29 Mars 2011

Le Douzième Imam

Photo-Ben-LadenAlors que la politique française retombe dans ses sempiternelles obsessions électorales et n’a plus d’autre objectif que l’élection présidentielle  de 2012, l’Orient poursuit son soulèvement. Si Droite et gauche étaient moins préoccupées par leurs ambitions que par la dimension spirituelle de ces révolutions, peut-être y verraient-elles le signe de grands changements. L’Occident ayant fait table rase des religions et autres “superstitions” au profit de la Déesse Démocratie, les chefs d’Etats n’y voient que des éléments disparates qui finiront bien pas se calmer d’eux-mêmes ou à l’aide de quelques missiles. La certitude d’éternité que les démocraties véhiculent dissimule leur grande fragilité face aux crises qui viennent. Elles n’y survivront pas.

Nous atteignons en effet ce point particulier de l’histoire où l’Empire Islamique doit commencer à se constituer. La destinée de cette grande bande & secte crucigere (Crucis + bellum gegere = ceux qui font la guerre à la Croix) qui, selon Nostradamus, se dressera en Mesopotamie (Irak) est de dévaster le monde sous la conduite d’un guide qui n’est autre que le Messie musulman; aussi nommé al-Mahdî; l’homme guidé par Dieu, le Bien-guidé et le Sauveur de l’islam.
Les conditions pour que cet Empire puisse émerger sont multiples mais la première est le chaos auquel nous assistons aujourd’hui; l’éradication des régimes autocratiques laissant place – non pas à un “printemps des démocraties” comme certains utopistes tentent de nous en convaincre – mais à un basculement dans l’islamisme d’autant plus rapide que l’apparition de cet homme sera précoce.

L’Islam possède ses prophéties et sa conception particulière de la Fin des Temps. On remarquera certaines similitudes avec les textes chrétiens à l’exception du dénouement qui accorde, bien évidement, la victoire finale aux fidèles de Mahomet. Avec six siècles de retard sur la Révélation christique, l’influence de cette dernière sur les textes du Prophète est certaine.

Alors que les prophéties chrétiennes enseignent qu’un Grand Roy et un Grand Pontife viendront délivrer le monde du joug de l’Islam, celui-ci avance que le dernier des Imams, Muhammad al-Mahdî, né en 869 à Samarra (Irak) reviendra, accompagné par Issa ibn Myriam (Jésus, fils de Marie), pour combattre le mal qui aura envahi le monde. Contrairement à ce que beaucoup de chrétiens croient, le Christ est révéré en terre d’Islam; non pas en tant que tel mais comme prophète et acolyte du Mahdi.
Pour les chiites (particulièrement de la mouvance duodécimaine), le dernier imâm de l’ère de la Grande Occultation, n’est pas mort mais reste caché (occulté) jusqu’à la Fin des Temps. Lors de ces évènements, ce Douzième Imam – douzième successeur légitime du Prophète Muhammad – reviendra sous les traits du Mahdi.

Courants et tendances d’obédience chiite font régulièrement surgir des “imams cachés”. Le fait ne prête pourtant pas à rire car cet Imam est très attendu; tout particulièrement par l’actuel président iranien: Mahmoud Ahmadinejad. Plusieurs signes sont attentivement observés et étudiés; comme celui-ci:

Le Prophète a dit: « Quand vous verrez les étendards noirs venant du Khurasan, allez à eux, même si cela signifie ramper sur la neige. Le représentant d’Allah, le Mahdi, sera parmi eux”.

Abû Hurayara, (Abd al-Rahman ibn Sakhr Ad-Dawsi), compagnon de Mahomet, ajoute que : “Des armées portant des étendards noirs viendront du Khurasan. Aucune puissance ne pourra les arrêter et ils atteindront finalement Jérusalem où ils érigeront leurs étendards”.

MiddleEastMap1_superpLe Khurasan, ou Khorassan, (qui signifie « d’où vient le soleil ») est une région située du nord-est de l’Iran, en bordure de l’antique Mésopotamie. Nous voyons également que l’objectif principal est Jérusalem. Ne varietur… Pendant quatorze siècles, l’Islam s’est parfois assoupi mais reste immuable dans ses buts de domination mondiale.

La croyance musulmane a développé de nombreux autres signes devant précéder la Fin des Temps et l’apparition du Mahdi:
– Il est dit que, dans la dernière époque de la Fin des Temps, le monde deviendra dégénéré à cause des systèmes philosophiques qui renient l’existence de Dieu. L’humanité s’éloignera du buts de sa création menant à un terrible vide spirituel et à un profond effondrement moral.
– A la suite de grands désastres, guerres et souffrances, l’humanité cherchera la réponse à une seule et même question: où se trouve le Salut ? En ce temps de désespoir, Dieu chargera une entité spirituelle de l’extraire du chaos et de la guider vers le “droit chemin”.
Selon plusieurs hadiths et versets du Coran, le Mahdi conduira premièrement une lutte au sein du monde musulman (pour le fédérer) puis travaillera au retour des musulmans qui se sont écartés de l’essence de L’Islam, de la vraie foi et de la vraie morale (développement du fondamentalisme et fanatisation des foules).

Le Mahdi est en effet censé accomplir trois tâches principales:
1: Vaincre les systèmes philosophiques qui nient l’existence de Dieu et encouragent l’athéisme,
2: Mettre un terme aux pratiques qui n’ont à voir avec la religion et imposer d’une véritable moralité islamique basée sur le Coran,
3: Etablir des bases de paix, de bien-être et de sécurité; résoudre les problèmes sociaux; en commençant par son propre pays, pour étendre ensuite ses efforts à tout le monde musulman…

Beaucoup de musulmans, particulièrement parmi les chiites, voient les présages de la Fin des Temps se multiplier. L’Islam tire profit de l’aveuglement de l’Occident et de plusieurs signes pour affermir sa foi et se livrer au prosélytisme. Les lieux où la croyance en Christ s’est effacée devant l’athéisme et l’apostasie sont devenus des cibles prioritaires.

Les signes précédant la venue du Mahdi:

1 Généralisation des injustices et des iniquités,
2: Reconstruction des lieux détruits,
3: Augmentation de la fréquence des tremblements de terre,
4: Apparition du désordre, de la corruption et de la peur à l’Ouest (en Occident),
5: Eclipse de lune et de soleil durant le ramadan,
6: Rejets des interdictions religieuses,
7: Renaissance des mœurs et des “croyances obscurantistes” anté-Islamique (Fitna) (dont judaïsme et christianisme),
8: Progrès scientifiques remarquables,
9: Guerres et troubles destructeurs allant de pair avec l’absence de sécurité et de paix,
10: L’apparition d’imposteurs et de faux réformateurs,
11: La hausse des prix et la détérioration de la situation économique,
12: L’apparition de mouvements de réforme, de dirigeants et de courants réformateurs qui aplanissent le terrain pour l’accueil du Sauveur.

Mais également:

• La perte de la foi: « Les gens pieux disparaîtront les uns après les autres et il ne restera que des gens sans plus de valeur que l’ivraie ou la pelure des dattes sèches »,
• La construction de hautes demeures, bâties par des gens partis de rien et destinées à étaler leur fortune: « … et les va-nu-pieds, les gueux, les miséreux et les bergers rivaliseront dans la construction de maisons de plus en plus hautes »,
• La construction de villes au milieu du désert et la destruction d’autres villes: « Quand les déserts seront construits et les villes détruites »
• La cupidité: Les gains seront partagés exclusivement parmi les riches, sans avantage aux pauvres .
• Négligence de la prière et de la vérité,
• Débauches et corruptions,
• Dissensions, ministres crapuleux et hommes de confiance sans foi ni loi…

Le 28 décembre 2006, le président Ahmadinejad, lors d’un  séjour à Kermân Shâh, une grande ville du Kurdistan iranien, souhaita une bonne année aux chrétiens; les assurant qu’il n’éprouvait aucune haine à leur égard. Il ajouta qu’il espérait que le retour du Mahdi (Douzième Imam) se fasse en même temps que celui de Jésus sur terre !

Selon la légende, deux chevaux blancs attendraient alors les deux messies mais le Mahdi, seul, aurait droit à deux très belles épouses. “Chevaux, femmes”… la culture orientale les a souvent confondus dans le même cheptel et ce mépris de la femme, qui persiste au travers de nombreux interdits religieux, les cantonne aux rangs de ménagères-reproductrices. A l’exception d’Assiya (épouse du Pharaon qui a choisi de suivre Moïse), de la vierge Marie, de Khadija (première épouse de Mahomet) et de Fatima, qui font l’objet d’une certaine vénération, la femme une éternelle enfant; juridiquement “incapable”. L’expansion du wahhabisme, d’une volonté farouche de ramener l’islam à sa pureté d’origine va de pair avec la multiplication des foulards, hijabs et burqa et marque un constant recul de l’occidentalisation. Ce mépris des nations occidentales, en raison de leur absence de foi et de leur faiblesse, explique les multiples fronts guerriers – internes et externes – que l‘Europe devra affronter lorsque le Mahdi lancera ses appels au Djihad.

J’ai décrit, dans de précédents articles, la sauvagerie de Mahomet à l’égard de ceux qui refusaient de se convertir. Si la christianisation des premiers siècles est en grande partie due à la parole, l’islamisation s’est toujours faite dans le sang. Pour illustrer le propos, on peut par exemple rappeler que le Prophète fit décapiter 700 juifs, hommes, femmes et enfants, en l’espace d’un seul jour et tint à assister jusqu’au bout au massacre. Le Mahdi qui devrait bientôt apparaître sera à son image; purifiant la terre des mécréants et son épée vengeresse ne s’arrêtant que quand le flot du sang versé lui arrivera aux genoux alors qu’il sera sur son cheval blanc

Poursuivant sur un ton moins amical, le président Ahmadinejad déclara qu’il ne faisait plus de doute que ces pays (France, Allemagne et la Grande-Bretagne) étaient ses ennemis. Si le Christ était là aujourd’hui, que ferait-il avec ces pays ? Que ferait-il avec ceux qui vivent dans ces pays chrétiens et sont si insolents ? Le châtiment souhaité était implicite.

« Ces pays doivent savoir que nous sommes sur le point d’avoir accès à l’énergie nucléaire; il ne nous reste plus qu’un dernier pas à franchir et nous le franchirons au nom de la résistance, de l’honneur et de la gloire. Dans cette décennie des lumières (la révolution de Khomeiny est qualifiée d’aube des temps modernes), nous aurons un festival nucléaire ! » (source Iran-Resist)

Une mosquée en carrelage bleu, intimement associée à cette attente, a déjà été érigée à Jamakaran, aux abords de la ville de Qom (Iran). Bien d’autres lieux, notamment une avenue censée précéder son apparition, lui sont consacrés et, chaque vendredi, beaucoup d’iraniens sont dans l’attente. Doit-il sortir d’un puits, comme le suggère la légende ? Mahmoud Ahmadinejad se tient prêt car il se sent investi d’une mission divine; tandis que ses miliciens continuent à maltraiter les chrétiens; tout particulièrement ceux qui osent arborer la Croix, dont la nudité leur paraît choquante.

Mahmoud Ahmadinejad peut-il rester indifférent à ce qui se déroule en ce moment-même dans le Maghreb et au Moyen-Orient ? Certes non, car ces évènements ne peuvent que renforcer ses convictions dans l’imminence de la venue du Mahdi ! Il a même inventé un mot, “mahdaviat”, pour désigner sa foi et ses préparatifs en vue de son retour.
Si ces pouvoirs qui vacillent en terre d’Islam sont un nouveau signe confirmant la prochaine venue du Mahdi, le président iranien sait toutefois qu’il n’est pas “l’Attendu” de la Umma; la communauté musulmane à travers le monde; car plusieurs prérequis doivent être respectés:

Certains hadiths dévoilent les caractéristiques du Mahdi :

– Son visage ressemblera à celui de Mahomet.
– Il aura belle allure avec un nez aquilin.
– Il sera de la famille de Mahomet.
– Il aura un caractère semblable à celui de Mahomet.
– Il aura quarante ans au moment de son émergence, comme Mahomet, selon certaines sources ; plus jeune selon d’autres sources.
– Il recevra le Savoir grâce à Dieu au cours d’une nuit.
– L’arrivée du Mahdi serait signalée par une éclipse de lune et de soleil lors d’un ramadan (visibles de quel endroit, cela n’est pas précisé).

Le Prophète aurait déclaré: « L’heure suprême n’arrivera pas avant que les Arabes soit dirigés par un homme de ma descendance, qui a le même nom que moi (Mohammad) et son père a le même nom que mon père (Abdallah)”

Plus que jamais, l’Islam se révèle mystique et ses adeptes ne redoutent pas la mort. La foi des musulmans leur communique une force dont la chrétienté est désormais dépourvue.

Le Mahdi et Issa. Deux personnes distinctes liées à la même Fin des Temps; œuvrant ensemble pour combattre le mal et instaurer la justice sur Terre. Selon les textes, le Mahdi devrait apparaître le premier; après un règne de plusieurs années au cours duquel sera réunifiée la nation islamique. Jésus (Issa) apparaîtrait ensuite « descendant du ciel soutenu par deux anges ». Jésus serait alors victorieux contre l’Antéchrist, aussi appelé Dajjal. Bien que mélangeant deux époques distinctes (guerres Orient-Occident et règne postérieur de l’Antéchrist) on retrouve des pans de la symbolique eschatologique chrétienne. Leurs victoires consommées, le Mahdi et Jésus resteraient alors sur terre pendant un certain temps.

Henri, dernier roy des Francs, ultime capétien et empereur d’Occident semble avoir inspiré le personnage d’« al-Mahdi ». L’imitation du Grand Monarque se vérifie avec “les interprétations kabbalistiques ésotériques populaires chrétiennes du milieu du premier millénaire et dans des prophéties apocryphes comme celle de Saint Augustin au IVe siècle, basées sur la figure d’eschatologie de « l’enfant mâle à la verge de fer » contenue dans Apocalypse et ramenées à un Roi Universel des temps de la fin”. (Wikipédia).

Ne vous laissez pas saisir par le doute. L’unification des nations par une même loi et une même foi est une tâche dévolue au Roy Henri V; c’est lui qui sera vainqueur  des armées du Mahdi et convertira l’Islam à la foi chrétienne. Ce n’est qu’à sa disparition qu’émergera une nouvelle menace qui aura pour nom “Antéchrist”… mais bien des choses doivent survenir d’ici là.

Que ce soit les victoires des “mahomètes”, prophétisées par Marie-Julie Jahenny, ou celles de la “barbe crespe” annoncées par Nostradamus; l’Histoire s’oriente dans le sens de terrifiantes guerres politico-religieuses; à la fois civiles et extérieure. L’abaissement de la chrétienté et l’élévation de l’Islam vont de pair avec la suffisance et l’aveuglement de l’Occident.
Les révolutions orientales que nous renvoient nos écrans ne font que commencer car tous les barrages érigés par des autocrates tels Moubarak, Ben Ali ou Kadhafi s’effondrent sous nos yeux. Les élections que les occidentaux vont tenter d’imposer vont préparer la victoire de l’islamisme le plus dur et précéder des guerres longues et cruelles. Nul ne sera épargné. Lorsque vous entendrez les “Allah o akbar” entrecoupés d’appels au Mahdi, inquiétez-vous. Lorsque l’homme qui doit venir sera véritablement reconnu comme tel, les guerres commenceront.

Prions le Christ pour qu’Il nous guide, le moment venu, vers des havres propices à la paix de l’âme et du corps.

Claude d’Elendil.

Contact

Compteur gratuit