2 Mai 2011

Les Charnières de l’Histoire

Obama-ben-laden_8Ce 2 mai 2011, les media ont retenti de la nouvelle tant attendue: Oussama Ben Laden est mort. “Got him !”, “Shot Dead”, “Rot in Hell” et autres superlatifs témoignent des rancœurs accumulées depuis le 11 septembre 2001. Berlin salue “Une bonne nouvelle pour le monde”, Rome “Une victoire du Bien sur le mal”, Paris insiste sur un “Echec historique” pour le terrorisme, quant au gouvernement américain, il conclut en disant que “’Justice a été faite”. Même Hamid Karzai, président du Pakistan, invite prudemment les Talibans à “tirer les leçons de la mort de Ben Laden”.

Au sein de cette fièvre peuplée de drapeaux agités et de cris de liesse, beaucoup de mensonges et d’approximations. Fausse photo du visage tuméfié, prétendue inhumation en mer à la sauvette, hélicoptère soit-disant défectueux incendié par les commandos Seals et apparente absence de pertes américaines alors que l’endroit était vraisemblablement très bien protégé. Improvisant au sein de ce tourbillon, les services secrets ne se soucient même plus de la vraisemblance.

Soit. Peu importe que la CIA ait fait monter le corps de Ben Laden en pied de lampe ou l’ait rangé dans une cuve cryogénique; le seul fait intéressant est qu’il soit mort. Une fois l’émotion dissipée, tous verront que la relève est prête et que le pouvoir de nuisance d’Al-Qaida n’a pas été affecté.

On ne décrète pas le Bien par une signature au bas d’un traité. On ne met pas la guerre “hors la loi” par des réunions. La paix, qui est une grâce divine qui se mérite; qui dépend du comportement humain et non des décisions humaines. Lorsque le péché est largement répandu sur Terre, il finit toujours par se traduire en guerres et en fléaux. Les prophéties nous disent que l’Islam sera un fléau pour la Chrétienté et cet épisode, apparemment rassurant, s’inscrit dans cette perspective.

La tradition islamique affirme que le “feu jaillira du Yémen” à la Fin des Temps ». Issu d’une riche famille d’Arabie saoudite, originaire du Yémen, Ben Laden était-il cette étincelle destinée à embraser le monde lors de la Révélation ? C’est possible. Sa disparition doit toutefois être vue comme une charnière de l’Histoire car la nébuleuse Al-Qaida (la Base) est désormais ancrée dans le cœur de l’Islam. D’autres continueront à édifier ce qu’il avait commencé.

Les prophéties évoquent le rôle des Etats-Unis lors de la Révélation. S’il s’en dégage un sentiment d’impuissance face à l’Empire islamique qui doit émerger, ils réapparaissent aux côtés du Grand Roy et du Grand Pontife lors de la libération du monde.
Cette impuissance première permet de penser qu’Obama – à supposer que l’argument électoral qu’est cette mort lui permette d’être réélu – devra faire face à une menace globale lors de son prochain mandat. Une fois l’effet d’annonce passé, les bénéfices risquent en effet de se faire attendre et la situation internationale de prendre un tour inattendu. La question récurrente est de savoir ce qui pourrait paralyser durablement les Etats-Unis; ce qui les empêcherait d’intervenir pour mettre un terme à cette menace mondiale.
Là, nous entrons dans les suppositions. Peut-être cela sera-t-il lié  au conflit Sino-américain qui doit survenir ou à quelques enchainements de catastrophes qui pourraient précipiter une nouvelle crise économique majeure ? Si les prophéties évoquent un évènement brusque et violent, il demeure beaucoup trop de zones d’ombres pour pouvoir établir un scénario cohérent.
Une chose est cependant certaine: Les rumeurs concernant une possible rétrogradation de la fiabilité économique des USA, par les agences de notation, témoignent d’une fragilité et d’un endettement extrêmement important; cela explique également le retrait programmé de troupes au Moyen-Orient; départ qui devrait être funeste à l’avenir du monde.

Si la succession de Ben Laden reste encore incertaine, il ne fait guère de doute que le plus habile et le plus cruel de ses lieutenants saura s’emparer du pouvoir – encore un – laissé vacant. L’Egyptien Ayman al-Zawahiri est un candidat vraisemblable mais l’Empire islamique ne pourra voir le jour qu’en rassemblant, en faisant taire les innombrables dissensions qui divisent cette croyance. Cela ne pourra se réaliser que par la venue du Mahdi. Même si ce personnage énigmatique finit par ressembler au dahu ou au mistigri, il est très attendu dans les milieux islamistes; justement, en raison de son charisme et de la formidable armée qu’il est censé rassembler sous la bannière verte du Djihad. L’Islam le plus dur a besoin de ce catalyseur pour entamer ses conquêtes.

Si de nouveaux attentats sont à prévoir, les signes qu’il conviendra d’observer sont les suivants:
– L’islamisation à travers le monde,
– Prise du pouvoir par les Frères Musulmans en Egypte et déclenchement d’une nouvelle crise pétrolière,
– Apparition et reconnaissance du Mahdi par les diverses autorités musulmanes,
– Menaces militaires et terroristes visant Israël,
– Troubles civils et ethniques en Grande-Bretagne,
– Troubles civils et ethniques en France.

Une page vient d’être tournée, une nouvelle étape a été franchie. Le symbole qui vient de disparaître n’indique qu’une mutation de la Bête; non sa disparition.

Apo 13:3  Et je vis l’une de ses têtes comme frappée à mort; et sa plaie mortelle avait été guérie; et la terre tout entière était dans l’admiration de la bête.

Les prochains mois devraient être riches en enseignements et en évolutions.

Prions pour les chrétiens d’Orient, persécutés dans l’indifférence générale. Puisse Dieu leur permettre de déjouer les innombrables pièges qui leur sont quotidiennement tendus.

Claude d’Elendil.

Contact

Compteur gratuit