17 Mai 2011

Chronique de la Fin des Temps:

Malheur au monde à cause des scandales !

Archange_Raphael-33f50 Les prophéties nous enseignent que la société “parfaite”, que les hommes s’efforcent d’édifier loin de Dieu, est parfaitement détestable aux yeux du Ciel. En succombant à la tentation, en créant le tout premier péché, l’homme a livré la Terre à Satan. Perdu par la femme, le monde sera sauvé par la très sainte Vierge Marie, mère de notre Seigneur.
Le Créateur ne peut s’abaisser à affronter sa créature déchue et c’est à la femme, frêle, pure et parfaite, qui enfanta le Christ, qu’appartient de combattre le démon. C’est par elle que l’homme trouvera son chemin vers Dieu et fera son salut.

Tout comme une grâce en entraîne une autre, chaque péché engendre d’autres péchés, lesquels confèrent, proportionnellement à leur étendue et à leur gravité,  de nouveaux pouvoirs au démon. Pervertissant les aspirations les plus nobles, Satan divise, désincarne les Nations, transforme la liberté en doctrines libertaires et autres libertinages qui, s’ils ont l’apparence de la liberté, ne sont que des aliénations. Satan n’a de cesse de nous lier, de nous asservir; de nous avilir pour nous perdre aux yeux de Dieu afin de nous posséder.
C’est dans cet état de mort spirituelle, dans cette négation du péché s’accompagnant de l’incessante redéfinition du bien et du mal afin de les plier à son orgueil, que s’enfonce le monde. Les maux physiques qui lui sont promis vont être à l’aune des péchés commis.

Puisque les hommes persistent dans le mal, et que celui-ci est l’œuvre du démon, il leur faut désormais faire face à ce mauvais maître que leur aveuglement les empêche de reconnaître mais qu’ils servent avec empressement. Opposé au cercle vertueux des grâces, le cercle vicieux du péché attire les foudres du Ciel et augmente le pouvoir de l’enfer. Si les troubles que nous connaissons aujourd’hui nous le font pressentir, le sens de la Révélation est de les mettre en lumière, de démêler le vrai du faux, de mettre un terme à la confusion et de trier le bon grain de l’ivraie. Du chaos actuel doit émerger des camps de plus en plus distincts. Celui du bien; infime et humainement voué à la défaite. Celui du mal, abondant et puissant comme des flots mugissants sous l’orage.
Les malheurs qui vont frapper la Terre verront la victoire complète du mal jusqu’à l’instant où la racine du bien surgira, invincible; étouffant l’ivraie et régnant sans partage. Telle est la Révélation.

*

Le passif de Dominique Strauss-Kahn

dsk-fmiCoup de tonnerre politique survenu ce samedi 14 mai 2011 à New-York. Incarnant le pouvoir et l’argent triomphant, Dominique Strauss-Kahn a été arrêté pour crimes sexuels. 25, 15 et 7 ans de prison (soit un total de 47 années de réclusion; 70 ans selon d’autres sources) pour trois chefs d’accusation, sont requis contre lui. Sa demande de caution ayant été rejetée, il restera en prison; au moins pour quelque temps encore.
Cet homme, qui était craint et qui avait tout, doit méditer l’adage selon lequel la Roche Tarpéienne est proche du Capitole. Passer du statut de maître du monde économique à celui de répugnant pervers témoigne d’une chute aussi soudaine que formidable. Alors que ses actes auraient probablement fait l’objet d’un habile escamotage sur le territoire français, les Etats-Unis entendent bien lui demander des comptes de son manque de tempérance.
Si les partis de gauche s’apitoient, selon leur habitude, sur leur ami et héraut pour la présidentielle 2012, ils ignorent délibérément le traumatisme subi par Ophélia, la victime. Pas une parole de compassion ne semble pouvoir se glisser entre leurs ambitions électorales. Quant aux voix qui s’exclament avec indignation: “Ce n’est pas le Dominique Strauss-Kahn que nous connaissons”, il faut croire qu’elles le connaissaient bien mal, comme le laisse entrevoir cette vidéo où Tristane Banon rapporte une tentative de viol:

Vidéos (cette vidéo est étrangement indisponible depuis quelques heures sur Youtube mais est encore présente sur Dailymotion), blog, témoignages, tests ADN… Les preuves commencent à s’accumuler; la dernière en date étant une vidéo qui le montre quittant précipitamment sa chambre. Si Tristane Banon vient à son tour de porter plainte, il faut regarder au delà de cet affreux scandale.

La corruption des élites et leur vie dissolue; leur agitation et la vanité de leurs ostentations, sont les signes d’une profonde déchéance de la France. Comme dans toutes les périodes de profondes décadences, la quantité des apparences, de l’”avoir”, submerge la qualité de l’être; incarnées par les vertus chrétiennes. Les péchés des hommes sont encore une fois la source de leurs malheurs; plus encore lorsqu’ils sont puissants car leurs crimes rejaillissent sur leurs peuples comme autant de malédictions.
Cet homme qui, s’il n’avait pas été arrêté, aurait probablement été le prochain président de la République, témoigne aussi de l’aveuglement des hommes qui s’apprêtaient à massivement voter pour lui; à élire un individu visiblement malade; dont l’obsession sexuelle est depuis longtemps sue mais mise sous silence. Le démon connait nos faiblesses et cherchent à les renforcer pour mieux nous perdre; les hommes s’en font trop souvent complices.

Le pouvoir d’argent est aussi un pouvoir d’intimidation et de nuisance. Ce sentiment d’impunité qui l’a sans aucun doute enhardi dans ses entreprises, l’a conduit à sa perte. Si d’autres victimes, rassurées de le savoir entre les mains de la Justice humaine, commencent à se manifester, ses débordements sexuels doivent être vus comme une terrible insulte pour la France et un danger pour l’Europe.

DSK était en effet réputé (il faut désormais parler de lui à l’imparfait car c’est une mort civile qui lui est promise) attacher un intérêt tout particulier à la zone euro; pays membres et monnaie. C’est lui qui avait négocié, plutôt mal que bien, les restructurations des dettes grecques, irlandaises et portugaises. La nomination annoncée d’un nouveau directeur du FMI, sans doute d’origine hindoue ou asiatique – il semble que les foudres de l’antiracisme soient sélectives -, risque de changer la donne et pourrait précipiter une nouvelle crise de la monnaie européenne.

Plus de règles, plus de morale ! entend-t-on parfois; comme si les hommes ne supportaient plus ce qui limite leurs pulsions de jouissance. Nous constatons aujourd’hui les résultats de ce manque de vertu en toutes choses sans en mesurer pleinement les effets. Ce bouleversement politique et économique qui nous est promis affecte déjà, profondément, la prochaine élection présidentielle. Le Front National, qui était donné battu par DSK, voit s’ouvrir devant lui une large avenue menant au pouvoir. Si les mois qui viennent confirment ce pronostic, les tensions pourraient devenir extrêmes et aboutir aux graves évènements qui ont été annoncés.

Nous connaissons notre point de départ – aujourd’hui – et les textes eschatologiques nous donnent notre destination. Que chacun se forge son opinion sur le chemin restant à parcourir.

*

Les clandestins ne seront plus incarcérés:

clandestinsRefus d’embarquement : la France ne pourra plus incarcérer les clandestins qui refuseront l’expulsion.

La France ne va plus incarcérer les étrangers au seul motif du séjour irrégulier sur son territoire, même s’ils refusent d’être reconduits à la frontière, en application d’un arrêt de la cour de justice de l’Union européenne, selon une circulaire diffusée par la Chancellerie et consultée par l’AFP. La Cour de Luxembourg, saisie par un tribunal italien, a jugé le 28 avril illégale la détention d’un migrant en situation irrégulière s’il refuse de quitter le pays. Source: Défrancisation

Bien qu’ayant déjà publié ces quelques lignes de Marie-Julie Jahenny, je me dois de rappeler ses paroles. Comment ne pas voir que le temps qui a été annoncé arrive à grands pas ?

La Fraudais • 30 novembre 1880 : « La France périra – pas toute, mais beaucoup périront – Elle sera sauvée avec un nombre bien petit… O France, on apportera, jusque dans tes lieux, la poussière de l’étranger. Tu ne pourras renvoyer ces étrangers… Tu fus si noble, ta noblesse sera perdue ».

Comment, aussi, ne pas s’émerveiller de tant d’aveuglement ? Tout ce qui avait été prophétisé se déroule sous nos yeux et les puissants accomplissent leur destinée. Les peuples, déchristianisés, sont trop obnubilés par leurs plaisirs et leurs ambitions pour réaliser ce qui arrive. Et pourtant, s’ils savaient ce qui les attend, avec quel empressement rejoindraient-ils les églises et se repentiraient-ils de leur froideur et de leurs péchés. Mais non, le monde refusera d’y croire jusqu’au dernier instant. Qu’il en soit ainsi.

*

Retrait des troupes US d’Afghanistan:

PD*16215659La mort d’Oussama Ben Laden vient renforcer au Congrès les partisans d’une réduction de l’engagement et des dépenses américaines en Afghanistan. A la Maison-Blanche aussi, la disparition du chef terroriste conforte ceux qui prônent un retrait rapide d’une partie des forces américaines. Source: Courrier International

Les dépenses actuelles, de l’ordre de 10 milliards de dollars par mois, sont “fondamentalement intenables” et il est urgent que le gouvernement définisse clairement quels sont ses objectifs, et son plan pour sortir de l’Afghanistan, a déclaré le sénateur démocrate du Massachusetts John Kerry.

Dans les premières versions de “Révélation”, en 2003-2004, à l’époque où la présence américaine était encore imposante en Irak, mon analyse me poussait à m’interroger sur les raisons du retrait des troupes US. Pour que l’Empire islamique puisse émerger, ce départ était en effet une condition sine qua non. Etait-ce une suite de catastrophes ou une grave crise économique frappant le continent américain ? En fin de compte, il semble bien que ce soit des considérations financières qui soient à l’origine de ce retrait. Cela n’explique pourtant pas totalement les raisons qui empêcheront les Etats-Unis d’intervenir  lorsque le Djihad commencera.

*

Le RSA

Laurent-WauquiezAprès la sortie de Laurent Wauquiez, sur « du cancer de la société française » que seraient les “assistés”, et malgré le rapide étouffement du ballon d’essai par l’Elysée, le problème du chômage et de la pauvreté, catalysé par le RSA, reste sur la table. Ces heures de travail non rémunérées en échange de la prestation étaient tout simplement inapplicables pour trois raisons essentielles:

– L’organisation et la planification auraient monopolisé des milliers d’heures de travail des différents organismes concernés et nécessité une structure s’apparentant à une usine à gaz.

– Ces emplois artificiellement créés auraient été autant d’heures de travail non occupées par de véritables travailleurs. Cet esclavage moderne aurait été la porte ouverte à un chantage fait aux travailleurs: “si vous n’êtes pas content, il y a des RSA pour vous remplacer”. C’était socialement délétère.

– Si la proximité géographique auraient dû être un prérequis pour ce type de contrepartie, les situations étaient trop diverses pour que cela puisse être érigé en règle. Si la “peine” des heures de travail obligatoire s’était vue aggravée de frais d’essence ou de billets de transports en commun, cela aurait été une perte de revenu incompatible avec des situations déjà très fragiles. Quant au financement public des déplacements, on imagine aisément le coût de prise en charge qu’aurait pu représenter les 1 765 000 allocataires potentiellement concernés.

On aurait également pu évoquer le problème des parents isolés qui auraient dû faire garder leurs enfants pour obéir à une injonction de travail non rémunérée. C’était ubuesque. Ce système n’était simplement, économiquement, pas viable. Ce projet témoignait simplement de l’agitation désordonnée d’un Etat qui, débordé par la mondialisation, les délocalisations, un libéralisme sans limite et une immigration sauvage, tente d’écoper le Titanic avec un verre à dent. En plein brouillard, gouvernant à vue, le gouvernement français lance des sondes. S’il n’y a pas ou peu de réactions, cela équivaut – selon l’adage qui veut que “qui ne dit mot consent – à un feu vert. Si, au contraire, les media débordent de protestations véhémentes, il se hâte de faire marche arrière.

Cet épisode n’est qu’un des nombreux points de non retour ont été atteints. Nous sommes dans ce labyrinthe d’impasses politiques, économiques et sociales que les prophéties nous annoncent et qui conduisent le monde à la grande Tribulation. Ces quelques messages de Marie-Julie nous indiquent que le temps est proche:

Beaucoup de coureurs appellent les ouvriers à la révolte, à cause du manque de travail qui est leur pain de chaque jour… Les petites villes, comme les grandes, seront bientôt perdues par des groupes d’ouvriers qui n’ont ni asile ni refuge. Ils s’étendront partout, surtout que l’heure où ils pourront se rassasier ne tardera pas à sonner.
Paroles de la Flamme (15 mars 1882)

Le terme de “coureurs” se retrouve à plusieurs reprises dans des descriptions de Marie-Julie concernant les exactions révolutionnaires. Ces individus, dissolus et renchérissant de vindicte et de violence, sont déjà là; excitant la colère et appelant au chaos. Les scandales les rendent plus forts. Inquisiteurs, revendicatifs, procéduriers, antichrétiens et arrogants, leur but est de tout livrer au mal. Front de gauche, syndicats extrémistes, anarchistes, antiracistes, pro-étrangers et antichristiques; tous haïssent la France et n’ont de cesse de l’accuser de tous les mots en “phobie” afin de l’abattre. Ce sont, tout comme le démon, des diviseurs et des accusateurs. Oui, les porteurs de révoltes et de révolutions sont autant de « fabricator fragmentorum ». Il est dit qu’après avoir semé la mort et la désolation, après avoir fait la guerre à l’Eglise, ils se tourneront les uns contre les autres et se déchireront.

Les prophéties nous disent que leurs plans diaboliques seront couronnés de succès mais que leur couronnement rouge n’aura qu’un temps. Qui sont-ils ? Il est déjà possible d’accoler des noms de partis politiques, d’associations ou de personnes existantes à ces meurtriers. Leur temps vient car tout est fait pour préparer leur victoire.

Puisse chacun retirer un enseignement de ces textes: déterminer si les avertissements prophétiques prennent corps ici et maintenant.

*

Le Martyre des Chrétiens à travers le Monde

martyrParmi les maux qui frappent les Chrétiens à travers le monde, on remarque une constante progression des ragots, rumeurs et autres médisances permettant de justifier des actions violentes à leur encontre. Au Pakistan, Asia Bibi, une chrétienne, croupit en prison après avoir été condamnée à mort pour blasphème. En Malaisie, les organisations chrétiennes sont faussement accusées de vouloir remplacer l’Islam, religion d’Etat, par le Christianisme. Au Mexique, tandis que le pays est le théâtre d’exécutions massives liées aux cartels de la drogue, les provocations anticatholiques empirent dans une complète indifférence.  Quant aux démissions et lâchetés des évêques, elles sont légion. Dernière en date, celle liée à la cérémonie du huitième centenaire de la cathédrale de Reims. La Mairie de Reims, selon l’adjoint au maire à la Culture de Reims, Jacques Cohen, « a dû se battre avec l’archevêque (Mgr Thierry Jordan) pour que le Notre Père ne soit ni chanté ni récité ». Les athées peuvent se réjouir et les chrétiens pleurer devant un tel coup de force antireligieux.
L’équipe du maire socialiste a obtenu gain de cause et est parvenue à imposer une mesure antichristique en un lieu consacré. Ignorant les demandes de l’archevêque concernant les applaudissements dans la cathédrale, l’assistance a applaudi à chaque intervention du maire et du préfet. Lors de l’Ave Maria – qui, lui, a été “toléré” -, Mgr Jordan a dû insister pour que l’assistance se lève. Si l’arme de la laïcité a été sortie de sa gangue d’antimite pour lutter contre la déferlante islamique, il semble qu’elle serve à présent a extirper ses dernières forces à l’Eglise catholique.

Il n’est en effet pas nécessaire d’aller en Corée du Nord ou en Arabie Saoudite pour rencontrer semblable malveillance et incitation à la haine antichrétienne; sentiments meurtriers, ruminés par des bourreaux qui se hâtent d’en affubler leurs victimes afin de recueillir l’assentiment du monde. Ici, c’est un calvaire du XVIème siècle dont la destruction devient l’obsession d’un responsable communiste, , un terrorisme intellectuel islamique qui n’a pour but que d’instaurer la charia. Si un évêque australien a été démis de ses fonctions pour ses positions peu “orthodoxes”, combien d’autres travaillent, comme lui, contre le Pape et l’Eglise ?

RMC, Eric Brunet, le 13/05/2011 Alexandre Del Valle, auteur de « La nouvelle christianophobie », et Frigide Barjot débattent sur la position des chrétiens dans le monde.

Quelle religion est la plus stigmatisée dans le monde ? (RMC):

Le but de l’Islam, ce criminel qui sait si bien se glisser dans le suaire de ses victimes pour susciter une fausse compassion, est de conquérir la Terre, de détruire le christianisme et toutes autres croyances, puis d’instaurer ce régime de terreur qui a pour nom “Charia”. Déjà, nombre de banlieues françaises sont gangrénées par la violence, deviennent hors de contrôle avant d’être récupérées par les islamistes. Tandis que les media qualifient les guet-apens tendus aux policiers et pompiers “d’incivilités”, des régions tribales continuent de dévorer le territoire français.

Des Islamistes crachent sur le Pape

Fanatiques et sanguinaires, les adeptes de cette secte qui a pour nom Islam, appellent au meurtre de la chrétienne Asia Bibi et crachent sur un portrait du pape. Tout commentaire serait superflu s’il n’était nécessaire d’avertir de ce qui vient. Voilà ce qui nous attend dans nos villes et dans nos maisons; ce que les puissants, autant par intérêt que par lâcheté, ont contribué à mettre en place.

• 13 avril 1882 : « Mon peuple, les lois vont prendre leur détermination et la France, avant deux ans  — je te donnerai le jour fixé — avant deux ans, la France presqu’entière sera devenue «mahomète» et sans religion».

Qui sera le ou la prochaine Asia Bibi, condamnée à mort pour “blasphème”, lorsque l’Islam dominera nos destinées ? Vous ? Moi ? Lorsque les prêtres et les évêques qui refuseront de ce conformer à cette loi de terreur, encouragée par les “coureurs”, seront menacés puis exécutés, que ferez-vous ? Que ferons-nous ? Plier ? Résister ?

Oh, bien sûr, tous ne refuseront pas de se convertir, comme le rapporte le Christ; toujours par Marie-Julie:

• 9 juin 1881: « Du haut de ma gloire, je vois entrer avec empressement dans cette religion coupable, sacrilège, infâme, en un mot semblable à celle de Mahomet… j’y vois entrer des évêques.
Je les y vois marcher, la tête levée, le coeur sans aucune réflexion pour moi et pour les autres âmes qui pleurent dans la désolation. En voyant ces évêques, beaucoup, beaucoup… — ah ! mon coeur est blessé à mort ! — et à leur suite tout le troupeau, le troupeau tout entier, et sans hésitation se précipiter dans la damnation et l’enfer, mon Coeur est blessé à mort comme au temps de ma Passion.
Ma douleur est plus grande car, alors, je mourais pour le salut de tous et, aujourd’hui, je vois plus, plus de la moitié se perdre. Il en reste si peu que, si je vous en disais le chiffre, vos coeurs resteraient inconsolables.
— Ils le sont tout de même, divin Coeur.
— D’autres marcheront à la suite de ces évêques de France. O France ! toi qui es devenue l’héritière de cette dévotion à mon divin Coeur, toi qui as été prédestinée à cette faveur, aujourd’hui tu me trahis ; tu me chasses de ton coeur. Tu bannis mon Ciel à jamais ; tu acclames l’emprise d’un règne qu’il sera difficile de flétrir, car ses racines, avant de ressortir, auront poussé profondément.

Les choses accumulées les unes sur les autres se suivront de près : éclairs, signes de terreur, terre ouverte et firmament sous des phénomènes incompréhensibles à l’esprit mortel. Je prendrai pitié de mon bon peuple. Je laisserai marcher au malheur ceux qui devaient l’assister et lui dire : mourez plutôt que de trahir !
Mes enfants, persévérance ! Je vous bénis maintenant».

Tout ceux qui ont conservé la foi en Christ seront bientôt bien malheureux; quant à la délivrance et la victoire promises par le Christ, elles sembleront bien longues à venir…

En attendant, les principes d’égalité et de relativité affectant toutes choses permettent à l’athéisme de continuer à implanter les pires doctrines au cœur de l’humanité. Foi et morale étant bannies, les sectes et le satanisme connaissent un développement jusque là inconnu. Tout étant devenu question de “choix” et d’“opinions” devant être respectés, pratiques immondes et doctrines infectes ont désormais droit de cité; pour le plus grand malheur de hommes.

*

Les Précurseurs de l’Antéchrist

antechristFascination, adoration et universalité seront les attributs de l’Antéchrist. Puissant, riche, séducteur, négationniste, il sera le reflet trompeur, le miroir noir du Christ. Mystique, investi de l’esprit de perdition et du pouvoir de subjuguer – à l’image des cérémonies païennes du IIIe Reich rassemblant des foules immenses -, il lui sera donné d’accomplir miracles et faits magiques. Il semblera ressusciter les morts mais ce ne seront qu’esprits impurs pénétrant les dépouilles sans vie pendant un temps limité.
Satan l’ayant trompé, il se croira véritablement Messie mais ne sera que la synthèse de tous ses précurseurs: Nabuchodonosor (630 av. J.-C. – 562 av. J.-C.), Antiochus Epiphane (-171 à –168), Néron (de 54 à 68), Dioclétien (245 – 313), Napoléon, Hitler, Mao Zedong ou encore Staline. Tous ont persécuté Israël ou le Christ, tous ont semé le sang et la terreur sur leur passage, tous ont voulu être adorés, divinisés.

Jésus s’était fait homme et voici que l’homme tente de se faire Dieu. Notre temps qui croyait s’être débarrassé des religions afin de diviniser son propre néant, voit avec stupeur émerger un Islam dont les charmes babyloniens de la démocratie ne peuvent venir à bout. En s’efforçant de remplacer le Décalogue, les Droits de l’Homme participent au Mystère d’Iniquité. L’Homme refuse la paix, la loi de Dieu et veut lui substituer les siennes. En supprimant toute référence à Dieu dans la vie de la Cité, la porte a été ouverte aux erreurs et aux barbaries. L’Homme a déclaré la guerre à Dieu. Qu’il se prépare à en assumer les conséquences.

Nous assistons, à un degré encore jamais atteint, à la lutte entre Jérusalem, la Cité de Dieu, et la cité des hommes, Babylone. Tout trouvera là son achèvement; même si ce ne sera pas encore la fin.

2 Thessaloniciens 2:1-12
9 L’apparition de cet homme se fera grâce à la puissance de Satan, avec toutes sortes d’actes extraordinaires, de miracles et de prodiges trompeurs.
10 Il usera de toutes les formes du mal pour tromper ceux qui se perdent, parce qu’ils sont restés fermés à l’amour de la vérité qui les aurait sauvés.
11 Voilà pourquoi Dieu leur envoie une puissance d’égarement pour qu’ils croient au mensonge.

Le plus merveilleux n’est-il pas de contempler cette puissance d’égarement qui, malgré les signes et avertissements précédant sa venue, fera que les hommes se précipiteront par foules entière pour l’adorer ? Le Mystère de l’aveuglement est aussi celui de l’Iniquité qui vient.

Ayant séduit puis fanatisé les foules, l’abomination qui se prétendra Fils de Dieu prétendra abolir toute notion de péché. Notre temps est un appel pressant à la venue de cet Antéchrist Légion. Il est un tapis déroulé sous ses pieds.

Si le plus beau tour du démon est de parvenir à dissimuler sa présence, c’est aussi, pour lui, une nécessité. Lorsque sa présence ô combien active sera révélée, cela impliquera également celle de Dieu. C’est par cette clarté apportée par la Révélation que beaucoup reviendront avec amour et humilité vers le Père.

*

1Th 5:19  N’éteignez pas l’Esprit; ne méprisez pas les prophéties, mais éprouvez toutes choses, retenez ce qui est bon.

Priez, priez , pour que le monde change; pour que tout ce qui a été annoncé soit écarté. Surveillez ce qui se passe en Israël. Priez pour qu’un grave conflit ne touche pas la Terre Sainte; ce serait là un nouveau signe; celui de l’approche des évènements prophétisés.

Claude d’Elendil

N.-B.: Un site à visiter: L’Aide à l’Eglise en Détresse.

Contact

Compteur gratuit