09 Avril 2011

Les Petits Pas du Bouc…

imamParmi les prophéties, il en est de très connues, d’autres plus modestes. Après étude, la valeur de ces dernières se révèle parfois bien réelle. Les avertissements transmis par Jeanne le Royer («Soeur de la Nativité» (1731/1798)  sont, par exemple, très instructifs sur les méthodes de destruction employées par les ennemis de l’Eglise:

« L’Esprit de Satan suscitera contre l’Eglise, des ligues, des assemblées, des sociétés secrètes… L’Eglise condamnera d’abord leur doctrine funeste. Alors, les suppôts de Satan se cacheront dans l’ombre et feront paraître quantité d’ouvrages qui feront beaucoup de mal. Tout se passera en silence, enveloppé d’un secret inviolable. Ce sera comme un feu qui brûle en dessous, sans bruit, et qui s’étendra peu à peu. Ce sera d’autant plus grave et dangereux pour la Sainte Eglise qu’elle ne s’apercevra pas si tôt de ces incendies. Quelques prêtres apercevront des fumées de ce maudit feu. Ils s’élèveront contre ceux chez qui ils remarqueront des singularités de dévotion qui se démarqueront des bonnes coutumes de l’Eglise ». Les malheureux adeptes de ces doctrines nouvelles se diront entre eux :

« Prenons garde d’être découverts. Ne disons pas de quoi il est question et quel est notre secret… En apparence, soyons soumis comme de petits enfants sans défense. Approchons des sacrements… Ne nous débattons pas, mais agissons avec paix et douceur« .

Quand ils verront qu’ils ont gagné un grand nombre de disciples, un nombre aussi important que celui d’un grand royaume, alors ces loups ravisseurs sortiront de leur caverne, vêtus de peaux de brebis. Oh ! que la Sainte Eglise aura à souffrir ! Elle sera attaquée de tous côtés, par des étrangers à elle-même, mais aussi par ses propres enfants qui, comme des vipères, déchireront ses entrailles et se rangeront du côté de ses ennemis”.

fethullah_gulenNon moins actuel et tout aussi inquiétant est cet homme, Fethullah Gülen, considéré comme l’islamiste actuellement le plus dangereux… et le plus riche. Divers documents Wikileaks indiquent une inquiétude croissante des responsables américains à son sujet.

Comme le décrit Jeanne le Royer, les ennemis du Christ et de ses enfants ont bien compris que la violence était un levier à n’utiliser que dans les cas les plus désespérés. Les victoires modernes ne se décident plus à coups d’obus et de mitraille mais par media interposés.
La politique des “petits pas”, celle de la fausse douceur et des promesses de paix permettent de remporter plus de victoires qu’un arsenal nucléaire. Jadis, les armées positionnaient leurs troupes d’élite en première ligne, puis venait l’artillerie, la logistique; derrière encore, bien à l’abri, se tenaient les politiques puis, enfin, les civils; femmes et enfants. Aujourd’hui, cet ordre s’est inversé comme beaucoup de choses; les inversions sont caractéristiques de la Fin des Temps.
Les écrans du grand Loft mondial nous montrent à présent femmes et enfants envoyés en première ligne; mains tendues, implorantes, visages inondés de larmes et de poussière. L’opinion, toujours prompte à la compassion, s’émeut, se mobilise; connaître le malheur du monde est déjà en faire partie; la culpabilité ressentie face à une assiette pleine peut devenir insupportable. Alors on accueille ces familles arrivant par vagues infinies; issues de tous horizons et pétries de mille cultures; comment ne pourrait-on pas ? La Cité accueille encore et encore, jusqu’à n’en plus pouvoir. Mais la réalité et les ambitions finissent toujours par percer sous cette grande communauté mondiale rêvée. Les mots de fraternité et de partage finissent généralement par s’effacer pour laisser place aux “droits” et aux revendications; encouragées par ceux qui se sont donné pour mission d’accueillir la terre entière. Tous se demandent alors: “Comment pourrions-nous séparer les familles, refuser l’asile à tous ces malheureux de la Terre qui envahissent nos écrans ? La France n’est-elle pas la patrie des Droits de l’Homme ? N’est-elle pas censée donner l’exemple ?” Qu’importent les nations ‘”d’accueil” ainsi submergées puisque “c’est pour la bonne cause”. Beaucoup de chrétiens trouvent ainsi plus de satisfactions à héberger un clandestin plutôt que d’aider leur voisin dans la détresse. C’est une grave faute en terme d’amour et de compréhension de la charité.

Notre non-modèle de société ne nous permet d’exister que par l’instant, par l’émotion furtive qui donne l’impression d’exister, de servir à quelque chose. Sans doute aurait-il mieux valu quelque substance hallucinogène n’ayant aucun effet sur le monde réel. Hélas, le confort, le goût prononcé pour l’exotisme et le rejet de leur Histoire ont conduit les Occidentaux à s’égarer sur bien des points; à confondre le beau et le bien, le proche et le lointain. La confusion est un élément constitutif de la Révélation. Celle-ci va de pair avec la superficialité.
Endossant la pelisse de marchands hédonistes, cupides et superficiels, créant mille envies, les rois de l’obsolescence, du gaspillage et, pour finir, de la frustration, font florès. Le suicide programmé de notre civilisation par apostasie et peuplements exogènes interposés est occulté; voire encouragé.
Forts de nos faiblesses, les peuples qui se sont installés sous nos latitudes ne cherchent plus à s’intégrer, à faire “comme les romains à Rome”. Puisqu’on leur à dit qu’ils étaient chez nous chez eux, pourquoi le feraient-ils ? Si la manifestation islamiste en faveur du hijab, qui devait avoir lieu aujourd’hui, a été interdite, cela ne doit pas masquer les appels à la désobéissance, le poids, le pouvoir que ces peuples entendent exercer sur les pays qui les ont accueillis.

10 millions d’immigrés supplémentaires d’ici 2014…

“Toujours plus, toujours plus !”; “Il nous manque dix millions d’immigrés » !”s’exclament à présent les pseudo élites économiques qui ne voient, dans ces flux de substitution, que le moyen d’assurer les futures retraites. Statistiques et autres chiffres sur le bénéfice de ces apports de population ne peuvent exister car les critères ethniques sont interdits. Malveillances et tromperies sont devenues la règle commune. Que dire de ces statisticiens qui, pour minimiser l’impact de l’immigration sur nos sociétés, avancent que la France comptait plus de musulmans au début du XXème siècle qu’à présent; tout en se gardant bien de spécifier que leurs chiffres incluent les colonies africaines de jadis ? Briser un thermomètre n’a jamais empêché la fièvre de monter; juste retardé les soins qui relèvent désormais du palliatif.
Il faut savoir lire entre les lignes; ne lit-on pas que le taux de fécondité des femmes françaises s’améliore sans qu’il soit possible de dire que cette “amélioration” va de pair avec l’augmentation de l’immigration ? Confusions, manipulations et trahisons nous conduisent à ces grands malheurs qui ont été prophétisés.

Les familles de peuplement s’agrandissent ainsi, s’entassent comme elles peuvent et sont oubliées lorsque les flashs des photographes et les torches des caméras s’éteignent. Etrangères aux valeurs chrétiennes, les communautés musulmanes ainsi constituées se regroupent naturellement afin de reproduire ce mode de vie qu’elles ont abandonnées et dont elles gardent la secrète nostalgie. De la communauté au communautarisme, le pas se franchit plus ou moins allègrement. On fait bloc et la discrétion de l’intégration fait place aux poings levés des revendications multicuturalistes. On veut retrouver, affirmer ses racines, raviver sa foi qui permet, elle aussi, d’exister sur cette terre qui restera toujours plus ou moins étrangère. La main qui a accueilli et nourri finit par être mordue avec haine et violence.
Ainsi, un matin, les exilés s’éveillent avec une conscience politique toute neuve. Après tout, la démocratie n’est-elle pas la loi du nombre ? Si celui-ci a toujours raison, pourquoi n’imposerions-nous pas notre modèle de civilisation à ces peuples occidentaux qui se sont émus de nos malheurs et nous ont ouvert leurs portes ? Ils sont devenus si faibles ! En quoi sont-ils encore supérieurs à nous ? La ville de Troie, dont les français sont les héritiers, doit à nouveau tomber tandis que Carthage s’élèvera. Mais  patience… Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage

Dépassés, débordés, les politiques débattent, s’inquiètent du pouvoir démographique qu’ils continuent d’encenser alors que le spectre des nations européennes se profile à la porte du cimetière. Quelles nouvelles limites fixer sans que les foules, rendues veules et stupides par des décennies de décadence, s’émeuvent aux mots de xénophobie et racisme ? L’accusation est rapide, facile, la défense toujours difficile car l’adage veut qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Dans les pays d’origine de ces peuples colonisateurs, on s’agite également car l’être humain est par essence opportuniste. Religion, politique et culture étant intimement liées en Islam, ces communautés de peuplement deviennent des armes de pressions qui prennent peu à peu des allures de revanche et de moyens de conquêtes. Mais il faut attendre, toujours attendre car le poids des armes penchent encore en faveur de l’Occident. Mais un jour… oui, un jour, tout changera… Et ce jour là…

On peut lire, ça et là, des dates d’expirations concernant la population française. Chacun y va de son pronostic. “Si ça continue comme ça”… 2040-2050. C’est sûr ! On a fait des études et c’est écrit sur le journal !… a défaut de l’être gravé dans le marbre. La France sera musulmane… c’est inévitable; mais les retraites seront sauvées; soupir… Mais qu’en est-il des cotisations et des impôts acquittés par ces populations, comparés aux bénéfices qu’elles reçoivent de la collectivité ?  Chut ! Question interdite ! Et que fait-on de cette “race franque” formée par les siècles et le sang ? Le génocide par non renouvèlement des générations et la substitution sont prêts. “Que voulez-vous qu’on y fasse ?” “Notre logique est économique; implacable; c’est comme ça”… Les épaules se lèvent puis retombent. Le complet gris, impeccable, referme l’attaché-case. La séance est levée; le ban est fermé et les planches du cercueil déjà assemblées. La France devenue “mahomète”, annoncée par Marie-Julie Jahenny, est sous nos yeux.

Tout comme les sectes et sociétés secrètes, Fethullah Gülen attend lui aussi que le fruit soit mûr; que l’Occident finisse de renier sa foi et son histoire; saborde définitivement ses racines pour que l’Islam puisse enfin s’emparer de la maison des “mécréants” et faire la peau aux récalcitrants. Ses déclarations de patience rejoignent les messages de Jeanne le Royer sur les destructeurs de l’Eglise:

Vous devez remonter dans les artères du système sans que personne ne s’aperçoive de votre existence jusqu’à ce que vous atteigniez tous les centres du pouvoir … jusqu’à ce que les conditions soient réunies, [les disciples] doivent continuer comme ça. S’ils font quelque chose prématurément, le monde écrasera nos têtes, et les musulmans souffriront partout, comme dans la tragédie en Algérie, comme en 1982 [en Syrie] … comme chaque année dans les catastrophes et les tragédies en Egypte. Le temps n’est pas encore venu. Vous devez attendre le moment où vous serez accomplis et les conditions réunies, jusqu’à ce que nous puissions porter le monde entier sur nos épaules et l’emporter … Vous devez attendre jusqu’à ce que vous ayez pris tous les pouvoir de l’Etat, jusqu’à ce que vous ayez mis de votre côté toutes les pouvoirs des institutions constitutionnelles en Turquie … Jusqu’à ce moment, toute mesure prise serait prématurée…”
Fethullah Gülen

Source (article complet sur): bivouac-id

Pour une fois, c’est moi, méprisable néant, qui apporte une lueur d’espoir. L’Eglise ne périra point car, de ses racines sortira une nouvelle génération conforme à la volonté divine. Malgré la haine des ennemis de Dieu, la France redeviendra une terre chrétienne et répandra sa lumière renouvelée sur le monde. En attendant, les trois coups ont été frappés, le rideau s’est levé et chacun de nous est à l’avant-scène. Que le grand spectacle de la Révélation commence !

Les lecteurs de ce blog connaissent les diverses prophéties attachées à notre temps et la proximité des échéances. Jeanne le Royer, la “mystique de Fougères”, ajoute pour sa part:

“Dieu voulut bien me faire venir dans sa lumière. Je commençai à regarder le siècle qui doit commencer en 1800 et je vis par cette lumière que le jugement n’y était pas et que ce ne serait pas le dernier siècle. Je considérai à la faveur de cette lumière le siècle de 1900 jusque vers la fin pour voir positivement si ce serait le dernier. Notre Seigneur me fit connaître et en même temps me mit en doute si ce serait à la fin du siècle de 1900 ou dans celui de 2000. Mais ce que j’ai vu, c’est que si le jugement arrive dans le siècle de 1900, il ne viendra que vers la fin et que s’il passe le siècle, celui de 2000 ne passera pas sans qu’il arrive ainsi que je l’ai vu dans la lumière de Dieu”.

*

L’Armée du Mahdi:

Voici déjà quelques temps que j’insiste sur la prochaine émergence de celui que l’Islam nomme Mahdi; ce “Messie” musulman, rassembleur des différentes tendances de l’Islam et grand initiateur du Djihad contre l’Occident. Lors de l’édition des premières versions de Révélation, (à l’époque, imprimées très artisanalement sur mon imprimante laser et reliées par mes soins) j’avais créé un petit site dont voici un vestige; une simple bannière:

banniere_rev01

Le contenu du livre n’a pas changé en substance mais s’est étoffé au fil des ans. J’évoquais, en mai 2004, la dangereuse personnalité d’un certain ayatollah, Moqtada al-Sadr. Celui qui se dit “descendant du Prophète” attend toujours, impatiemment, le retour du Mahdi. Voici ce que j’écrivais alors à son sujet:

al-sadr_madhi-army_040915-a-3133c-041Mai 2004: En Irak, la situation semble de plus en plus incontrôlable et ce sont maintenant les pays limitrophes qui vont connaître des assauts répétés afin de provoquer la chute des chefs d’Etats jugés trop proches des occidentaux. Si, pour l’instant, la machine de guerre américaine semble en mesure de poursuivre la lutte contre les islamistes et tente de diviser les irakiens, ce « raz-de-marée » annoncé pourrait bientôt venir changer la donne. Dans cette hypothèse, loin de leurs bases et confrontés à ce cataclysme, les soldats américains ne pourraient se maintenir longtemps sur le terrain et seraient contraient de battre en retraite ; ne serait-ce que pour venir prêter main forte à leur propre population. Les Empires pourraient alors naître et être fin prêts pour les années 2012-2013. Si Moqtada Sadr parvient à échapper à ses nombreux ennemis, il ne fait aucun doute qu’il sera l’un des moteurs de l’embrasement du Moyen-Orient et de l’islamisme asiatique.

Dans ces premières versions de Révélation, j’avais établi un “calendrier” que j’ai retiré de l’actuel tirage; même si ces dates me paraissent toujours cohérentes, il suffit d’une erreur pour dévaloriser l’ensemble du message; le démon ne demanderait pas mieux. Encore une fois, les jours et les heures n’appartiennent qu’à Dieu et l’orgueil humain ne doit pas chercher à percer ses secrets.

Confortant ce qui restera, jusqu’à l’instant de sa réalisation, une hypothèse, le Figaro vient de publier un article sur les très récentes déclarations de cet ayatollah. Sa réaction aux propos du secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, suggérant que les Etats-Unis pourraient prolonger leur présence au delà de 2011, est sans ambigüité: Moqtada al-Sadr attend le départ des troupes U.S.; dernier rempart contre une explosion islamiste encouragée par l’ennemi d’hier: l’Iran. Le gouvernement fantoche irakien ne pourra résister longtemps à ces assauts sans l’appui de l’Occident.

AFP – 09/04/2011 :“Les miliciens chiites de l’armée du Mahdi reprendront la lutte armée contre les forces américaines si les Etats-Unis ne retirent pas leurs troupes d’Irak, comme prévu, à la fin de l’année, a prévenu aujourd’hui à Bagdad un porte-parole du chef radical chiite, Moqtada Sadr.
« Si les Américains ne partent pas dans les temps, cela aura deux conséquences. Nous intensifierons la résistance et l’armée du Mahdi reprendra ses activités », a déclaré devant des milliers de personnes Salah al-Obeidi, lisant un discours de Moqtada Sadr. Il s’exprimait lors d’un grand rassemblement dans le quartier de Moustansiriya, dans le nord-est de Bagdad, à l’occasion du huitième anniversaire de la chute du régime de Saddam Hussein.
L’armée américaine compte toujours près de 50.000 soldats en Irak, qui devront avoir quitté le pays à la fin de l’année en vertu d’un accord bilatéral entre Bagdad et Washington. Evoquant une éventuelle prolongation de cette mission, le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, a réaffirmé hier, lors d’une visite dans le pays, que c’était aux autorités irakiennes d’en faire la demande, tout en avertissant que le temps était compté.”

Le temps est en effet compté et ceux qui travaillent désormais à l’avènement du Mahdi sont de plus en plus nombreux. Lors de son apparition sur la scène internationale, les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, toujours en proie aux chaos révolutionnaires, balaieront les tentatives d’ingérences démocratiques de l’Occident pour se ranger sous sa bannière. Dès que l’identité du Mahdi aura été confirmée par les plus hautes autorités chiites et, qui sait, sunnites, l’Occident pourra véritablement s’inquiéter car, lui seul pourra faire taire les divisions, unir l’Islam et s’élancer à la tête de ses armées de fanatiques, en direction de l’Occident. Cela a été prophétisé et, comme auraient dit les anciens égyptiens, il faut maintenant que cela s’accomplisse.

Puisse la Sainte Providence nous guider sur les chemins escarpés menant au Salut.

Claude d’Elendil.

Contact

Compteur gratuit