où une silhouette fait penser à la Vierge. Quant au troisième, il se serait matérialisé en un rayon violet, toujours dans le soleil. Quant au halo solaire du dernier phénomène, il demeure encore le plus explicable.

Les témoignages semblent sincères mais il vaut mieux laisser les évêques – en priant Dieu de leur conférer la clairvoyance nécessaire – apprécier la situation.

Si la prudence s’impose, ne ne peux m’empêcher de voir, dans ce type d’évènements surnaturels, des signes de la Révélation annoncée. D’autres viendront…

Yopougon – Côte d’Ivoire – 19 mars 2011.

Autre halo observé le 13 mai 2011 à Fatima…

fatima-halo-solar

Puisse Dieu nous accorder force et courage dans le Temps qui vient.

Claude d’Elendil

Contact

Compteur gratuit