3 Février 2011

La Théorie des Dominants

Domino TheoryTunisie, Egypte ? Quousque tandem ? Combien de temps ces pays tiendront-ils face à un islamisme toujours à l’affût  ? Les fous de Dieu savent se faire discrets mais reniflent le pouvoir tels des loups hésitant à s’approcher d’un corps encore agité de soubresauts. Ils ne laisseront pas passer l’occasion de s’en saisir le moment venu. L’immense majorité de la population n’est-elle pas musulmane ? Lois et religion ne se confondent-elles pas pour règlementer le plus petit des actes de la vie quotidienne ? Accuser un opposant d’être un “mauvais musulman”, voire un suppôt de l’Occident, est d’autant plus aisé que la barbe gagne chaque jour du terrain au travers d’écoles et d’organisations caritatives; estimées du peuple et qui ont le mérite de ne pas connaître la corruption.

Algérie, Maroc, Lybie, Soudan, Yemen ou Jordanie ? Le monde s’interroge; s’inquiète de voir le bel édifice que l’on croyait si stable se fissurer. Quelle sera la prochaine proie du chaos ? Des paris seraient déjà pris dans le monde musulman. Quel peuple va se dresser contre son gouvernement jusqu’à provoquer sa chute;  que ce soit par la sédition ou par l’invasion ? Celle du gouvernement égyptien, déjà entérinée par ses anciens grands amis occidentaux, laisse en effet présager une contagion dont seules les prophéties sont en mesure de prédire l’étendue.

La première chose que l’on constate est que ce schéma correspond étrangement à celui décrit par les prophéties de la Fraudais pour l’Europe. Un premier domino vacille puis chute sur son voisin pour finir par provoquer un effondrement global. Comment pourrions-nous, nous-mêmes, en arriver là ?

Déjà, nos écrans nous disent que la disparition annoncée du “verrou égyptien” attise la haine de l’Occident et des démocraties, accusées d’avoir soutenu les despotes et d’avoir réprimé l’Islam; et, avec lui, sa culture, ses racines ethniques et tribales. Sur place, reporters et journalistes occidentaux sont  ciblés par les éléments les plus violents, alliés du pouvoir ou des Frères Musulmans; leur simple présence incarnant tour à tour une trahison ou un colonialisme idéologique. Si la révolution vient à bout du puissant régime militaire, c’est un Islam salafiste et acharite très dur qui nous est promis; dont les valeurs sont en tous points opposées à celles du Christianisme. On se souviendra de l’Imam de la mosquée Al-Azhar, Gad al-Haq, qui légitima la peine de mort pour tout musulman ayant apostasié et lança une fatwa exigeant l’exécution des personnes opposées à l’excision. L’expérience démocratique qui s’achève en Egypte va créer un grand trouble en Orient et faire émerger le spectre d’une guerre de religion en Occident. Chacun peut déjà constater la fragilité de ces régimes autocratiques, amis des occidentaux, et en tirer de premières conséquences.

Aujourd’hui,  policiers et militaires égyptiens tergiversent, n’osant tirer sur le peuple dont ils sont issus; si le pouvoir en place vient à s’effondrer, l’épuration qui s’ensuivrait ne les laisserait pas indemnes; quant aux dictatures islamiques, elles ne sont pas tendres avec leurs ennemis et ce, quelles que soient leurs religions; être musulman ne protège pas des rigueurs de la Charia.

Dans ce rejet grandissant de l’Occident, qui rime dans l’esprit de beaucoup avec Chrétienté, les Coptes vont devoir affronter une menace qui dépassera tout ce qu’ils ont pu connaître en matière de persécutions et de vexations. Nul journaliste ne semble pour l’instant s’en soucier. Tout cela annonce un recul important de la civilisation et de l’Europe; une Europe artificiellement unie autour des utopies démocratiques et des intérêts financiers. Quelles sont ses chances face à cet Islam de feu qui commence à voir le jour ? Aucune.
La mythologie islamique dit que le “feu jaillira du Yémen” à la Fin des Temps » et c’est bien un Temps de feu qui nous est promis. Armé de lames incandescentes forgées par une foi aveugle, l’Islam n’aura de cesse de convertir par la menace et de s’abreuver du sang des “mécréants” afin que le monde soit enfin soumis à Allah. Oui, tout ce que nous voyons n’est qu’un commencement; celui d’un processus bien plus profond et infiniment plus vaste qui doit s’étendre à l’ensemble de la planète. Seule une foi chrétienne ardente et l’observation des commandements de Dieu auraient pu éviter ce désastre; il semble, hélas, qu’il doit en être autrement.

Nostradamus lui-même nous avertit et désigne Israël comme étant l’une des premières victimes de l’étau islamiste qui se met en place: ruinée, dévastée et longtemps désertée; d’après la gravité de la description, il est possible qu’une offensive (ou des attentats) atomique en soit à l’origine:

« Et à ce regne sera faicte grande desolation, et les plus grandes citez seront depeuplees, et ceux qui entreront dedans, seront comprins à la vengeance de l’ire de Dieu. Et demeurera le sepulchre de tant grande veneration par l’espace de long temps soubs le serain à l’universelle vision des yeux du Ciel, du Soleil, et de la Lune. Et sera converty le lieu sacré en hebergement de troupeau menu et grand, et
adapté en sustances prophanes. O quelle calamiteuse affliction sera par lors aux femmes enceinctes ! et sera par lors du principal chef Oriental, la plus part esmeu par les Septentrionaux et Occidentaux vaincu, et mis à mort, profligez, et le reste en fuite, et ses enfans de plusieurs femmes emprisonnez, et par lors sera accomplie la prophetie du Royal Prophete : Ut audiret gemitus compeditorum, ut solveret filios interemptorum ».

Comme le laisse entendre le Prophète de Salon, cela ne surviendra que par la défaite – ou l’incapacité d’agir – de l’Occident. Si Marie-Julie Jahenny nous rapporte ses visions d’une Europe en proie aux guerres civiles et d’une France livrée au chaos et sans le moindre soutien de ses partenaires européens, elle parle également d’un “grand coup” frappé par Dieu. Cet évènement, aux allures de catastrophe majeure, devrait toucher la planète d’une manière à la fois brusque et inattendue. Il serait à l’origine d’une première crise devant durer quatre semaines suivie d’une autre, plus grave, plongeant la France dans un indicible cauchemar fait de ruines, de révolution et d’Islam. Cette crise d’une ampleur inconnue irait de pair avec une faillite des économies et “l’effondrement des fortunes”. Dès lors, l’offensive d’une internationale islamique aux allures d’Empire, dont la constitution a été prophétisée, serait possible.

Parallèlement, l’Eglise catholique et, si l’on en croit la prophétie de Malachie, Benoît XVI, devraient prochainement connaître de nouvelles attaques; lesquelles prendront elles aussi une ampleur insoupçonnée lors de ces évènements. Si cela se vérifie, les prophéties chrétiennes retrouveront une place d’honneur et seront, bien tardivement, l’objet de toutes les attentions. Comment ne pas croire alors que les ennemis de tout bien ne chercheront pas à mettre la main sur le Roy et le Grand Pontife; grands restaurateurs chrétiens de la paix dont la venue a été annoncée par saint Méthode, évêque et martyr sous Dioclétien (IIIe siècle) ? Mais ceux qui sont cachés dans le secret de Dieu ne se manifesteront que le moment venu; quand tout espoir paraitra avoir disparu.

Si cet évènement majeur ( Marie-Julie parlant d’une “aurore boréale” devant précéder la guerre, on peut imaginer une éruption solaire majeure chargée d’un potentiel magnétique dévastateur; mais cela reste du domaine de l’hypothèse) survient, il devient aisé de comprendre comment une telle contagion pourrait s’étendre en Occident alors que tout semble si immuable; contrôlé. C’est sans doute ce que devaient songer les présidents Ben Ali et Moubarak voici quelques semaines. Mais voilà, les choses se passent rarement de la manière dont on les imagine et il faut à présent observer les évènements.

1Th 5:2  car vous savez vous-mêmes parfaitement que le jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit.

Si Marie-Julie voit la France succomber à une religion cruelle, semblable à celle de Mahomet, cela évoque nécessairement un pouvoir islamique de conquête ayant imposé la charia sur une importante partie du territoire; l’autre étant occupée par des forces révolutionnaires athées ou ayant récupéré une forme de religion destinée au renforcement de son idéologie. Ce mélange n’est pas si curieux qu’il peut sembler car les partis anticapitalistes extrémistes courtisent depuis longtemps l’immigration; y voyant un précieux vivier de voix permettant d’accéder à un pouvoir que le peuple français lui refuse.

“La volonté organise et le hasard désorganise”. Cette simple phrase devrait nous crier que la moindre chose nous entourant est le fruit d’une volonté qui nous domine. Cette organisation des choses n’est-elle pas un sérieux indice sur notre existence ? Contrairement à Mahomet, le Christ n’a jamais tué qui que ce soit ni cherché à convertir par l’épée. N’est-ce pas là une précieuse information sur la valeur de notre foi ?

Le temps s’avance et les évènements surviendront toujours trop vite. Que chacun mette à profit ces dernières lueurs de paix pour (re)trouver la foi, prier et faire son examen de conscience.

Puissent nos méditations et nos prières nous éclairer pour nous mener à la vérité.

Claude d’Elendil.

N.-B.: Une vidéo qui m’a été envoyée. Le Messie de Haendel dans ce temple de la consommation m’apparait comme un signe d’espoir et de réconfort. Ne cachons pas notre foi; laissons-là éclater en hymnes d’adoration à Dieu, en amour du prochain et en manifestations de joie. Souvenons-nous que nous ne sommes que de passage et que n’entre pas qui veut dans le royaume de Dieu.

Haendel

Contact

Compteur gratuit