19 Novembre 2010

En presque quarante ans d’études prophétiques, j’ai eu l’occasion de lire beaucoup de textes et de les peser de mon mieux. Ce n’est qu’en conservant les plus intéressants et en les mettant côte à côte pour une « lecture horizontale », qu’il m’a été possible de discerner une logique commune désignant le temps présent.

Au printemps 2006, des amis parisiens m’avaient appelée. Les émeutes liées au CPE les inquiétaient sérieusement et ils désiraient savoir si cet événement correspondait à la guerre civile dont je leur avais parlé quelques années auparavant. Je leur avais répondu « c’est trop tôt ». Plusieurs choses n’étaient en effet pas tout à fait en place. La situation est aujourd’hui différente et il faut nous préparer de notre mieux à affronter ce cyclone.

En écrivant « Révélation » (la première édition remonte au début des années 2000), j’ai limité l’analyse à une douzaine de prophéties : l’Apocalypse de Saint-Jean, la prophétie des papes, la Fraudais, la Salette, Anna-Maria Taigi, Anne-Catherine Emmerick, Garabandal, Kérizinen, Fatima, les Signes de la Fin des Temps, l’Ars Moriendi, quelques prophéties profanes, Nostradamus …

Celles-ci offraient une même cohérence, une logique qui m’est apparue comme les éléments d’un puzzle reliés par d’invisibles connexions. Certaines étaient reconnues par l’Eglise, d’autres non. Pour mémoire, voici la liste de celles qui sont pleinement reconnues:

– 1515 N-d. de Garaison France, (Anglèze de Sagazan)1531
– N-d. de Guadalupe Mexique, (Juan Diego), recon. le 24 avr. 1754 1664-1718
– Le laus France, (Benoîte Rencurel), reconnaissance le 4 mai 2008 1842
– Rome Italie, (Alphonse Ratisbonne), reconnaissance le 3 juin 1842 1846
la Salette France, (Maximin Giraud et Mélanie Calvat), reconnaissance le 19 septembre 18511858
lourdes France, (Bernadette Soubirous), recon. le 18 janvier 1862 1871
Pontmain France, (Eugène et Joseph Barbedette), recon. le 2 fév. 1872 1877
Gietrzwald Pologne, (Justyna Szafrynska et Barbara Samulowska), reconnaissance le 25 juillet 19771917
Fátima Portugal, (Lúcia dos Santos, Francisco et Jacinta Marto), reconnaissance le 13 octobre 1930 1932-1933
Beauraing Belgique, (Fernande, Gilberte et Albert Voisin, Andrée et Gilberte Degeimbre), reconnaissance le 2 juillet 19491933
Banneux Belgique, (Mariette Beco), reconnaissance le 22 août 1949 1945
N-d.de tous les peuples Amsterdam Pays-Bas, (Ida Peerdeman)reconnaissance le 31 mai 2002 1947
l’Île-Bouchard France, (quatre petites filles), reconnaissance le 8 décembre 2001 1940-1990
Betania Venezuela, (Maria Esperanza Medrano de Bianchini), reconnaissance le 21 novembre 1987 1973
la Vierge d’Akita Japon, (SoeurAgnès Sasagawa) recon. le 22 av.1984 1981-1989
– Kibeho Rwanda, (Alphonsine Mumureke, Nathalie Mukamazimpaka, Marie Claire Mukangango), reconnaissance le 29 juin 2001

On pourrait bien sûr se demander pourquoi je n’ai pas uniquement centré mon étude sur ces dernières ? La réponse est simple : toutes ne renferment pas de messages concernant la Fin des Temps. Il est bon de rappeler que les apparitions peuvent avoir des buts très divers mais que ceux-ci sont toujours destinés à raviver la foi et inciter à prier pour le salut du monde.

Parmi les autres prophéties, pas nécessairement plus obscures mais généralement incertaines, beaucoup restent dans le vague (« il y aura des guerres » ou « il y aura des épidémies »). Il est impossible d’en retirer la moindre information permettant de les classer dans une chronologie.

De plus, lorsqu’une date y est imprudemment mentionnée, elle ne correspond pas aux événements prophétisés. On peut bien sûr y voir une quelconque symbolique mais ces dates finissent par entacher l’ensemble des textes d’un véritable doute. Celles de la Fraudais – que j’affectionne pourtant – présentent à quelques reprises ce « défaut » ; lorsque Marie-Julie Jahenny parle par exemple des années « 80 » comme étant des périodes de chaos, cela ne peut être rattaché à aucun siècle ; on peut bien sûr imaginer que ce soit pour 2080 ou 2180, mais cela n’est guère convaincant). L’étude des prophéties est donc jalonnée de périodes de vifs intérêts qui sont parfois suivis de réels moments de doute. Il n’en demeure pas moins que certaines d’entre-elles, même si elles sont profanes, restent troublantes, comme celle de la Mère Shipton ; dont le ou les auteurs restent sujet à débat.

« Voitures sans chevaux doivent aller »
« Sous l’eau, les hommes marchent  »
«  Fer dans l’eau doit flotter aussi facilement qu’en un bateau en bois»
« Les femmes seront saisies d’une étrange folie, s’habilleront comme les hommes, porteront des pantalons et couperont leurs belles boucles de cheveux »
« Dans les airs, les hommes seront vus »
« Le monde sera à l’envers »

Pour des personnes du XVe siècle, nos mœurs actuelles, ici décrites, devaient être assez déconcertantes. Le texte qui suit se trouve quant à lui sur une pierre tombale située dans le cimetière de Kirby, en Angleterre (toujours du quinzième siècle). Les derniers vers de la Mère Shipton résument l’ensemble de cette étrange prophétie :

« When pictures look alive with movements free,
When ships, like fish, swim beneath the sea,
When men, outstripping birds, shall scan the sky,
Then half the World deep drenched in blood shall lie. »

« Quand les images sembleront vivantes avec des mouvement libres,
Quand les bateaux, comme des poissons, vogueront sous la mer,
Quand les hommes, plus rapides que les oiseaux fendront le ciel,
Alors la moitié du monde sera profondément plongée dans le sang. »

Malgré sa valeur manifeste, cette prophétie ne permet pas de situer précisément les événements et leur lieu de réalisation ; après tout, le cinéma, les sous-marins et les avions existent depuis la guerre de 1914. Néanmoins, le texte complet révèle un indice intéressant ; celui évoquant l’Angleterre, la France et le « Turc sanglant » en ces termes :

La guerre s’ensuivra avec l’œuvre du pays du Turc sanglant,
Et chaque nation sera dans des luttes féroces,
Devra combattre pour la vie de chaque autre…

Jusqu’à une époque assez récente, le terme « turc » désignait un musulman extrémiste. L’actualité donne bien sûr un sens particulier à tout texte les mentionnant. On peut également y lire ces lignes, que l’on retrouve dans la Fraudais, prédisant une union entre la France et l’Angleterre après les combats :

Trois fois trois devra la jolie France,
Etre conduite dans une danse sanglante,
Avant que le peuple soit libéré,
Elle verra trois tyrans la diriger,
Chacun d’une différente dynastie,
Et quand le grand combat sera gagné,
L’Angleterre et la France seront comme unies.

L’inexorable conquête islamiste, celles des « Turquistes » (encore une fois annoncée par Marie-Julie Jahenny), devrait donc commencer par une offensive civile en France puis s’étendre à l’Europe. Une guerre mondiale se dessinant dans le même temps (causées par des acteurs similaires et par un événement, non encore pleinement éclairci, d’ampleur mondial) devrait éclater assez rapidement et Israël en être la première victime. Entre treize et quinze ans de guerres sont annoncés avant que ne revienne une paix que plus personne n’espérera. Il est par ailleurs dit que ce Roy, lors de la libération du monde, viendra en priorité au secours de l’Angleterre. Même si ses motivations restent encore à connaître, cela pourrait expliquer cette union franco-anglaise annoncée. L’Angleterre aura-t-elle un geste de secours envers la France lors des débuts de la guerre civile ? D’autres prophéties laissent entendre que cette dernière sera bien seule au sein d’une Europe profondément divisée.

On juge les prophéties et les hommes à leurs réalisations. La démocratie qui prétend instaurer un gouvernement dont le pouvoir est exercé par le peuple (dēmokratía, « souveraineté du peuple »), est une utopie, un chiffon rouge agité devant les hommes assoiffés de pouvoir et prêts à tout pour s’en emparer. Il suffit d’ouvrir les journaux pour contempler la corruption qu’elle génère et les prémices d’une fin emplie de honte et de déshonneur. Il n’y a pas de bon régime sans hommes vertueux. La démocratie est celui qui pourrit le plus rapidement car les appétits qu’elle suscite poussent les hommes à rejeter toute loi divine afin de flatter des populations – par nature changeantes et promptes aux plaisirs – susceptibles de les élire. C’est cette nécessité de plaire pour être élu qui entraine mensonges et corruptions.

La monarchie est quant à elle séduisante mais s’en remettre à la génétique pour assurer le bien être d’un peuple est un pari bien risqué. Exception à cette règle : ce Grand Monarque annoncé qui sera le dernier et le plus grand roi des Francs ; Empereur d’Occident. Il n’est dit nulle part qu’il aura une descendance. Si le mal doit revenir après son règne, avec la venue de l’homme de perdition que la Bible désigne sous le nom d’« Antéchrist », on ignore tout du mode de gouvernement qui sera exercé lorsque ce dernier sera vaincu. Un monde de grande perfection est annoncé mais cela est encore trop lointain pour en avoir une image précise.

Il serait également possible – quoi que ce sujet manipulé et rebattu par les gourous me rebute – d’évoquer les prophéties mayas et hindoues qui semblent également indiquer une fin de cycle pour notre époque ; plus particulièrement pour 2012. Ma dernière analyse suggérant le prochain début des guerres civiles ne tient bien évidemment pas compte de ces prophéties mais je me borne à constater qu’il y a une étrange concordance. Je crains par contre que ce méli-mélo pollué par Hollywood ne sème un grand chaos au sein des populations et ne dissimule le message divin contenu dans la Révélation. Il faudra du temps avant que l’humanité ne revienne vers le Christ.

La guerre civile débutera-t-elle dans les seize prochains mois ? Beaucoup d’éléments vont en ce sens. Cela reste malgré tout un calcul basé sur un sérieux faisceau de présomptions et non une certitude. Il est bien certain que si Benoît XVI n’affronte pas bientôt une révolte de certains de ses cardinaux et quitte paisiblement cette terre, si un nouveau pape est élu dans les règles et si, enfin, Nicolas Sarkozy est réélu en 2012 sans que rien ne ce soit passé, cela remettra en cause l’existence même de ces prophéties. Mais je continue à les croire bonnes et véritables.

Même si le doute est probablement là pour nous dire que rien n’est entièrement écrit, notre époque correspond à trop de descriptions prophétiques pour que cela soit le fruit d’une quelconque manipulation ou d’un pseudo-hasard.

Aussi, dans les mois qui viennent, il sera nécessaire de se montrer attentifs aux événements inhabituels, soudains et violents. Si la folie, jamais rassasiée, de l’argent corrupteur, les haines et les ambitions travaillent au grand chaos annoncé, il ne faut pas oublier que la Révélation est ce moment privilégié de l’histoire où Dieu manifeste sa présence aux hommes. Tout ce qui sortira de l’ordinaire (troubles, phénomènes de mort et de pourriture, maladies inconnues, manifestations incompréhensibles…) devrait bientôt nous inciter à ouvrir les yeux.

Si ceux qui nient toute autorité divine ressentiront une colère pleine d’orgueil à ces signes, nous devons faire preuve d’une réelle humilité face à des choses qui nous dépassent ; et ce, même si nous nous trouvons au milieu de la mêlée. Cendres et poussières, voilà ce que nous sommes, reposant dans la main de Dieu.

Prions pour les chrétiens qui souffrent et souffriront pour leur foi.

Claude D’Elendil.

Contact

Compteur gratuit